Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

17 mars, 2009

White Album 11

Classé dans : White Album — immelman @ 19:42

White Album 11 dans White Album whitealbum1102whitealbum1103 dans White Album
whitealbum1104whitealbum1101

Team: Eclipse

C’est l’épisode qui divise tout le monde. White Album est loin de faire l’unanimité parmi les amateurs d’animés.C’est sûrement parce qu’il s’agit d’un animé à histoires sentimentales dépourvu de fan service, et de sketchs à deux balles. Forcément il s’agit d’une série un peu plus subtile que les blockbusters de type harem. Et oui, forcément, le rythme peut rebuter. C’est pourtant passer à coté d’une des séries sentimentales se situant parmi les meilleures, à mon sens bien entendu.
Alors, revenons à mes premiers propos, épisode qui divise les derniers spectateurs survivants. Certains le trouvent très mauvais, d’autres le trouvent toujours aussi bon que les autres. Je fais partie de cette dernière catégorie.

L’épisode lui même raconte pas mal de choses. Tout d’abord, l’ex ami de Touya, Akira, le traite comme de la m….. C’est toujours sympa. Touya a aussi l’impression de gagner de l’argent pour rien, en tant que manager de Rina. Il a l’impression d’être un animal de compagnie plus qu’autre chose. C’est peut être le cas, on ne sait pas trop ce qu’en pense Rina, qui a bien du mal à prendre son travail à coeur. Cela donne lieu a une très bonne scène de répétition, où l’on voit que les répèts, et bien c’est souvent très fastidieux.
Le gros morceau de l’épisode, c’est bien sûr les conséquences de la découverte de la lettre déchirée de Yuki dans la poubelle de sa manager Yayoi Shinozuka-san. Rina la met face au mur, mais ça n’a pas l’air d’inquiéter Yayoi plus que ça. Toujours aussi impénétrable cette Yayoi, quoi que Touya pourrait bien arriver à la péné…. euh pardon, mon esprit s’égare. La petite aventure entre Touya et Yayoi continue, et bien que malsaine en apparence, il semble que les deux en ont besoin: pour Touya il s’agit du manque causé par l’apparent mutisme de Yuki, pour Yayoi, la situation semble un brin plus complexe. Je ne m’aventurerais pas sur ses possibles raisons, ça me prendrait trop de temps. Touya craque encore dans cet épisode, et on a le droit à une scène (culte) de pleurs et de « réconfort » (Cf la 3ème image). Oui, Fuuji Kun pleure car il ne sait plus où il en est avec Yuki, et commence à douter d’elle.

Si l’on peut reprocher la piètre prestation du doubleur lors de cette scène (les sanglots sont très exagérés), on ne peut pas reprocher à cette scène d’exister. C’est ce que beaucoup de personnes reprochent à cet épisode: ils la trouvent complètement irréaliste et exagérée. Je trouve pour ma part qu’elle a complètement sa place, et montre que Fuuji aime vraiment Yuki, malgré ses flirts à gauche à droite.

 

10 mars, 2009

White Album 10

Classé dans : White Album — immelman @ 1:08

White Album 10 dans White Album whitealbum1001whitealbum1002 dans White Album
whitealbum1003whitealbum1004

Team: Eclipse

Grande nouvelle pour White Album: elle aura le droit à une 2ème saison prévue pour hiver 2009 apparement. J’ai été très étonné de cette annonce, tant la série avait pris un rythme soutenu depuis quelques épisodes, et que la conclusion semblait proche. Mais après avoir vu cet épisode, je commence à me dire « pourquoi pas? ». C’est vrai que finir l’histoire entre Yuki et Touya, raconter le passé d’Haruka et de l’élève collégienne de Touya (dont j’ai oublié le nom) en trois épisodes seulement, ça semble trop court. Une bonne nouvelle donc en définitive.

Touya reprend du poil de la bête, enfin si l’on suppose qu’il l’avait perdu. Touya-kun n’est pas un personnage très expressif, et a tendance à intérioriser ses peines. Misato-chan va sortir sans doute avec Akira-kun,  un couple que je qualifierais de tout naturel, ou pas. En effet Misato a sûrement peur des représailles certaines du président du club de théatre dont la réputation est ruinée, confère épisode précédent. Peut être qu’elle cherche juste l’aide de quelqu’un, et c’est tombé sur Akira. Ce n’est qu’une supposition.

