Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

26 février, 2009

Mouryou no Hako 08

Classé dans : Mouryou no Hako — immelman @ 19:15

Mouryou no Hako 08 dans Mouryou no Hako mouryouhako0803er5mouryouhako0802ro4 dans Mouryou no Hako
mouryouhako0804wd5mouryouhako0801lh8

Team: Aero Subs?

Encore une série signée Madhouse. L’histoire est apparement tirée d’un roman japonais du même nom. Vous l’aurez peut être remarqué, le character design est signé Clamp (comprendre superbe). A l’inverse de sa soeur Casshern Sins, Mouryou no Hako est remplie de dialogues. Et quand je dis remplie, ce n’est pas une exagération. Cela explique sans doute le manque de traduction sur internet, ou la lenteur excessive. Je m’imagine assez bien le calvaire que ça doit être de traduire une telle série. Surtout que les dialogues ne sont pas non plus très simples. Ils relatent sur quelques épisodes de petites histoires mythologiques que se racontent les 4 protagonistes. Même traduits, les dialogues sont très difficiles à suivre. D’ailleurs, je peux même avouer que je n’ai rien compris des 3 derniers épisodes.

Cependant, est-ce une raison pour arrêter? Non! D’ailleurs sans rien comprendre, la série se regarde quand même de façon aimable. C’est surement grâce à son ambiance toute particulière, et sa réalisation intelligente. J’espère juste que les traducteurs se donneront la peine de finir leur travail, vu que la série est finie depuis 1 mois déjà. Il reste 5 épisodes à traduire.

De quoi parle cette série? Et bien pour une fois, je ne peux pas dire que c’est simple. C’est même super compliqué à raconter. Pour essayer d’être clair, je dirais que Mouryou no Hako est composé de plusieurs histoires, racontée parallèlement, mais qui en fait ont toutes un rapport commun. D’ailleurs, toutes les histoires se rejoignent dans l’épisode 5. D’un coté on l’histoire de Yuriko, une lycéenne fascinée par sa camarade de classe Kanako(je crois que c’est son nom), qui est je dois l’avouer assez bizarre. Cependant, les deux filles s’entendent bien, au point qu’elles semblent être séparées du reste du monde. Elles n’ont aucun intéret en dehors d’elles mêmes. Jusqu’au jour où Kanako tombe sur la voix ferrée dans une gare et semble se faire écraser, sous les yeux de Yuriko. L’inspecteur Kiba présent sur les lieux ouvre alors son enquête: suicide? L’a-t-on poussée? Est-elle vraiment morte? Est-ce que c’était bien Kanako? Des questions qui paraissent bêtes, mais qui en fait ont vraiment lieu d’être tellement l’animé réussit à instaurer une aura de mystère. D’un autre coté, Sekiguchi, un éditeur de livre, et son ami journaliste Toriguchi (je suis vraiment pas sûr du nom) recherchent des informations sur une mystérieuse affaire de démembrement en série (comprendre tueur en série qui démembre ses victimes). Le démembreur laisserait apparement les membres de ses victimes (des jeunes filles) dans des boites, boites qu’on retrouvent quelques jours plus tard.  Cela explique le titre, Mouryou no Hako, ce qui veut dire « le démon de la boite ».

Je ne vais pas en dire plus sur l’histoire, car ça serait gacher le suspense et les rebondissements de scénario. C’est donc un animé policier, mais assez singulier. Comme je l’ai assez dit au dessus. Il y a beaucoup de dialogues (peut être plus que dans Death Note), au point que 2 épisodes entiers sont consacrés à la discussion des 4 personnages principaux autour d’une table. Imaginez pendant 2 fois 20 minutes, les mecs ne font que parler: du jamais vu. Et bien sûr, tout ce dont ils parlent font références à de nombreux éléments de la culture traditionelle japonaise… hum…
Excepté ces deux épisodes, le mystère est très bien entretenu. Mouryou no Hako en vient à nous faire douter la présence de surnaturel ou pas dans l’histoire. C’est très bien fait: on aura tendance à penser qu’il y a des manifestations surnaturelles, mais finalement, n’est ce pas juste une mise en scène pour nous le faire croire? C’est possible, mais pas sûr. C’est ce qui fait la force de cet animé.

Enfin, pour quand même en revenir à l’épisode, et bien encore une fois, je n’ai pas tout compris. On a encore beaucoup de dialogues, avec beaucoup de personnages, et comme ça fait un moment que j’ai vu l’épisode 7, j’ai oublié le nom des personnages. Donc je ne vais pas pouvoir en parler. Donc pour cette fois, en fait, je ne vais pas raconter ce qu’il se passe dans l’épisode. Si vous voulez voir cette série, et que vous n’arrivez pas à télécharger les épisodes précédents, vous pouvez me les demander.

Laisser un commentaire

 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100