Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

23 août, 2009

Résumés de la semaine (1)

En attendant que je finisse de reparler de toutes les séries que je regarde en ce moment, parlons juste des épisodes que j’ai regardés cette semaine. C’était une semaine chargée en émotions, tant du point de vue de ma vie réelle, que des épisodes. C’est normal, certaines séries du printemps font leur sprint final vers leur dernier épisode. En tout cas, nous téléspectateurs, on se régale.

Je mets de côté Guin Saga et Aoi Hana que je regarde par paquet de 3 ou 4 épisodes quand il m’en prend l’envie. A noter que Mouryou no Hako a pratiquement fini d’être traduite. Il manque juste le dernier épisode (13) qui met un peu de temps. Mais bon, ça faisait 6 mois qu’on avait pas eu de nouvelles, donc je ne suis plus à quelques semaines près. A noter que je regarde aussi Himitsu the Revelation, une série de l’année dernière dont je parlerai bientôt, et dont le manga paraît en France (« The Top Secret »). Je ne l’ai pas lu, mais s’ il est au niveau de la série, c’est du très lourd.  Je m’apprête à regarder dans le mois qui arrive quelques séries (sûrement quand j’aurais fini Himitsu): Utena (un vieux classique), Tytania (une série récente), et Hi-no-tori (Phoenix en anglais).

 

Full Metal Alchemist 2- Brotherhood (20)

Résumés de la semaine (1) dans CANAAN fmasemaine3vlcsnap355201 dans FMA 2 - Brotherhood

Après un épisode 19 qui est le meilleur épisode jusqu’à présent (aucune contestation possible, Roy Mustang a mis la barre très haut), voilà l’épisode 20 qui va avoir du mal à faire mieux que son prédecesseur. Il apporte quand même son lot de temps forts avec la première confrontation Honenheim/Edward, qui manque un peu d’intensité. Je ne veux pas parraître vieux grincheux-fanatique-du-manga, mais là, le manga réussit mieux à rendre la rencontre intense. L’animé réussit quand même à garder la froideur déconcertante de Honenheim, et tout le mystère qui l’entoure. La scène de l’exhumation vaut aussi son pesant de cacahouètes.

Umineko no naku koro ni (07)

uminekosemaine2 dans Pandora Heartsuminekosemaine1 dans Phantom -Requiem of the Phantom

Alors que Higurashi no naku koro ni mettait du temps à dévoiler son coté surnaturel, et au final tentait de ne pas insister dessus, Umineko semble prendre le chemin inverse. On a droit à un grand moment de WTF!! avec Shanon qui sort un Katar magique de son bras, et se bat contre des minotaures crées par Beatrice la sorcière. Il est à présent certain que Umineko restera inférieur en terme de qualité à Higurashi. La raison principale étant qu’il y a trop de personnages, et que leur mort m’indiffère. Umineko ne peut pas passer autant de temps à décrire le background de tous les personnages que Higurashi ne l’a fait. Dès lors on s’attache beaucoup moins aux personnages. Il reste quand même le coté « Phoenix Wright », et le jeu entre Beatrice et Battler. Les règles commencent à s’éclaircir. On y gagne donc en compréhension, mais on y perd aussi en mystère. Pour l’instant, la série a un peu le cul entre deux chaises (pardonnez moi l’expression), et n’assume aucun des registres qu’elle emploie. A suivre.