Mais l’héroine de cet épisode est Rina. Elle semble porter la série à bout de bras, tant elle semble au centre de toutes les intrigues, et elle seule possède le pouvoir suffisant pour aider Touya, ou l’enfoncer. On ne connait pas encore ses intentions, et ce qu’elle compte faire de Touya-kun; je pense tout simplement qu’il s’agit d’une chic fille, qui veut aider son amie Yuki à entretenir son couple avec Touya. Il suffit de voir sa réaction lorqu’elle trouve la lettre de Yuki pour Touya, dans la poubelle de Yaoi-san. Touya, en fin de compte se retrouve réengagé au service de Rina, pour son grand plaisir j’ai l’impression. Quant à Yaoi-san, elle qui était resté une énigme depuis le début, commence à se révéler dans cet épisode. Apparement, le fait qu’elle aguiche scandaleusement Touya-kun n’est pas seulement du fait d’empêcher sa relation avec Yuki d’avancer, elle a aussi besoin de lui pour se sentir en sécurité, je n’en dirai pas plus.

White Album n’est pas une série très populaire en France, puisque les statistiques du site semblent se désintéresser complètement de cette série (d’après les stats de mon très modeste blog), et pourtant il est si rare de voir des comédies sentimentales animées aussi subtiles que celle là. Cela vient aussi sans doute du fait qu’aucune équipe française ne s’est occupée de la traduire, en dehors de Taiki no Fansub, qui malgré ses efforts louables, n’en sont qu’au 2ème épisode. J’encourage donc les gens à regarder avec les sous titrages anglais, même si ils pensent être faibles en anglais. Essayez! Même si vous ne comprenez pas tout, vous comprendrez l’histoire, et c’est mieux que rien! (et ça fait progresser en anglais)

3 mars, 2009

White Album 09

Classé dans : White Album — immelman @ 18:28

White Album 09 dans White Album whitealbum0903fo5whitealbum0904hh1 dans White Album
whitealbum0901ez6whitealbum0902el3

Team: Eclipse

Et cette semaine, White Album a décidé d’envoyer du lourd. La série devient de plus en plus sombre, et Fujii-kun tombe de plus en plus bas. C’est quand même dingue, on l’opposé d’un concept d’animé-harem traditionnel. Toutes les filles sont aux pieds du héros au début, et plus ça avance, plus tout se passe de plus en plus mal. Et pourtant Fujii est plein de bonnes intentions.

Cet épisode termine l’arc de la pièce de la préparation de la pièce de théatre de Misaki. La représentation a lieu, et ce malgré toute la mauvaise volonté possible du chef du club de théatre. D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi il est aussi méchant celui là (PAAAARCE QUUUUEEEE!). On voit de moins en moins Yuki, comme Fujii. Elle va finir par devenir inexistante. D’autres blogs pressentent la rupture entre Yuki et Fujii. Je n’en suis pas persuadé. Tout cela est peut être une préparation pour un grand final de retrouvailles. Ca serait peut être un peu banal, mais je préfère les fins heureuses. Le scénariste pourrait aussi opter pour la fin tragique, Fujii est largué par toutes ses amies, il se retrouve tout seul et sans ami, et se suicide. Et bien à la limite, ça n’est pas impossible.

White Album n’est pas ma série préférée de la saison, et je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi. Parce que franchement elle est remplie de bonnes idées, et tous les ingrédients classiques sont réunis: triangles amoureux, amour longue distance, bitchs, un héros « normal », humain et crédible. Et puis il y a ces courts passages « pastels ». Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi ils sont là et leur signification, mais ils sont étonnament jolis.

24 février, 2009

White Album 08

Classé dans : White Album — immelman @ 15:50

White Album 08 dans White Album whitealbum0803sb0whitealbum0804kd6 dans White Album
whitealbum0802he9whitealbum0801fw9

Team: Eclipse

Déroutant. C’est l’adjectif qui colle le mieux à cet épisode. La mise en scène et la réalisation le sont tout autant. En tout cas, ce coté étrange donne du cachet à cette série et la fait sortir du lot. Peut être aussi que ce coté déroutant est là pour nous associer au héros Touya-kun, qui est complètement perdu. Déçu de ne pas pouvoir fréquenter sa copine comme il le pourrait, il en est au point où il ne sait pas même pas quoi lui dire quand il la retrouve, tels deux inconnus. Je crois que dans un billet précédent, je disais qu’il craquait complètement; et bien là c’est encore pire. J’ai l’impression qu’il cherche du réconfort auprès de toutes les autres filles de la série. Et je ne parle pas de la toute fin d’épisode. Bref, du bonheur, et même du suspense. C’est parfait.

