Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

22 septembre, 2009

** Avis: Tokyo Magnitude 8.0 (18,5/20) **

Classé dans : Tokyo Magnitude 8.0,[*Animés finis*] — immelman @ 18:25

** Avis: Tokyo Magnitude 8.0 (18,5/20) ** dans Tokyo Magnitude 8.0 tokyomagnitude802tokyomagnitude801 dans [*Animés finis*]
tokyomagnitudesemaine1tokyomagnitude803
tokyomagnitude801tokyomagnitude804

Team: GG
La plupart des séries du printemps et de l’été se finissent, et beaucoup d’entre elles le font en beauté. Tokyo Magnitude s’achève donc après 11 épisodes et se présente comme une des meilleures de l’année. Il va m’être difficile de faire justice à Tokyo Magnitude 8.0, sans spoiler. Le scénario parait pourtant court, et on peut se demander comment Bones va s’en sortir avec 11 épisodes. On oublie très vite cette interrogation tant les épisodes sont riches en émotions, et en scènes d’intensité dramatique rarement atteinte.

Tokyo Magnitude (qui n’a en fait aucun rapport avec le manga qui sort en France) raconte donc comment serait vécu un tremblement de terre extrêmement puissant  dans une grande ville comme Tokyo. L’histoire est racontée du point de vue de trois protagonistes: Mirai, une collégienne en pleine phase de rebellion, son frère Yuki, plus jeune qu’elle, et qui parait toujours heureux. La troisième personne est une jeune veuve, Mari, mère d’une petite fille. Ces trois là se rencontrent lors d’une exposition de robots, et sont ensemble lorsque le tremblement de terre surgit. Tokyo est alors ravagé, et la plupart des moyens de communication et de transports sont inutilisables. On suit alors l’angoisse de ces trois personnages qui se soutiennent les uns les autres, dans l’angoisse d’être séparés de leurs proches, sans moyen de savoir si ils sont en vie et incapablesde les retrouver rapidement. A cela s’ajoute des répliques violentes qui ajoute au chaos général de la situation.

Franchement, en dehors de 2 épisodes centraux, Tokyo Magnitude apporte énormément. J’ai été souvent pris d’angoisse moi même, et le soin apporté aux personnages y joue pour beaucoup. Non seulement les trois compagnons sont extrêmement bien dépeints, mais aussi toute cette foule de personnages secondaires: tous montrent une différente face de l’humanité. Certains sont égoïstes au point de risquer la vie des autres pour sauver la leur, d’autres au contraire sont altruistes et tentent de soutenir ceux dans le besoin. J’ai souvent été touché par la détresse de tous ces figurants, qui sont montrés auprès de leurs défunts proches. Tokyo Magnitude est assez bon pour avoir réussi à m’avoir fait pleurer à plusieurs reprises (l’histoire du vieil homme, et lors du dernier épisode). La fin est exceptionnelle, et je ne peux pas trop en dévoiler, mais on atteint un sommet d’émotion, qui ne peut pas laisser indifférent. Pour avoir lu de nombreux commentaires sur différents blogs, je crois que tout le monde a versé une larme. Il y a donc unanimité.

Il est même difficile de trouver un quelconque défaut à TM8.0. Seuls deux épisodes comme je l’ai dit sont un peu plus faibles que les autres. Je rajouterai juste que la série se paie même le luxe d’être réaliste comme le clame ce message que l’on peut lire au début de tous les épisodes. Réaliste, je ne sais pas vraiment, mais crédible, absolument. Je ne vois pas quoi dire de plus, à part d’encourager vivement à la regarder, et d’acheter les DVDs quand ils sortiront (si ils sortent).

Histoire/Scénario/Dialogue: 4/4
Juste très bon, avec en plus un twist exceptionnel.

Musiques/Opening/Ending/Doublages: 1,5/2
Les doubleurs n’ont pas un rôle facile. Il y a beaucoup de scènes de pleurs, et à aucun moment le doublage ne contrarie l’ambiance générale et l’émotion. L’Opening et l’Ending n’ont cependant rien d’exceptionnel.

Animation/Design/Character Design: 2/3
Les décors sont très bien faits. Le character design est sobre, et dans l’ensemble je le trouve plutôt bon. Il y a quand même quelques petits problèmes d’égalité du dessin, et l’animation est parfois saccadée. Bones ne nous avait pas habitué à un travail non parfait. Il n’y a tout de même pas de quoi cracher dans la soupe, surtout lorsqu’elle est aussi bonne.

Réalisation/Emotion/Ressenti: 5/5
Tout simplement époustouflant. La meilleure série que j’ai vue depuis longtemps sur ce point là. Impossible de ne pas pleurer.
Personnages: 3/3
Même si Mirai et Yuki sont au début un peu caricaturaux, un bon tremblement de terre, et tout va mieux. Leur évolution est bien notable, et va jusqu’à les transcender.

Bonus: 3/3
Bonus « fin »
Bonus « lacrimal »
Bonus « personnages » (avec un pouce levé pour les doubleurs)
 

Laisser un commentaire

 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100