Shangri-La (20)

shangrilasemaine2 dans Shangri Lashangrilasemaine1 dans Umineko no naku koro ni

Alors que la série avait commencé lentement, le rythme s’est rapidement soutenu, et Shangri-La est devenu une des valeurs sures du moment. Cet épisode tranche pas mal avec les épisodes précédents, avec l’évolution de la relation ambigue entre Kunito et Kunihito (frères/soeurs? amants?). Il en résulte des scènes comiques et attendrissantes. Le couple marche bien car les deux personnages se considèrent comme égaux (même si Kuniko porte la culotte). Momoko se place de plus en plus en retrait par rapport à Kuniko: normal, elle/il la laisse s’épanouir et grandir. On aperçoit enfin les « pouvoirs » des Digma, même si il n’est pas très impressionant pour l’instant. Les couteaux qu’ils transportent semblent être une sorte de clé pour diriger Atlas, et Mikuni se les approprie à l’aide de Karin (beaucoup de spectateurs aiment beaucoup Karin, ben moi pas trop). Plus que quatre épisodes pour la conclusion qui pourrait être énorme si la série continue sur sa lancée.

Phantom-Requiem of the Phantom (20-21)

phantomsemaine2 dans [*Animés en cours*]phantomsemaine1

Qui aurait cru que Phantom deviendrait ma série préférée de l’année. C’est pourtant le cas. Phantom me réconcilie avec Bee Train dont je pensais qu’ils ne fairaient que des séries soporifiques. Ca fait 10 épisodes maintenant que tous les épisodes de Phantom me laissent le cul vissé sur la chaise. Les créateurs arrivent à placer des moments anthologiques dans chaque épisode. Le scénario est béton, et les personnages sont torturés mais réalistes, et ne pleurent pas tout le temps sur leur sort. La série entame son dernier arc depuis l’épisode 20, l’arc Tokyo. Nouveaux génériques, qui marquent une ellipse temporelle. L’opening est complètement déconcertant, à la manière d’un opening de Druaga no To. (la musique est signée Ali Project, capable du pire comme du meilleur, et là ça se rapproche plutôt du premier cas). Je dois avouer que je me suis demandé si tout cela n’était pas juste un rêve de Reiji. Je ne rejette d’ailleurs pas encore totalement cette hypothèse; c’est 1 ou 2% probable, et j’espère qu’il ne s’agit pas de ça. Cet arc est vraiment étrange à tout point de vue: la vie quasi normale de Reiji et Elen, leurs nouveaux copains, leur vie lycéenne??? WTF? Et à coté de ça, Cal qui revient de nulle part (ou presque), et en deux ans, elle a pris 30cm, et 5 tailles de bonnet de soutien gorge. Ce dernier détail me fait vraiment tiquer, et du coup on a l’impression que Reiji est plus jeune qu’elle. En plus de ça, elle est vraiment devenu très méchante. Quelle ingrate! Ca me fait du mal de la voir en assassin, et ça me fait d’autant plus de mal qu’elle va devoir affronter les deux héros. Ca me met mal à l’aise, mais en même temps, la confrontation s’annonce tellement excitante!!! Ca va être HUUUUUGE!

Pandora Hearts (20)

pandorasemaine2pandorasemaine1

Un épisode très drôle. En dehors du petit Cliffanger de fin d’épisode, l’épisode ne sert à rien au niveau de la narration. Par contre, il présente une scène de beuverie entre tous les héros. Seuls Break, Oz et son oncle tiennent bien l’alcool. Les autres par contre sont complètement ronds. A voir!

CANAAN (7)

canaansemaine2canaansemaine1

J’aurais dû attendre avant de juger Canaan. Ce n’est pas la série de l’année loin de là. Mais en 3 épisodes, elle a réussi à me faire changer d’opinion. Canaan n’est pas juste un joli emballage. L’histoire ainsi que le background des personnages n’est pas très important, ni très étoffé. On sait à peu près tout, et on devine déjà les motivations des différents protagonistes. Mais les personnages eux mêmes se sont étoffés, car ils sont moins creux qu’ils n’en avaient l’air, et prennent leur responsabilité (j’adore cette expression). Ce qui aide encore plus à faire passer la pilule, c’est l’humour. Etrangement, je trouve même que c’est le point fort de la série. Les gags sont très droles je trouve, et arrivent toujours au moment où le spectateur aurait pu commencer à s’ennuyer. Merci à la serveuse chinoise espionne et au chauffeur de taxi! Cet épisode n’était pas très drôle, lui. Je l’ai d’ailleurs trouvé moins bien que les précédents. J’ai juste bien aimé le petit truc du père de Maria qui a simulé sa mort. C’était bien joué.

