Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

12 octobre, 2011

Preview: Fate/Zero / Kyoukai Senjou no Horizon / Ben-To

Classé dans : Ben-To,Fate/Zero,Kyoukai Senjou no Horizon,[*Preview*] — immelman @ 15:55

Fate/Zero

Preview: Fate/Zero / Kyoukai Senjou no Horizon / Ben-To dans Ben-To fatezero12fatezero11 dans Fate/Zero

Ce premier épisode de 40 minutes était excellent. Pour tous les fans de Fate/Stay Night, Fate/Zero se place déjà comme un indispensable. Je n’ai pas joué au jeu donc je ne connais pas du tout l’histoire de cette préquelle. D’entrée, on nous lâche des informations et des révélations ultra importantes qui expliquent de nombreuses choses de l’univers de la série, et qui ont des répercutions sur l’autre série. J’ai presque eu l’impression que les scénaristes balançaient toutes leurs cartouches narratives, pour laisser la part belle à l’action dans les prochains épisodes. Cela sera peut être le cas, vu que la communauté de fans a l’air de connaître déjà toute l’histoire.

Fate/Zero se situe donc une petite dizaine d’années avant Fate/Stay Night, et ce premier long épisode nous présente tous les Masters et les Servants qui vont s’affronter dans la bataille du Graal. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, en gros, des magiciens du présents s’affrontent en invoquant un servant, un héros guerrier du passé, ou mythologique, qui possèdent tous une classe différente (Saber, Lancer, Assassin, Archer..). Lorsque qu’un servant meurt ou qu’un master meurt, l’équipe est éliminée. La dernière paire survivante remporte le Graal qui doit lui accorder un voeu. Tous les personnages ont été présentés, il reste juste quelques servants qu’on ne connaît pas encore très bien. Ca va chauffer!

 

Kyoukai Senjou no Horizon

horizon12 dans Kyoukai Senjou no Horizonhorizon11 dans [*Preview*]

Voilà un animé que je n’attendais pas du tout. Il a réussi à attirer mon attention cependant. Débile ou ambitieux? Je ne sais pas encore dans quelle direction va ce KSnH. D’un coté du fan service, des grosses poitrines, des panty shots; d’un autre un casting de personnages hallucinant(il doit y en avoir une vingtaine dans ce seul épisode), des combats plutôt bien réalisés, un background sérieux et étoffé (trop peut être, je n’ai rien compris à la situation géopolitique de l’univers). Ce premier épisode tente donc d’introduire cet énorme casting d’apprentis magiciens qui doivent rattraper dans une course leur professeur et l’attaquer (qui a dit Naruto?). Wow, c’est vraiment parti dans tous les sens. La fin présente le héros, le major de promo qui est un idiot romantique (j’espère qu’il ne va pas y avoir de harem) dont je n’ai pas compris les intentions. Le design général est assez générique, et le fanservice a tendance à ne pas arranger les choses, mais l’animation est étonnement bonne.
KSnH m’a titillé, j’espère que les 25 prochains épisodes arriveront à développer tous ces personnages, pas comme Angel Beats qui n’a pas pu aller au bout avec seulement une douzaine d’épisodes.

 

Ben-To

bentoxbento12

Voilà le dernier né de chez David Production. Ben-To est issu d’un manga qui raconte comment des élèves d’un lycée se préparent pour aller acheter des ben-to moitié prix (panier repas). En effet au supermarché, comme on peut le voir dans ce premier épisode, les ben-to moitié prix s’arrachent au prix des larmes et de la sueur et du sang. Les clients sont tous hystériques et se mettent dessus à tel point que des légendes du combat se sont créées. Ce premier épisode était plutôt amusant, bien animé comme d’habitude. Il ne m’a pas scotché sur mon fauteuil, mais après avoir vu Level E, je m’attends à tout de David Production.

