Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

24 août, 2009

** Avis: Eden of the East (15/20) **

Classé dans : Eden of the East,[*Animés finis*] — immelman @ 21:08

** Avis: Eden of the East (15/20) ** dans Eden of the East edenftheeast003edenoftheeast002 dans [*Animés finis*]
edenoftheeast0201edenoftheeast0204
edenoftheeast0101edenoftheeast0102
edenoftheeast0401edenoftheeast001

Eden of the East (Higashi no Eden) était la série du printemps que j’attendais le plus avec Full Metal Alchemist Brotherhood. Le character design assuré par le même dessinateur que Honey and Clover, Production IG aux commandes,  et le synopsis avaient suffi pour titiller mon attention. Je n’étais pas le seul au sein de la communauté à avoir de grandes attentes. Et comme une grande partie de cette communauté, j’ai été déçu. Pour autant, Eden of the East est quand même une bonne série (un film animé doit sortir aussi, mais je crois qu’il ne s’agit que d’un résumé), mais voyons quels éléments il lui manque, qui auraient pu faire d’elle la série de l’année.

Le concept utilise des vieilles recettes, mais avec une touche originale. Les vieilles recettes, c’est: le héros amnésique, un « pouvoir », une organisation de l’ombre puissante et influente dont il fait partie, dont les membres se font appeler par des chiffres romains, et il est probablement à l’origine d’une catastrophe qui a frappé le Japon. Toute ressemblance avec une BD de Vance et Van Hamme est purement fortuite… (un peu comme Black Cat soit dit en passant). Takizawa Akira est ce héros, qui se réveille tout nu avec un flingue et un téléphone portable aux USA. Il est découvert par Saki, une japonaise en voyage qui vient de finir ses études. Son téléphone portable est particulier, il lui permet de communiquer avec Juiz, une jeune femme qui exauce tous ses désirs moyennant argent. Et de l’argent, il en a: pas moins de 20 milliards de dollars. Il apprend rapidement qu’il est un Seleçao, un des douze élus qui doivent sauver le Japon de la crise. Evidemment, il ne connait pas les autres Seleçao, et il ne sait pas comment il doit s’y prendre pour sauver le Japon.

C’est une série à suspense, une fable qui nous est racontée. Une fable, c’est bien le mot, ou plutôt des fables, puisque la série s’attarde sur les différentes histoires des Seleçaos, que Takizawa rencontre au fur et à mesure de la quête de son idendité, et de ses souvenirs. Chacuns utilisent leur argent différement, et à chaque fois, on en tire une leçon: c’est la morale de la fable. Eden of the East n’est pas découpée de façon aussi évidente, et il y a un fil conducteur: on suit la plupart du temps Takizawa, et on apprend les règles du jeu avec lui au fur et à mesure de ces 11 épisodes. Oui, seulement 11 épisodes. C’est court. C’est l’avis de bon nombre de bloggers. Faire tenir un univers et une histoire aussi dense en 11 épisodes, sans parler des personnages tous intéressants, c’est du gachis. Il en résulte qu’on voit juste une bonne moitié des Seleçaos. Et encore, ceux qu’on voit ont une importance si mineure qu’on ne sait pratiquement rien de certains. Les amis de Saki sont tous aussi intéressants, pourtant, on ne dit rien sur leur passé individuellement. Du potentiel gaché, voilà ce qu’il en est. Le plus étrange, c’est que je me suis ennuyé sur certains épisodes. Ca veut donc dire qu’il y a des passages qui ne servent à rien, malgré la courte durée. En plus, qui dit histoire dense dit beaucoup d’explications à donner et au final, elles sont un peu confuses; j’ai du revoir les épisodes pour pouvoir vraiment comprendre. Pour être plus précis, l’histoire ne finit pas vraiment à la fin. J’espère que le film qui doit sortir apportera de vraies explications et une vraie conclusion.

Voilà pour les points négatifs, cependant, il faut relativiser. Eden of The East se laisse bien regarder, avec son intrigue vraiment originale en comparaison à la production actuelle. Les graphismes sont somptueux, et les personnages ont tous leur propre personnalité, que cela soit « les méchants », comme les « gentils ». Tout cela est vite dit, mais c’est vraiment d’importance.

