Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

6 octobre, 2011

Preview: Invasion! Squid Girl! S2 / Kimi to Boku / Chihayafuru

L’automne vient de commencer au Japon, on va voir de quel bois cette nouvelle saison se chauffe!

Invasion! Squid Girl! S2 (alias Shinryaku! Ika Musume!)

Preview: Invasion! Squid Girl! S2 / Kimi to Boku / Chihayafuru dans Chihayafuru shinryakuikamusumes2014shinryakuikamusumes2014 dans Kimi to Boku

J’avais bien aimé la première saison. Le défi pour le studio Diomeda était de réussir à continuer à faire rire pendant une douzaine d’épisodes supplémentaire. Je n’ai pas lu le manga, je ne peux pas donc prédire si cette suite va être aussi réussie que son début. A mon avis ça va être difficile: les personnages ne sont pas assez profonds pour leur permettre d’être la cible de gags originaux. Deux choix s’offrent au studio: réutiliser des gags de la première saison (Running gag), ou introduire de nouveaux personnages. Aucunes de ces deux perspectives ne me fait clairement espérer de bons épisodes. Ce premier épisode utilise les deux ficelles, et je l’ai d’ailleurs trouvé assez moyen. Ce n’est pas de bonne augure.

Kimi to Boku

kimitoboku1m dans Shinryaku! Ika Musume! S2kimitoboku2 dans [*Animés en cours*]

JC Staff redonne dans le tranche de vie, comme à la bonne époque de Honey & Clover. Ce premier épisode de KtB m’a laissé un peu sceptique, mais j’entrevois un potentiel dramatique. Il introduit les quatre premiers personnages principaux, des copains depuis l’école primaire, un quatuor formé de 2 frères jumeaux blasés (comme étaient Hikaru et Kaoru dans Host Club lorsqu’ils étaient plus jeunes), le garçon à lunette sérieux qui fait partie du conseil des élèves, et l’androgyne enjoué, le seul qui a l’air d’avoir un peu de joie de vivre. Je ne suis pas habitué à voir des personnages aussi blasés dans un animé, ça fait…. vraiment bizarre. On dirait que ce groupe de quatre est tout le temps au bord de l’engueulade, mais leurs liens sont assez profonds, et difficiles à comprendre pour le spectateur. C’est de là que vient mon scepticisme, je n’arrive pas bien à cerner les personnages. Et comme je l’ai dit, j’entrevois aussi du potentiel, car ce que je n’arrive pas à cerner maintenant sera sûrement expliqué plus tard, et il reste un cinquième personnage qui doit arriver, et qui va sans doute dynamiter un peu l’ambiance. Le character design est assez spécial, à cheval entre plusieurs styles, je n’accroche pas trop.

Chihayafuru

chihayafuru1 dans [*Preview*]chihayafuru2

Basé sur un roman qui a eu beaucoup de succès au Japon, Chihayafuru s’annonce comme un des séries « favorites » de cet automne. Ce premier épisode laisse entrevoir effectivement le meilleur, malgré un synopsis louche. Une fille raconte sa passion pour le jeu Karuta, un jeu de carte entre le memory et la crapette (c’est difficile de le décrire sans expliquer les règles); je pense qu’avec cette comparaison, on comprend bien la ringardise du jeu. Je ne sais pas encore si Chihayafuru va vraiment centrer son histoire sur le jeu, ou si elle va plutôt s’intéresser aux personnages à leur histoire comme l’avait très bien fait Shion no Ou avec le shogi en arrière plan (en France, le manga s’appelle King of Shogi). Ce premier épisode ne permet pas de le savoir, il est composé d’un tiers où l’on voit Chihaya l’héroïne retrouvant son vieux copain Taichi qui a de façon évidente le béguin pour elle, et les deux autres tiers qui racontent comment 4 ans plus tôt, elle et Taichi ont rencontré Wataya-kun, un fou de karuta. Le rythme de ce premier épisode est plutôt bon, le design global est bon, les personnages en ont sous le pied, c’est à dire qu’ils ont des choses à nous raconter. Bref, j’aime bien!

Laisser un commentaire

 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100