 

La suite demain (Bakemonogatari 7, Spice and wolf 7, Umi Monogatari 7, Haruhi 21, Tokyo Magnitude 8.0 7, Cross Game 20, Sora no Manimani 4, GA)

10 août, 2009

Checkpoint: Pandora Hearts

Classé dans : Pandora Hearts,[*Animés en cours*] — immelman @ 23:32

Checkpoint: Pandora Hearts dans Pandora Hearts pandora04pandora06r dans [*Animés en cours*]
pandora05bpandora03
pandora02pandora01

 

Une des grosses bonnes surprises de ce printemps, Pandora Hearts continue à délivrer du mystère et de l’action. Depuis le début, il y a eu trois arcs importants: Oz et l’Abyss, Oz et le chat du Cheshire, et l’arc dans lequel on se trouve, Oz à l’académie de sa soeur. Chaque arc est entrecoupé d’épisodes « indépendants », mais qui ne sont en aucun cas des fillers. Chaque épisode ajoute sa pière à l’édifice de l’histoire, qui est vraiment prenante. Les personnages sont tous intéressants et tous possèdent leur lot de secrets. L’épisode 19 est sorti il y a peu de temps, il ne reste donc plus qu’une demi-douzaine d’épisodes pour finir la série. Ca me semble court si la série continue au même rythme. J’ai peur que les réalisateurs hâtent la fin, surtout que 3 nouveaux personnages viennent d’être introduits. Enfin, je regrette le manque de temps accordé à Alice, qui forme avec Oz un couple qui fonctionne bien. Elle est au centre de l’histoire, et pourtant, on ne la voit que très peu.
Heureusement, Oz est là, et on a affaire à un très bon héros de shonen. Il vient de prendre une nouvelle dimension depuis ce dernier épisode, et risque d’évoluer jusqu’à la fin. A noter enfin les graphismes, qui sont très beaux je trouve (on dirait un manga colorié). L’animation par contre n’a rien d’exceptionnel, mais on ne peut pas tout avoir.

7 août, 2009

Autres séries de l’été dont je ne parlerai pas

Classé dans : [*Animés en cours*] — immelman @ 16:15

Il fallait que j’en parle un moment où à un autre. Cet été 2009 regorge de pas mal d’autres séries. J’en ai commencé deux ou trois d’entre elles, que j’ai abandonnées. Faisons un petit tour de ces séries. J’ai extrait ces images du site www.moetron.com, un très bon site si vous voulez avoir des infos, mais en anglais.

Autres séries de l'été dont je ne parlerai pas dans [*Animés en cours*] summer2009preview

Je vais les traiter dans l’ordre où elles sont présentées ci-dessus.

Weib Schwarz:  aussi appelée Weiss Survive. J’ai regardé les 3 premiers épisodes. Ils sont très courts, moins de 5 minutes. L’intrigue est ténue (je reste poli), et le concept est le même que Yugi-Oh. C’est un jeu de cartes intéractif, sauf que les deux personnages principaux sont burlesques. Enfin….

Fight Ippatsu! Juuden-Chan: Cette série aurait dû sortir la saison dernière, elle a été retardée à cet été. Le concept ressemble au jeu DS Elite Beat Agents (ou Osu! Tatakae! Oendan! en japonais), à savoir l’histoire de cheerleaders pour personnes en difficulté dans leur vie. J’ai lu un manga qui ressemble à ça aussi (Byooshi!, j’ai mis du temps à retrouver le nom, un bon petit manga). Bref, le concept peut être pas mal, mais ça me suffira pas à me faire regarder Fight Ippatsu, surtout avec une affiche comme ça (le même design que KissxSis…).