Histoire/Scénario/Dialogue: 4/4
Comme je n’ai pas cessé de le répéter, l’histoire est vraiment bien écrite et originale. C’est le point fort d’Eden of the East.
Musiques/Opening/Ending/Doublages: 2/2
C’est parfait de ce coté là. La musique est à la hauteur d’une production comme celle là, et le studio Production IG s’est payé un opening avec une chanson du dernier album d’Oasis (Falling Down), en plus, je le trouve assez classieux. Les doublages sont convaincants.

Animation/Design/Character Design: 3/3
Impeccable. C’est très beau, et ça reste dans le haut du tableau des séries actuelles.Pas étonnant, c’est Production IG aux commandes.
Réalisation/Emotion/Ressenti: 2/5
Le point faible. J’ai aimé cette série au final, mais j’aurais voulu l’aimer plus. Ce n’est pas que la fin est précipitée, c’est que tout le long de la série, les scénaristes ont dû faire des choix pour ne pas raconter certaines choses, et se concentrer uniquement autour du personnage principal. On reste clairement sur sa fin, et le rythme général n’est pas assez soutenu pour tenir le spectateur en haleine tout le long: un comble pour une série qui manque d’épisodes.

Personnages: 3/3
L’autre point fort de la série. J’ai adoré tous les personnages sans exception.

Bonus: 1/3
Bonus scénario.
 

13 mai, 2009

Eden of the East 03-04

Classé dans : Eden of the East — immelman @ 21:19

Eden of the East 03-04 dans Eden of the East edenoftheeast0301edenoftheeast0302 dans Eden of the East

Episode 03 (team: gg)

A la recherche de sa mémoire, Akira emmène Saki à la recherche de sa maison au Japon. L’adresse indiquée les amène à un grand centre commercial abandonné. Pourtant, pas d’erreur, le complexe appartient à Akira. Il organise alors une projection privée du « Grand Bleu » dans un cinéma désaffecté, mais en bon état, situé dans le complexe commercial. L’inspecteur Kondou, un des 12 « Selecao », déteneur du même téléphone qu’Akira, s’infiltre, et retrouve Akira pour lui voler son portable, et s’emparer du pactole de quelques milliards de dollars.

Eden of the East possède le meilleur scénario de la saison avec Shangri La, un des meilleur character designs, un des meilleurs openings (chanson du dernier album d’Oasis), les personnages sont très bons. Autant dire, ça envoie du bois. Cependant, il manque quelque chose encore. Il manque un petit quelquechose pour me faire devenir accro, et me faire attendre la suite avec impatience. C’est vraiment bizarre, peut être qu’il manque un peu de rythme, peut être qu’il manque un peu de grandiose qui irait avec la richesse  extravagante des « Selecao ». J’ai envie d’adorer cette série, mais je n’y arrive pas. Elle est juste très bien. Les scénaristes pourraient peut être faire des cliffangers à la fin des épisodes, je ne sais pas. La série ne possède que 11 épisodes au total, ça me parait très très court, vu le nombre de seleçaos (ce sont les 12 personnes élues pour sauver le pays avec 10 milliards chacun). Et pourtant j’adore les personnages, notamment Saki, qui fait très naturelle je trouve.

edenoftheeast0401edenoftheeast0402

Episode 04 (team: Desire)

Après avoir très mal négocié sa soirée avec Saki (c’est pareil que lui avoir posé un lapin), Akira se lance à la rencontre du seleçao n°5. Ses recherches le mènent à un hopital, dont le seleçao serait le président.

Un épisode un peu bizarre, surtout avec le passage où Akira saute du haut d’une autoroute en construction (j’ai pas compris grand chose, avec toutes les marionettes qui se rassemblent autour d’Akira). L’épisode permet de comprendre les « règles du jeu », expliquées par le n°5. Les élus doivent utiliser l’argent qui leur est fournu par un mystérieux Mr Outside, pour redresser et sauver le Japon. Ils ne doivent pas l’utiliser pour assouvir leurs désirs personnels, ou l’utiliser entièrement. A défaut de quoi, ils se feront tuer par le « supporter » (je ne sais pas comment traduire, le manager? support? pilier?), un des 12 élus, dont la mission est de surveiller les 11 autres. Si l’un des 12 arrive à accomplir sa mission, il remporte le jeu, et pourra rencontrer Mr Outside, et les 11 autres: Caput! Un peu sévère. Le n°5 a pensé à créer un hopital pour les personnes agées délaissées par la société. Je trouve ça pas mal comme idée, mais ça n’a pas l’air d’être suffisant pour gagner le « jeu »…
Akira, lui, n’a pas l’air d’avoir un passé très brillant. Il est peut être le responsable du massacre de milliers de NEET (on peut comprendre ça par des no lifes). Un peu hardcore comme solution pour sauver le pays… Mais on ne sait pas encore la vérité vraie…

Je ne vais rien rajouter par rapport à mon analyse précédente. J’espère juste qu’il va y avoir le déclic, qui va me faire adorer la série, car j’ai vraiment envie de la récompenser.

