Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

15 février, 2009

Avis: ** RD Sennou Chosashitsu (14,5/20) **

Avis: ** RD Sennou Chosashitsu (14,5/20) ** dans Real Drive sennou Chosashitsu rdsc09ga3 rdsc01ia6 dans [*Animés finis*]

rdsc03tl8 dans [*Evaluations*] rdsc04ay7

rdsc05wf5 rdsc06sp4

rdsc07oj9 rdsc08oj5

Teams: Shinsen Subs, The Metal, Ureshii-Saizen

 

Voici ma première évaluation d’animé. Je viens de le finir aujourd’hui, bien que ça doit faire 2 mois qu’il est terminé. RD Sennou Chosashitsu (RD se lit Real Drive) est une des dernière production du studio Production IG, qui est je pense le meilleur studio du moment avec Madhouse. On leur doit les Ghost in the shell, Chevalier d’Eon, Seirei no Moribito etc.. autrement dit c’est pas des petits joueurs. Real Drive ne doit pas avoir eu beaucoup d’échos en France, vu qu’à ma connaissance, aucune fansub team n’a essayé de les traduire (j’ai pas vérifié, je peux me tromper). C’est pourtant passer à coté d’un très bon animé, pas mon préféré, mais tout de même très bon.

Real Drive  se passe dans un futur pas trop lointain, sur une ile artificielle, avec un climat quasi paradisiaque. Aoi Minamo, une jeune lycéenne, travaille en tant qu’aide soignante au près de personnes agées. Elle se lie rapidement d’amitié pour son patient attitré, Haru Masamishi, un vieil homme autrefois plongeur professionnel pour un centre de recherche sur la mer. Suite à un accident aussi tragique que mystérieux, il resta dans le coma pendant 50 ans. Il possède une androïde plutôt aimable du nom de Holon, qui est à son service en plus de Minamo. Le vieil Haru est triste, car dans son état il ne peut plus plonger dans cet océan qu’il aimait tant. Heureusement pour lui se présente une occasion inespérée. Son ancien chef et ami, le Professeur Kushima, lui propose de plonger à nouveau, mais dans une mer complètement différente: le Métal. Il s’agit en fait d’un réseau ressemblant énormément à internet, mais en beaucoup plus perfectionné, puisqu’on peut y accéder directement via son cerveau, et avoir une sorte d’existence parallèle à l’intérieur. Haru, aidé par Holon et Minamo, résoudra des enquètes sur commande à l’intérieur du Métal.
Voilà pour l’intrigue principale, sur laquelle se greffe de nombreuses autres histoires. Je n’ai pas parlé notamment du frère ainé de Minamo, Sota, l’assistant du professeur Kushima. Ce n’est pas seulement un cerveau, il sait aussi se battre avec les arts martiaux, il est plutôt doué. Il tombera amoureux de Holon l’androïde, ce qui lui pose de nombreux problèmes… bah oui, c’est un robot après tout.
Ah et petit détail, ne vous laissez pas avoir, après l’ending, il n’y a pas l’annonce de l’épisode d’après comme d’habitude, mais il y a souvent une scène importante pour l’intrigue. Je m’en suis rendu compte à l’épisode 20…

Passons au verdict:

-Histoire/Scénario: 3/4
On a ici affaire à une série originale.Le héros principal est un vieillard, c’est déjà inhabituel. L’histoire principale est excellente, même si elle ne concerne en gros que les 2 premiers épisodes, et les 4 derniers. Au niveau des histoires parallèles, elles sont plus ou moins intéressantes, et en dehors de l’histoire de Haru, les autres personnages n’ont pas vraiment vécu des choses extraordinaires. Le tout est assez lent, parfois un peu trop; assez souvent c’est fait exprès pour installer une atmosphère, ou mettre l’accent sur les émotions des personnages, d’autres fois, c’est juste qu’il ne se passe rien.

-Animation/Design: 3/3
Là par contre, je donne la note maximale. Le tout est très beau, les personnages sont tous très charismatiques (je regrette juste que Holon aie un peu trop ce look de secrétaire), surtout Sota, qui a la classe américaine, et ça, en permanence. Les scènes de combats, même si elles sont rares, sont extrêmement fluides et très agréables à regarder, et c’est un euphémisme. L’épisode 1 où Sota et Holon se battent pour la première fois est un petit bijou.

-Réalisation/émotions:3/5   Développement des personnages: 3/3
J’ai hésité à mettre 5, mais je préfère le garder sous le coude pour une prochaine évaluation. Tout l’intéret de l’animé est dans les personnages. 75% du temps, on approfondit les sentiments d’un personnages, ou son passé. Tout ceci est inclus dans les affaires qu’il résolvent; ils font des parallèles entre le présent et leurs expériences. Tous les personnages sont bien différents les uns des autres, et se complètent. Kushima est le cerveau, Sota est le gros bras de service, qui fait les investigations sur le terrain (comprendre aller tabasser les suspects pour leur faire cracher le morceau). Haru est le plongeur d’expérience, c’est lui qui par son histoire tragique ammène les moments de mélancolie, Minamo apporte les moments comiques et jovials, et Holon, apporte le coté charme, et est l’élément qui apporte les moments romantiques. Je citerai notamment l’épisode 6, qui a réussi à me tirer une larme.

-Musique/Opening Ending: 2/2
Rien à ajouter. La musique est parfaite, et renforce les moments d’émotion, ou supporte les combats. Bien que discrète, on la remarque quand même. L’ending est quelconque, l’opening est sympa, mais je vais pas baisser la note à cause d’eux.

-Bonus: 1/3
Real Drive récupère le bonus animation/Design. C’est le minimum que je pouvais faire, au moins pour récompenser les scènes de combat.

 

Une réponse à “Avis: ** RD Sennou Chosashitsu (14,5/20) **”

  1. Danxter dit :

    Très très bon choix

Laisser un commentaire

 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100