Needless:  Ca, j’ai regardé le premier épisode.

needless02 dans [*Animés en cours*]needless01

Je n’irai pas plus loin. Il s’agit d’un Shonen sans cervelle, avec pleins de gags pas droles, un héros qui se la joue à la David Caruso avec ses lunettes, et un perso principal de 10 ans dont tout le monde se fout de sa gueule parce qu’il pleure sa soeur qui vient de mourir (chercher l’erreur). Chaque combattant semble avoir leur pouvoir particulier, un peu à la Naruto. Cette série peut avoir ses fans, je n’en fais pas partie.

Taishou Yakyu Musume: aussi appelée Taisho Baseball Girls

tashouyakyumusume02tashouyakyumusume01

Au début du XXème siècle au Japon, des lycéennes tentent de créer un club de Baseball, sport non seulement peu répandu car américain, mais en plus dans une société ou la femme n’est pas encore aussi bien considérée que maintenant. Je n’ai pas grand chose à dire sur cette série sinon que le premier épisode n’était pas du tout déplaisant. Le problème, c’est la rude concurrence des séries cet été, et pour moi elle va passer à l’as. Peut être à tort. Il s’agit d’une sorte de Aoi Hana, avec du baseball, autrement dit, c’est quand même prometteur.

 Element Hunters: Je ne sais pas du tout de quoi traite la série, et les autres blogs ne m’en apprenent pas beaucoup plus sinon que personne ne la regarde. Si quelqu’un la suit, je l’invite à poster son oppinion en commentaire.

Zan Sayonara Zetsubo Sensei: J’ai laché après la première saison. Trop de blablas à la Shaft, pas d’action, pas d’histoire. La série a ses fans pourtant, et un grand nombre. Cette troisième saison s’adresse à eux.

Princess Lover: J’attends de lire des avis quand la série sera finie. Beaucoup de gens l’apprécient et la recommande. C’est pourtant juste un « Harem Show ». Pour les amateurs d’animés avec un seul mec et plein de filles autour, cela semble du pain béni.

Kanamemo:  Une série « tranche de vie » (ce que les anglophones appellent Slice of life) qui suit celle de la petite Kana qui vit dans une usine de fabrication de journaux après avoir perdu ses parents et ses grand-parents. Rien d’extraordinaire apparement.

Sora no Manimani: Je la surveille de près celle là aussi. Je n’ai pas le temps de la regarder, mais j’attends les avis. C’est une comédie romantique apparemment: une fille retrouve son ami d’enfance et l’invite à rejoindre son club d’astronomie.

GA: Geijustuka Art Class: Je me tate encore à la regarder. L’histoire me fait trop penser à Honey & Clover qui est une de mes séries préférées. Je viens de voir que les sous titres mettent beaucoup de temps à arriver sur cette série, ça me permet de temporiser un peu. L’histoire est encore du type « tranche de vie », mais dans une classe dans une école d’art cette fois.

Yoku Wakaru Gendai Mahou: Une série qui parle d’une orpheline adoptée par une magicienne renommée. Apparement c’est une série sympa et drole, avec des bonnes idées, mais beaucoup de fan service et des scènes d’action mal réalisées. A surveiller.

Hetalia Axis Power 2 : La suite de la saison 1 qui ne m’avait pas trop plu. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de cours épisodes de 5 minutes racontant la deuxième guerre mondiale, mais en personnifiant les pays. De l’histoire racontée avec humour, même si je l’ai trouvé assez lourd (et ce n’est pas parce que c’est un sujet grave et très sérieux, c’est juste que l’humour est vraiment lourd).

 

6 août, 2009

CANAAN: bof ?

Classé dans : CANAAN,[*Animés en cours*] — immelman @ 14:09

CANAAN: bof ? dans CANAAN canaan06canaan03 dans [*Animés en cours*]
canaan01canaan05
canaan04canaan02
 

Dernière série en date du studio PA Works (True Tears, responsable de l’animation de Phantom aussi, entre autres…), Canaan est la série qui a voulu mettre le paquet sur ses scènes d’action, et son animation. Si au bilan, ses dernières sont réussies, Canaan vaut-elle le coup?