 

2 mai, 2009

Bilan du mois: Avril 2009

Désolé pour le manque de mise à jour, j’étais en examen la semaine dernière, mais me voilà de retour avec 2 semaines de vacance. Pour commencer, voilà le bilan du mois d’Avril 2009, avec 2 jours de retard. Dans l’ensemble, il s’agit d’un mois assez excitant, car le premier mois de la nouvelle saison printemps 2009, donc plein de nouvelles séries à découvrir.

 

Dans l’ensemble, je suis quand même un peu déçu. Il n’y a pas de séries qui m’ont complètement scotché. Mais il y a quand même de bonnes choses voire très bonnes. Une chose est cependant notable: on a beaucoup de séries d’heroic fantasy, et malgré cela, aucune ne sort du lot par le haut. Elles ne possèdent pas ce petit plus qui les distinguerait des autres séries d’un genre ultra réutilisé. Que cela soit Guin Saga, Tears to Tiara, ou Slap up Party! Arad Senki (ou Queen’s Blade…), malgré les registres et les tonalités différentes, on ne trouve la pointe d’originalité. Heureusement ces séries ont dans l’ensemble toujours une bonne bande son, avec des musiques épiques.

 

A part ça, je vais passer du top 5 au top 10. Je peux à présent me le permettre car le nombre de séries que je regarde surpasse la dizaine. Le voilà, et je dois avouer qu’il me surprend moi même.

 

10- Guin Saga: Je n’ai vu que les deux premiers épisodes pour l’instant. La série commence doucement, mais je pressens un gros potentiel. Je suis déçu de placer cette série en 10ème position derrière d’autres séries pourtant moins ambitieuses. J’espère retrouver Guin Saga beaucoup mieux placé le mois prochain.

10(ex-aequo)- Tayutama-Kiss on My Deity: Pour classer cette série dans mon top 10, c’est dire que pour l’instant, c’est la famine. Je la met au même niveau que guin saga, car malgré tout, les personnages, bien que stéréotypés, restent sympathiques. La série a commencé avec beaucoup de rythme pour une série de ce genre. La déesse, personnage principale, est une fille renard, avec tout le fan service et la nunucherie qui va avec (on est loin de la subtilité de Horo de Spice and Wolf). Je prends tout de même du plaisir à regarder cette série, c’est déjà pas mal.

09- Basquash!: Grosse bonne surprise de cette saison. J’ai adoré les deux premiers épisodes, hauts en couleur, avec une animation et un chara design qui titille les pupilles. Je pense même que Basquash serait mieux classé si le troisième épisode n’était pas aussi décevant. J’ai l’impression qu’il ne faut plus attendre grand chose de cette série, qui a l’air de s’orienter vers un shonen sportif des plus classiques. J’espère me tromper, et que Basquash! va encore trouver de quoi m’impressioner.

08- Hatsukoi Limited:  J’ai aimé le début de cette série, tout en étant déçu. Il s’agit d’une série qui serait facile de détourner vers du fan service excessif. Pourtant, Hatsukoi Limited évite subtilement cet écueil. Non pas qu’il en soit totalement dénué, mais il n’arrive pas fortuitement comme il peut l’être dans Ichigo 100% du même auteur, ou dans bon nombres d’autres séries. Le nombre important de protagonistes peuvent rendre les situations intéressantes, j’espère juste que l’auteur a su garder des bonnes idées dans son chapeau. Pour l’instant, il n’y a rien eu d’exceptionnel.

07- Phantom-Requiem of the Phantom: Rien à dire sur les trois premiers épisodes à part qu’ils sont bons. Certes, Bee Train n’a toujours pas réussi à se renouveler. Mais je suis obligé d’avouer qu’ils savent bien refaire leurs propres séries. J’aurais espéré que Zwei (le tueur masculin) garde son humanité ou du moins une partie pour faire contrepoids avec Ein, mais malheureusement j’ai l’impression que les scénaristes n’ont pas voulu ça. Je me demande à présent quel pourra être l’élément perturbateur qui va se mettre en travers de ces deux assassins invincibles pour l’instant.