16 février, 2009

White Album 07

Classé dans : White Album — immelman @ 18:50

White Album 07 dans White Album walbum0703vg5walbum0702cx2 dans White Album
walbum0701vw0walbum0704yu5

Team: Eclipse

Encore une nouvelle série. Et bien oui, il va bien falloir une semaine avant que je ne révèle tous les animes que je regarde en ce moment. On touche ici à mon genre préféré, les histoires sentimentales! (au passage je recommande chaudement Kimi Ga Nozomu eien, alias Rumbling Hearts, j’en fairais la critique un jour ou l’autre).
White Album est assez sympathique: c’est une comédie romantique assez légère, mais ça ne se regarde pas non plus comme un Love Hina. On sent que tout ce qui se passe est important, et le personnage principal (Touya Fujii-kun) est dos au mur dans tous les épisodes. Il s’agit d’un lycéen tout à fait normal, enfin presque, puisque sa petite copine est une idol, débutante mais qui commence à être un peu connue. Ils ont beau s’aimer, le travail de Yuki (l’idol) lui prend pratiquement tout son temps, et finalement ils ne se voient que rarement. Voilà pour l’histoire principale, sur laquelle se greffent d’autres filles, rivales ou pas. Il faut aussi remarquer que White Album est parfois drole, grâce au caractère bien spécial de Fujii. Et tant qu’on parle des attributs de White Album, c’est graphiquement très agréable sans non plus chercher des sommets de beauté. Au niveau réalisation, on remarquera les incrustations des pensées des personnages sous forme de texte discret au dessus de leur tête. L’effet est surprenant, mais intelligent. Et enfin, j’adore la musique de l’opening.

Fujii-kun n’est pas le héros standard d’une comédie sentimentale type harem. En fait, il n’a pas vraiment de défaut, ni de qualité remarquable. C’est monsieur tout le monde, et c’est ça qui donne à White Album tout son sel. C’est en ça que je disais que c’est plutôt réaliste. Il est de plus doté d’un coté pince-sans-rire plutôt sympa. Bref, c’est un excellent héros, qui essaie de rendre heureux tout le monde, sans sacrifier sa relation avec Yuki, dans la mesure du possible donc. Dans le casting féminin, on a Yuki, qu’on pourrait croire nunuche, mais en fait non. C’est juste une brave fille, et mignonne en plus. On ne peut pas ne pas l’aimer. On a Rina, la soeur d’un célèbre compositeur pour idol, et aussi amie de Yuki, qui fait son possible pour que ça marche entre Yuki et Fujii. Une fille sympa, mais qui a un fort coté bit(a)ch(e); c’est aussi une idol très connue, ceci explique cela. Elle apporte le coté imprévisible à la série, car on ne sait pas trop ce qu’elle pense, ni ce qu’elle veut faire avec Fujii-kun (amoureuse ou pas?). Il y a aussi Misaki-san, une sempai de Fujii, qui est délibérément amoureuse de lui, mais c’est le seul qui ne le sait pas. Et enfin, Akira, une fille type garçon manqué, dont le frère est mort il y a peu, et qui est renfermée sur elle-même. Elle ne s’ouvre qu’à Fujii, son ami d’enfance, mais dans l’ensemble, c’est pas la grande joie de vivre. Voilà pour les filles, il reste juste l’ami masculin de Fujii, Nanase-kun je crois (j’ai oublié son nom), qui ressemble pas mal à Fujii, de par son expression faciale complètement inexpressive. Il est amoureux de Misato, mais ne veut pas l’admettre. C’est un personnage qui garde surement de bonnes surprises pour la suite.

Alors évidemment, ça ressemble furieusement au typique animé de type harem, avec sa moultitude de femelles amoureuses du garçon principal, et c’est peut être un peu le cas, mais ça ne ressent pas du tout comme ça, car les sentiments sont exprimés de façon assez subtile, voire pas exprimés et refoulés. Ce qui est aussi interessant, c’est que ça se passe en 1986, donc, pas de téléphone portable. Ca peut paraître anodin, mais on se rend compte que les communications sont beaucoup plus dures, surtout entre Yuki et Fujii. Cela renforce le sentiment d’isolement des personnages. On a donc là la comédie purement romantique de la saison.

Dans cet épisode, Fujii invite Misato à préparer ses costumes chez son père qui possède une machine à coudre et de la place. D’autre part, Yuki réussi à enregistrer sa première chanson, mais n’arrive pas à joindre Fujii-kun pour le lui annoncer, vu qu’il est occupé avec Misato, et aussi la collégienne qu’on avait vu dans un des épisodes précedent; comme Fujii-kun a besoin d’argent, il va devenir son tuteur, même si au final, c’est plus un compagnon pour passer le temps qu’un enseignant. Un épisode d’attente dans l’ensemble, puisque rien ne bouge au niveau des relations. On sent quand même que Rina prépare un bon gros coup fouine dans le dos de Yuki, ça n’augure rien de bon pour elle.

12
 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100