10 octobre, 2011

Preview: HunterXHunter / Phi Brain / C3

Hunter X Hunter

Preview: HunterXHunter / Phi Brain / C3 dans C3 CubexCursedxCurious hunterxhhunterxh1 dans Hunter X Hunter

Malgré ses longs moments de pauses, Hunter X Hunter est considéré par un grand nombre  comme le meilleur shonen actuel. Même si je ne suis pas tout à fait de cet avis, je dois reconnaître que j’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de celui ci, jusqu’au moment de l’arc de Greed Island. Je n’ai pas regardé le premier animé sorti en 2002, c’est pourquoi j’ai décidé de me rattraper sur celui là. Gon, jeune garçon élevé par une nourrice toute son enfance dans un village reculé décide de devenir un hunter (mercenaire très qualifié à la recherche de trésors) pour retrouver son père qu’il n’a jamais connu, un hunter. Dans les deux premiers épisodes, on fait la connaissance de deux de ses futurs compagnons, Kurapika et Leolio, qui s’entendent comme chien et chat. L’animation est plutôt bonne, mais on se rend compte que le design fait un peu vieillot, même si il reste encore très beau. Comme dans le manga le rythme est plutôt soutenu, les personnages sont tous charismatiques. Pour ceux qui ne connaissent pas, achetez le manga, ou regardez cette nouvelle série. Ca en vaut la peine.

 

Phi Brain

phibrain2 dans Phi Brainphibrain1 dans [*Animés en cours*]

Phi Brain fait partie des séries originales que je trouvais potentiellement intéressantes.PB fait mieux que ça, ce premier épisode est très très bon: du rythme, un character design original, une bonne animation, et pour l’instant une « histoire » plutôt accrocheuse; histoire est entre guillemets car il n’y en a pas vraiment, il s’agit plus d’un concept que d’une histoire. On peut faire le rapprochement dangereux avec Yugi-oh: le héros doit résoudre des puzzles mortels, qui font penser un peu aux premiers volumes de Yugi-Oh avant que les cartes fassent leur apparition (c’était sa seule bonne partie). Phi Brain ne fera pas la même erreur (j’espère!), et je m’attends à une série très divertissante.

 

C3 Cube x Cursed x Curious

c32c dans [*Preview*]c31h

2 épisodes diffusés pour l’instant, et deux épisodes diamétralement opposés. J’ai rarement vu ça. Le premier ressemble à une simple introduction de harem, le deuxième est nettement plus sombre, et vire carrément au shonen. Mieux que ça, j’ai envie de voir la suite, à cause de ce satané cliffhanger. Graphiquement, ça ressemble à l’autre série de Silver Link, Baka Test. C’est coloré et bien animé, avec un character design assez standard. Les personnages en eux mêmes ne me semblent pas ultra intéressants, mais ce deuxième épisode laisse traîner quelques détails qui semblent dire le contraire. Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre, mais déjà, je m’attends à quelque chose!

 

6 octobre, 2011

Preview: Invasion! Squid Girl! S2 / Kimi to Boku / Chihayafuru

L’automne vient de commencer au Japon, on va voir de quel bois cette nouvelle saison se chauffe!

Invasion! Squid Girl! S2 (alias Shinryaku! Ika Musume!)

Preview: Invasion! Squid Girl! S2 / Kimi to Boku / Chihayafuru dans Chihayafuru shinryakuikamusumes2014shinryakuikamusumes2014 dans Kimi to Boku

J’avais bien aimé la première saison. Le défi pour le studio Diomeda était de réussir à continuer à faire rire pendant une douzaine d’épisodes supplémentaire. Je n’ai pas lu le manga, je ne peux pas donc prédire si cette suite va être aussi réussie que son début. A mon avis ça va être difficile: les personnages ne sont pas assez profonds pour leur permettre d’être la cible de gags originaux. Deux choix s’offrent au studio: réutiliser des gags de la première saison (Running gag), ou introduire de nouveaux personnages. Aucunes de ces deux perspectives ne me fait clairement espérer de bons épisodes. Ce premier épisode utilise les deux ficelles, et je l’ai d’ailleurs trouvé assez moyen. Ce n’est pas de bonne augure.