06- Full Metal Achemist 2-Brotherhood: FMA n’a pas réussi à pénétrer le top 5, mais l’unique raison est que tous ces épisodes ne sont que des rappels, des redites de la série originale. Malgré cela, impossible de ne pas être heureux de retrouver FMA, avec des graphismes superbes, et toujours son histoire et son action toujours aussi bien orchestrée.

05- Pandora Hearts 

Bilan du mois: Avril 2009 dans Cross Game pandorahearts0301pandorahearts0201 dans Eden of the East

Il s’agit de l’autre bonne surprise de la saison. Elle possède l’un des meilleurs Openings de la saison, et il s’agit aussi de la série de type mystère-horreur la plus prometteuse. Oz Bezarius est un bon personnage principal, Alice m’a l’air tout autant prometteuse. Comme prévu, le mélange Alice au pays des merveilles avec des éléments d’horreur marche très bien. En plus, la petite mélodie de la montre me fait penser à celle de Professor Layton, c’est encore plus énorme.

04- Shangri La

shangrila0203 dans FMA 2 - Brotherhoodshangrila0202 dans Pandora Hearts

J’attendais tellement du character Design de Murata Range, et j’en suis tellement déçu. Le tout est quand même assez bien foutu, mais on est tellement loin de l’excellence de Last Exile. Shangri La mérite tout de même amplement sa place de 4ème, l’histoire est assez bien foutue, et il y a une multitude de personnages qui ont tous un potentiel d’importance équivalent. J’ai ma petite préférence pour le major Kusanagi. Tout est encore très flou dans cette série, et la suite s’annonce imprévisible.

03- Eden of The East
edenoftheeast0204 dans Shangri Laedenoftheeast0201 dans [*Classement du mois*]

Eden of the East est la série la plus originale depuis le début de cette année, avec ces dessins énormes, son histoire énorme, et ses personnages énormes. Elle souffre de son rythme un peu lent pour ses deux premiers épisodes, mais je ne me fais pas de mouron pour cette série qui probablement atteindra ma première place le mois prochain.

02- K-ON

kon0401kon0402

En attendant que Eden of The East et Shangri-La se chauffent, K-ON arrive à se propulser à la deuxième place. Je sais que beaucoup de personnes se plaignent de son animation bizarre, ou de son rythme vraiment très lent. Mais pour un musicien amateur comme moi, cette série me faire remémorer tant de souvenirs nostalgiques: l’achat de ma guitare, les premières répet’s, les premiers accords. Et honnêtement, ça s’est passé exactement comme dans K-ON. Du coup, j’ai souvent souri, et je me suis parfaitement identifié et retrouvé dans cette animé. Cette série ennuiera sûrement la plupart des spectateurs, mais je m’en fiche, moi j’adore. (et pourtant je suis loin d’être un pro- KyoAni).

01- Cross Game

crossgame0203crossgame0202

Tout simplement magique. C’est frais, drôle, triste. Cross Game, c’est la vie. Il s’agit de la série la plus solide en terme de personages. Je ne vois pas quoi ajouter d’autre, sinon qu’elle plaira forcément à tous ceux qui se donneront la peine de la regarder.

 

Mentions spéciales:

Il y a des absents bien entendu. Chi’s New Adress est très bon, mais inclassable de par sa durée d’épisodes (5minutes).

07-Ghost, la dernière série du Studio Deen ne m’a pour l’instant pas du tout impressioné. Mais c’était le cas aussi de Shion No Ou qui par la suite s’est montré très bon aussi.

Valkyria Chronicle ne m’a pas encore soufflé non plus, mais j’ai encore de l’espoir pour elle.
Sengoku Basara est vraiment bizarre. Mêler combats de samouraïs, rock, blagues, et combats à la dragon ball, ça ne m’a pas embrigadé. Pourtant, elle régale bon nombres d’autres bloggueurs. A vous de voir. Il y a aussi trop de noms de personnages d’un coup, c’est vraiment dur à suivre.
J’arrete de regarder Arad Senki Slap up Party!, je n’en ai pas l’envie.
J’ai fini Birdy the Mighty Decode, on se revoit pour son évaluation.