Je serais bien infoutu de raconter l’histoire. Elle progresse petit à petit, mais nous met dans le flou total au début. Tout ce que je peux dire, c’est que l’on observe d’un coté Mino et Marie, 2 photographes japonais venus à Shangaï pour couvrir son festival, et fourrer le nez dans d’éventuels scoops, et d’un autre coté, Canaan, orpheline depuis que son village a été rasé par l’armée, puis élevée par un soldat mercenaire mystérieux. Canaan est donc une tueuse possédant des capacité athlétiques et des réflexes surhumains. Dès lors, des terroristes viennent mettre le foutoir dans shangaï, et possèdent une marque étrange sur leur corps. C’est à peu près tout ce que je peux raconter.

 

Le premier épisode est là pour en mettre plein la vue, à la manière d’un Samuraï Champloo (qui possède le meilleur premier épisode jamais fait). L’animation est très fluide, et les cascades très impressionantes. Le Character Design est agréable. Pour le reste ça se complique. Concernant l’histoire, difficile d’avoir une idée. On part de zéro, et il va falloir beaucoup d’épisodes de développement tellement l’intrigues progresse lentement. Les personnages n’ont rien d’extraordinaire. Mino et Marie sont normaux; Marie est un peu trop nunuche et n’a pas beaucoup de potentiel. Son amitié avec Canaan ne lui apporte rien, en gros, elle ne sert à rien. Mino ne sert pas à grand chose non plus, mais il a le mérite d’être marant, et semble avoir la tête sur les épaules. Même s’il semble être complètement nul, il fait preuve de bon sens et ça le sauvera sans doute dans l’avenir, et cela sauvera sans doute aussi Marie, complètement inconsciente. Difficile d’avouer que c’est mon personnage préféré. Le duo de journalistes me fait un peu penser aux héros de The Skullman, une série sortie il y a 3 ans, et que j’avais beaucoup aimé (la fin était super bizarre par contre), et les personnages possèdent les même caractéristiques. J’oubliais le chauffeur de taxi qui intervient quelques fois. Chaque scène avec lui est hilarante, c’est peut être bien lui le meilleur de la série.
 

Passons à Canaan. C’est le personnage type du tueur sans sentiment, un peu comme Ein dans Phantom. Son problème, c’est qu’elle a l’air de ne pas savoir réfléchir; elle n’agit qu’avec son instinct: je tire d’abord, je réfléchis après. Avec un personnage comme ça comme héroine, ça va être dur de rendre la série plus profonde. A mon avis, ça va vite tourner à l’intrigue politique compliquée, mais qui va être complètement baclée, car l’héroine n’en a rien à faire des histoires politiques, et va finir de toute façon par tuer tout le monde. Le coup classique.

 

En bref, je n’attends pas beaucoup de Canaan. Pour l’instant, c’est juste de la poudre aux yeux: des beaux graphismes pour cacher le vide de son intrigue. J’hésite à laisser tomber, mais ce ne sont que une douzaine d’épisodes qui m’attendent, donc je vais peut être me forcer juste pour voir.

Umi Monogatari (Sea Stories): la petite sirène version magical girl

Classé dans : Umi Monogatari,[*Animés en cours*] — immelman @ 11:31

Umi Monogatari (Sea Stories): la petite sirène version magical girl dans Umi Monogatari umimonogatari06umimonogatari03 dans [*Animés en cours*]
umimonogatari04umimonogatari01
umimonogatari05umimonogatari02
Je ne pensais pas un jour me mettre à regarder une nouvelle série de magical girl. Récemment, àa chaque fois que j’ai vouluen regarder une, le show était très décevant (Shugo Chara entre autres). Les derniers que j’ai regardés en entier étaient Sakura Cardcaptor, et Ultra Maniac. Il aura fallu un petit moment avant que Umi Monogatari arrive. C’est le studio Zexcs à la tête du projet, pas un très grand studio (je n’ai pas vu beaucoup de séries de la liste, seulement Final Approach qui était nul, mais apparement Kokaku no regios vaudrait le coup).