Kimi to Boku

kimitoboku1m dans Shinryaku! Ika Musume! S2kimitoboku2 dans [*Animés en cours*]

JC Staff redonne dans le tranche de vie, comme à la bonne époque de Honey & Clover. Ce premier épisode de KtB m’a laissé un peu sceptique, mais j’entrevois un potentiel dramatique. Il introduit les quatre premiers personnages principaux, des copains depuis l’école primaire, un quatuor formé de 2 frères jumeaux blasés (comme étaient Hikaru et Kaoru dans Host Club lorsqu’ils étaient plus jeunes), le garçon à lunette sérieux qui fait partie du conseil des élèves, et l’androgyne enjoué, le seul qui a l’air d’avoir un peu de joie de vivre. Je ne suis pas habitué à voir des personnages aussi blasés dans un animé, ça fait…. vraiment bizarre. On dirait que ce groupe de quatre est tout le temps au bord de l’engueulade, mais leurs liens sont assez profonds, et difficiles à comprendre pour le spectateur. C’est de là que vient mon scepticisme, je n’arrive pas bien à cerner les personnages. Et comme je l’ai dit, j’entrevois aussi du potentiel, car ce que je n’arrive pas à cerner maintenant sera sûrement expliqué plus tard, et il reste un cinquième personnage qui doit arriver, et qui va sans doute dynamiter un peu l’ambiance. Le character design est assez spécial, à cheval entre plusieurs styles, je n’accroche pas trop.

Chihayafuru

chihayafuru1 dans [*Preview*]chihayafuru2

Basé sur un roman qui a eu beaucoup de succès au Japon, Chihayafuru s’annonce comme un des séries « favorites » de cet automne. Ce premier épisode laisse entrevoir effectivement le meilleur, malgré un synopsis louche. Une fille raconte sa passion pour le jeu Karuta, un jeu de carte entre le memory et la crapette (c’est difficile de le décrire sans expliquer les règles); je pense qu’avec cette comparaison, on comprend bien la ringardise du jeu. Je ne sais pas encore si Chihayafuru va vraiment centrer son histoire sur le jeu, ou si elle va plutôt s’intéresser aux personnages à leur histoire comme l’avait très bien fait Shion no Ou avec le shogi en arrière plan (en France, le manga s’appelle King of Shogi). Ce premier épisode ne permet pas de le savoir, il est composé d’un tiers où l’on voit Chihaya l’héroïne retrouvant son vieux copain Taichi qui a de façon évidente le béguin pour elle, et les deux autres tiers qui racontent comment 4 ans plus tôt, elle et Taichi ont rencontré Wataya-kun, un fou de karuta. Le rythme de ce premier épisode est plutôt bon, le design global est bon, les personnages en ont sous le pied, c’est à dire qu’ils ont des choses à nous raconter. Bref, j’aime bien!

11 février, 2010

Preview: Katanagatari / Ladies Vs Butlers

Classé dans : Katanagatari,Ladies vs Butlers,[*Animés en cours*],[*Preview*] — immelman @ 18:36

Katanagatari
Preview: Katanagatari / Ladies Vs Butlers dans Katanagatari katanagatari0101katanagatari0102 dans Ladies vs Butlers

Katanagatari était une des annonces les plus prometteuses de la saison. Elle raconte la quête d’un jeune homme ignorant tout du monde, mais dernier héritier d’un style de combat à main nu très réputé, et d’une fille auto-proclamée maitre stratège de l’empereur. A eux deux, ils vont devoir retrouver les 12 épées forgées par un légendaire forgeron pour pouvoir restaurer la puissance de l’empereur et éviter une guerre civile. La réalisation a été confiée au jeune studio White fox, responsable de Kiddy girl and (que je n’ai pas vu), Tears to Tiara (que personne n’a regardé) et apparement aussi de quelques travaux d’animation sur la deuxième saison de Natsu no Arashi. On ne peut donc pas en dire grand chose. Le réalisateur, Keitaro Motonaga, a réalisé pas mal de choses, mais parmi ce que j’ai vu de ses travaux, je n’ai pas été grandement convaincu: Get Backers, Princess Princess (hum…), ToHeart, School Days (une série à la fois vénérée et détestée, je ne l’ai pas vue), et plus récemment Tayutama- kiss on my deity, une série très moyenne, malgré quelques bonnes idées. Au final, ce n’est pas un grand réalisateur.