Et pour finir sur une note gaie, j’ai téléchargé par curiosité Training with Hinako, un animé de coaching pour vous faire faire du sport. Au final, c’est un énorme scandale, puisqu’il s’agit de regarder une fille faire des pompes, des abdos et des flexions, avec des vêtements et des angles de caméra empruntés du hentaï. Voilà 2 vidéos pour vous en persuader: la première c’est l’intro avec le début des exercices, sous titrée en anglais. La deuxième si vous voulez passer aux hostilités mais sans sous titrage. Je vous aurais prévenu avant, mais c’est UN SCANDALE. Il aura tout de même l’intéret de vous apprendre à compter en Japonais: Ichi! Ni! San! Shi! go! roku! Shichi! Hachi! Kyu! Jyu! Jyu Ichi! Jyu Ni!
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

14 avril, 2009

Preview: Asura Cryin’ / 07-Ghost / Eden of the East

Classé dans : Eden of the East,[*Preview*] — immelman @ 19:02

Désolé pour tout le retard accumulé, mais ça y est, j’ai décidé de me botter le cul pour pondre cette bonne douzaine de previews sur les animés tout récents, sortis la semaine dernière.

- Asura Cryin’ (01)

Un lycéen déménage pour se mettre en collocation avec son pote. Ce lycéen a plusieurs « problèmes »: d’un il arrive à voir le fantôme de son amie d’enfance qui le suit constamment et lui parle comme si elle était vivante; deux, une fille de son lycée lui livre une mystérieuse valise le jour de son arrivée, et se révèle être un objet convoité par des yakuzas; trois, il se fait attaquer la nuit de son arrivée par une fille et manque de se faire étrangler; quatre, il ne comprend rien à ce qu’il lui arrive, et voit débarquer la nuit d’après une troupe de yakuzas, une troupe de ninjas, et tout ce beau monde se fusillent entre eux.

Preview: Asura Cryin' / 07-Ghost / Eden of the East dans Eden of the East asruracryin0101asuracryin0102 dans [*Preview*]

Mes premières impressions ne sont pas du tout au niveau de mes attentes. C’est une des déceptions de cette saison. Je m’attendais à une comédie romantique dans laquelle on verrait un garçon amoureux du fantome de son amie d’enfance. Il n’en est rien: il s’agit d’une future série d’action, avec des minis méchas, autant dire c’est pas du tout pareil. Il y a beaucoup de personnages présentés, aucun n’est interessant pour l’instant. Il faut même avouer que tout ça m’a l’air d’un joyeux bordel avec au moins trois factions qui s’affrontent. Ca peut devenir tout de même interessant si les scénaristes trouvent des situations complexes, mais je n’y crois pas trop. Je vais continuer à regarder un peu, mais je ne bloggerai pas Asura Cryin’.

 

- 07-Ghost (01)

Un jeune homme fait partie d’un corps d’apprentissage de l’armée, doté de pouvoirs puissants.  Il est brillant, mais amnésique et ne se souvient de pas grand chose avant son arrivée dans l’armée. Il va finir par se souvenir qu’un des hauts gradés de l’armée a tué son pré-supposé père, et va donc se rebeller.

07ghost010207ghost0101

Le dernier né de Studio Deen (Shion no Ou, Amatsuki). Ce n’est pas l’épisode qui m’a fait le plus impression. Pourtant, le fait que Studio Deen s’en occupe attise ma curiosité. Il va s’agir d’une série d’action, avec des soldats dotés de pouvoirs spéciaux. Le personnage semble assez intéressant et torturé, mais il est atteint du classique syndrome d’amnésie, élément tellement de fois recyclé. Je vais continuer à regarder, mais je ne suis pas sûr encore de blogger cette série.

- Eden of the East (01)

Une lycéenne japonaise passe son voyage de fin de lycée aux USA. Alors qu’elle regardait la maison blanche, elle se fait accoster par deux policiers américains. C’est alors que surgit un jeune homme nu, avec un portable et un pistolet dans chaque main. Il parvient à faire fuir les policiers. Le jeune homme est amnésique, et est en contact avec des gens d’une organisation qu’il ne connait pas vu qu’il est amnésique. Il va finir par décider de partir avec cette japonaise au Japon.

edenoftheeast0101edenoftheeast0102

J’en attendais beaucoup, et je ne suis pas déçu. Je retrouve le design de l’auteur de Honey and Clover, et de Bokura ga Ita (« C’était nous » en français). Il s’agit d’une série de 12 ou 13 épisodes, et le premier épisode ammène déjà son lot de mystères, et de personnages merveilleux. Je vais regarder et blogger cette série. J’oubliais, la musique de l’OP est d’Oasis. Et souvent, bon OP ammène bonne série; ça se vérifie assez souvent.

 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100