 

Cependant, c’est sans à priori que je me lance dans Umi Monogatari. L’histoire est simple: deux « sirènes » (j’entends par là créatures qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux humains et qui vivent sous l’eau) trouvent dans l’océan un anneau venant du monde au dessus de la mer. Les deux soeurs, Marin et Urin, décident alors de rapporter l’anneau à son propriétaire. Grâce à des anneaux magiques, elles peuvent respirer à l’air libre, et découvrir un monde nouveau. De son coté, Kanon, une fille de la surface qui vient de se faire larguer par son copain est d’humeur massacrante. Elle doit malgré tout continuer à travailler en tant que voyante. Les destins vont se croiser, Marin et Urin retrouvent rapidement le propriétaire, c’est Kanon. Par la suite, un esprit maléfique, Sedna, va se réveiller de son sommeil pour accomplir son obscur dessein: tenter de souiller le monde de l’air et de la mer par sa malédiction putride. Aidée par un sage ayant l’apparence d’une tortue (influence Tortue géniale sans doute), Marin et Kanon, qui sont en fait les prêtresses de la mer et de l’air vont devoir combattre le mal pour sceller Sedna.

 

L’histoire n’est pas très originale, c’est le moins que l’on puisse dire, mais Umi Monogatari présente pourtant plusieurs qualités. Tout d’abord, la première impression, celle de l’apparence. Elle est très bonne, Umi Monogatari est une des plus belles séries de l’été avec Spice And Wolf. Le character design est simple, mais génial. Marin et Kanon ont la classe, surtout après leur transformation; il ajoute en effet des petits effets de maquillages des plus réussis, ça parait con, mais c’est vraiment joli. Les décors sont vraiment beaux quand on y prête attention. On a pas des visions de grands paysages, mais tout est vraiment bien coloré et animé. Les lumières et les ombres sur les personnages sont aussi bien rendus. Enfin l’animation ne souffre d’aucun défaut. Rien n’est très impressionant, mais tout est bien fait. L’ambiance de la série est très zen, à l’image de l’OP.
Image de prévisualisation YouTube

 

On a donc vu que l’histoire n’est pas ce qui allait sauver la série (quoique, on peut toujours avoir le droit à une surprise). Comme souvent, ce sont les personnages qui mènent la série. Si à première vue Marin semble un peu du genre niaise optimiste qui aime tout le monde, ça se confirme par la suite. Du coup, elle est au centre de plusieurs gags dont mon préféré, le « cherchage de l’anneau dans les buissons, et tout le monde matte ses fesses ». Malgré sa perfection, elle reste un personnage sympathique qui  n’irrite pas le spectateur. Sa soeur, Urin, est une pleurnicheuse. Mais elle possède du potentiel pour avoir un impact dans la suite; elle est très jalouse de Kanon, la nouvelle grande amie de Marin, et à mon avis ça va finir par aller violemment au clash. La tortue et la mère de Kanon ne sont là que pour les blagues. Il reste Kanon qui est le personnage le plus intéressant du lot. C’est une ado dans sa phase de rébellion, et elle envoie du bois. Difficile d’expliquer son excellence, elle est à contre courant des autres personnages, peut être parce que c’est le personnage auquel on peut le plus s’identifier.

 

Je ne sais pas quoi dire de plus. C’est une série qui n’est pas très profonde, mais agréable à regarder. C’est une sorte de plaisir coupable, même si j’espère secrètement qu’il va se passer d’incroyable.  Le premier épisode représente bien la série, donc à vous de vous forger votre opinion.

1...34567
 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100