Et pourtant, Katanagatari ne part pas sans promesses. Le format est tout d’abord inhabituel. 12 épisodes de 40 minutes chacun, et diffusés de façon mensuelle. Pour l’instant, deux épisodes sont sortis. Mes premières impressions sont bonnes, voire très bonnes.

Tout d’abord, au niveau graphique, c’est très original, très stylisé, mais au final très agréable. L’histoire n’a rien d’original en revanche, mais comme je vais l’expliquer, elle n’est que secondaire, un peu à la manière d’un Bakemonogatari (tiens ressemblance de nom). Tant qu’on y est, pour continuer avec les ressemblances, sur 40 minutes d’épisode, il y a 5 minutes de générique, 5 minutes d’action, 30 minutes de dialogues. Ca frappe quand on regarde cette paire d’épisodes: les dialogues sont incessants!! Autant dans Bakemonogatari, ça ne m’a pas gêné un seul instant (au contraire), autant dans Katanagatari, ça devient saoulant parfois. En fait, c’est peut être un peu plus compliqué. On s’attend à voir des combats à la Kenshin, les deux adversaires sont face à face, avec chacun leur style de combat propre et spectaculaire, et au lieu de se battre…. ils parlent!!! C’est très très frustrant!! Sur le premier épisode c’était vraiment dommage, mais dans le deuxième, ça m’a beaucoup moins dérangé. A voir. Les 2 compagnons par contre sont très amusants à regarder: entre l’abruti qui a tout dans les muscles et rien dans la tête, et la fille un peu tsundere qui parle tout le temps mais qui ne sait pas se battre, on a le duo comique de référence. Ils forment un couple assez attachant pour l’instant, et sont une des forces de la série. La deuxième force, ce sont ses combats originaux. Ils sont brefs, mais intéressants à regarder.

En bref une bonne petite série, qui pourra peut être devenir grande. Le rythme de diffusion risque d’être perturbant par contre.

 

Ladies Vs Butlers
ladiesvsbutlers0101 dans [*Animés en cours*]
ladiesvsbutlers0102 dans [*Preview*]

Voilà la série spéciale fan service de la saison. On pourrait la désigner comme la successeur de Kampfer au niveau lourdeur des gags, fan service, et références érotiques explicites…. la beauté du character design en moins. L’histoire? Un garçon arrive dans une école qui forme aussi bien les servantes et les majordomes que les jeunes adolescents des familles riches. Lui veut devenir majordome. Bien entendu, à la manière d’un Keitaro Urashima dans Love Hina, il lui arrive des mésaventures avec les filles de la même façon.

Dans cette série, tout est d’un cliché, que cela soit du character design ultra recyclé, des gags, ou des personnages eux mêmes. Cette série est donc réservée à ceux qui veulent pas se prendre la tête, aux amateurs de fan service. Mais si il vous faut choisir une seule série comique cette saison, je conseille plutôt Baka Test, bien plus drôle, et mieux… oui mieux.

7 février, 2010

Preview: Cobra the Animation / Dance in the Vampire Bund

Classé dans : Dance in the Vampire Bund,[*Animés en cours*],[*Preview*] — immelman @ 14:18

Cobra the Animation
Preview: Cobra the Animation / Dance in the Vampire Bund dans Dance in the Vampire Bund cobratheanimation0101cobratheanimation0102 dans [*Animés en cours*]

Cobra le pirate de l’espace… J’étais trop jeune pour regarder cette série quand elle était diffusée sur nos chaines hertziennes. J’espère donc la regarder avec cette nouvelle série. Ca n’a pas l’air d’être un remake d’après ce que j’ai compris, mais bien de nouveaux épisodes. Ce premier épisode reflète tout ce que j’avais imaginé de Cobra: un héros viril avec un canon qui sort des blagues comme dans un film d’action américain, des femmes objets qui sont juste là pour plaire à Cobra, des méchants façons ken le survivant. A part ce dernier détail, tout le reste était bon. A la façon de James Bond, Cobra the animation est purement divertissant. J’ai bien aimé ce premier épisode, et pourtant je n’ai pas encore regardé la suite. J’ai été pas mal occupé, mais je pense m’y mettre assez vite pour avoir une vraie opinion. Pour l’instant, je ne peux pas encore vraiment me prononcer sur Cobra the Animation, mais ça m’intéresse.

