Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

4 août, 2009

Bakemonogatari: le nouveau projet de SHAFT

Classé dans : Bakemonogatari,[*Animés en cours*] — immelman @ 4:40

Bakemonogatari: le nouveau projet de SHAFT dans Bakemonogatari bakemonogatari06bakemonogatari04 dans [*Animés en cours*]
bakemonogatari03bakemonogatari02
bakemonogatari01bakemonogatari05

Voilà une des autres grosses séries de cet été. Bakemonogatari est le dernier né de chez le studio Shaft, responsable des Sayonara Zetsubo Sensei, et de Negima?!. Ces deux séries sont d’ailleurs réalisées par le même homme, Akiyuki Shinbo. Bakemonogatari en est de même, et ça se remarque assez aisément. Shinbo utilise certains codes bien propres à lui, qui rendent toutes ses réalisations très personelles. Pour en citer quelques uns, il n’utilise jamais d’effet de travelling, mais que des plans fixes, et produit l’effet de mouvement par l’enchaînement rapide de ces plans fixes. Son autre marque de fabrique reste l’introduction de photos montages bizarroïdes pendant les dialogues, avec des messages quasi subliminaux. Enfin, le style graphique est aussi original: tout est très coloré avec des forts contrastes, et beaucoup de lignes  un peu partout. Je dois avouer que je suis un gros fan des grapismes de toutes ces séries, et Bakemonogatari en fait partie.

Si je suis un fan de l’apparence de ses productions, je suis en revanche souvent très mécontent du contenu des séries de Shaft. J’avais apprécié la première saison de Sayonara Zetsubo Sensei (Goodbye Mr. Despair), mais je sentais déjà sur sa fin que allait rapidement me lourder. L’intéret de la première saison était que chaque épisode introduisait un nouveau personnage, donc elle était tout le temps renouvelée, et masquait le vide intersidéral de la série. J’ai par contre tout de suite arrêté après le deuxième épisode de la deuxième saison. Le gros problème des séries de Shinbo, c’est le manque d’action, et les incessants dialogues qui ne servent à rien, car ils sont sans queue ni tête. Le scénario ne va nulle part. Je dois avouer que Bakemonogatari était partie pour faire pareil. Bakemonogatari hérite des mêmes caractéristiques que ses soeurs. Heureusement, si le contenant ressemble comme deux gouttes d’eau, le contenu est un peu différent. C’est cette petite différence qui rend Bakemonogatari vraiment intéressant.

Tout d’abord, il n’y a pas 20 personnages principaux, mais 4 pour l’instant. Le héros Araragi-kun, un garçon normal, ou presque puisque c’est un ancien vampire. « Guéri » de sa malédiction, il a juste gardé quelques « séquelles », comme celle de se régénerer très rapidement, et apparement quelques autres petits trucs. C’est un personnage principal assez attachant, car il n’est ni idiot, ni très futé. Il est normal! Oshino-san est un personnage un peu plus secondaire, mais primordial. Il s’agit d’une sorte de prêtre shinto, qui exorcise certains démons, et peut résoudre n’importe quel problême qui résulte de l’occulte. C’est lui qui a guéri Araragi. Après 5 épisodes, on en sait peu sur lui, juste qu’il est érudit dans son domaine, et est ami avec Araragi. Nous avons aussi Tsubasa Hanekawa, l’ »inchô », ou déléguée de classe. Elle semble avoir une culture générale très développée, et est amie avec Araragi. C’est aussi un personnage très mystérieux. On sait juste qu’elle a été aidée par Oshino, sur la recommandation d’Araragi, mais on ne sait pas encore pour quoi. Il y aura sûrement un arc de l’histoire centrée sur elle par la suite. Enfin, l’autre personnage principal avec Araragi, c’est Senjogahara. Il s’agit d’une fille très imbue de sa personne, et qui a une attitude méprisante envers les autres (en tout cas au début). Elle est sauvée d’une chute mortelle par Araragi, qui se rend compte par la même occasion qu’elle est aussi légère qu’une plume. Elle aussi est maudite. Elle n’apprécie guerre que quelqu’un connaisse son secret, et menacera assez violemment Araragi pour qu’il se taise. Finalement, Araragi va lui recommander aussi d’aller voir Oshino. C’est le début d’une relation d’amitié (amour?) très étrange qui va naître. En tout cas, Araragi et Senjogahara vont apparement former le couple de personnages principaux autour duquel va se dérouler les différentes intrigues de la série.

Ces quatre personnages sont pour l’instant fascinants. C’est le mot qui convient, car pour tout avouer, il ne se passe que très peu d’action. 90% du temps, on a des dialogues qui deviennent souvent absurdes. Mais, au final, tous ces dialogues font progresser l’histoire, et ont une réelle utilité (pas comme dans Negima ou Zetsubo Senseï). Et à défaut de faire progresser l’histoire, ils permettent de connaître mieux les personnages, ou d’approfondir leur relation. Bakemonogatari annonce un style à la XxX Holic, à savoir une personne qui a un problème d’origine surnaturelle que les héros vont s’employer à enrayer. Je suis très satisfait pour l’instant de la tournure qu’a pris la série, mais je conçois qu’elle ne plaira pas à tout le monde. A chacun d’essayer et de forger son oppinion. Je conseille quand même d’essayer de regarder les deux premiers épisodes, ils permettent d’avoir une bonne idée de ce qui vous attend. A noter que l’opening change à chaque épisode, ne vous laissez donc pas leurrer par l’excellent premier OP, mais qui ne reflette pas du tout la série.

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100