Dance in the Vampire Bund
danceinthevampirebund01 dans [*Preview*]danceinthevampirebund01w

Dance in the Vampire Bund était la série que j’attendais le plus de la saison, pour deux raisons: la première c’est que j’ai commencé à lire le manga sur internet, car le trailer m’avait intrigué. Le manga est bon, il contient pas mal d’éléments originaux, et possède un scénario assez solide. Le seul reproche qu’on puisse lui faire est à propos des personnages, qui sont banals, tant du point de vue de leur caractère que de leur design. DITVB raconte l’histoire de la reine des vampires, Mina Tepes, et de son serviteur lycanthrope, Akira. Tout commence lorsque Mina Tepes achète une île appartenant au Japon, pour y fonder une principauté de vampires. Cette île est en fait remodelée pour abriter un gigantesque complexe (le fameux « bund ») accueillant les vampires venant du monde entier. Cela commence fort, puisque les vampires n’étaient qu’une légende jusqu’à ce jour. Mina va alors vivre une sorte de double vie: celle de leader du monde vampire et politicienne, et celle d’étudiante aux cotés d’Akira, son garde du corps bienaimé. Ce qui fait la force de cette histoire, ce sont ses intrigues politiques, et la lutte de pouvoir au sein de la communauté vampire, plus complexe qu’il n’y parait. Le manga essaie de développer le « système social » vampire, qui repose sur un système pseudo féodal, de vampires dominants ancestraux, et de vampires dominés, fraichement mordus. C’est un peu plus compliqué que ça, mais c’est l’idée générale. DITVB est aussi une série/manga d’action, Mina ne faisant pas l’unanimité, elle est la cible de nombreuses tentatives d’attentats.

Je n’ai pas oublié qu’en début de mon billet, j’avais dit qu’il y avait 2 raisons pour mon intéret pour DITVB. La deuxième, c’est qu’il s’agit d’une série du studio Shaft, réalisée encore une fois par Shinbo sensei (Bakemonogatari, Zetsubo Sensei, Natsu no Arashi). Donc oui je l’attendais de pied ferme. Verdict? C’est une déception sur de nombreux points. DITVB est une série en 12 épisodes; premièrement, l’épisode pilote ne sert à rien (et n’est pas dans le manga). L’épisode est classe, mais lorsqu’on a une adaptation d’un manga qui développe un univers un peu unique et un peu complexe, il vaut mieux éviter de perdre du temps, surtout en 12 épisodes. Shinbo en rajoute après ça; il rend Akira amnésique (diffère du manga aussi), ce qui fait qu’il lui faut un épisode de plus pour retrouver sa mémoire. Encore du temps mal utilisé. La série commence donc à l’épisode 3. Et encore…! Il y a cette scène ridicule où les élèves doivent attraper Akira dans le Lycée.  Shinbo s’est considérablement éloigné du manga pour tourner la série en shonen, alors qu’à la base, le manga est extrêmement sérieuxet intelligent. En ce qui concerne le style graphique, Shinbo n’a pas utilisé son style tranché habituel. C’est plutôt classique, pour ne pas dire moyen.

En bref, l’adaptation est ratée. J’ai ma petite idée sur le moment où la série va s’arrêter. Il risque donc d’y avoir quelques bons épisodes vers la fin, mais au final, Dance in the Vampire Bund sera un beau gachis. Peut être que Shinbo réalise trop d’animés à la fois. Il serait peut être temps qu’il se concentre sur une série, ou offrir une deuxième saison à Bakemonogatari. Au passage, un épisode 13 est sorti en novembre, et normalement, un épisode 14 va sortir ce mois ci.

12345...7
 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100