Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

5 mars, 2009

Révision du système de notation et retour sur Code Geass

Encore une révision! Pourquoi? A cause de Code Geass. Je changerai du coup la note de Code Geass. J’ai beaucoup aimé Code Geass, mais force est de constater que de nombreux amateurs d’animés n’ont pas aimé cette série, alors que d’autres l’adorent. J’ai tenté de comprendre quels étaient ses défauts pour comprendre les détracteurs. J’en suis arrivé à une conclusion qui a remis en question mon système de notation.

Si je fais une synthèse des défauts, le terme qui revient souvent est « TrainWreck »: en gros cela signifie une succession de désastres. Bien sûr on peut penser aux désastres qui surviennent dans la série, mais ce n’est pas tout. Les détracteurs reprochent surtout à Code Geass ses désastres scénaristiques, ou comment essayer de sauver un scénario présentant un grand nombre de failles. Cela peut surprendre, mais au final, je suis obligé d’admettre qu’ils ont en partie raison. Je vais tenter de ne pas spoiler la série mais je ne promets rien.

Première chose qui déçoit, c’est le fait que Suzaku et son Lancelot ruine la majorité des plans de Zero/Lelouch. De ce fait, alors que la série arborait un coté Death Note, basé sur les stratégies et tactiques de Lelouch, comme une partie d’échec, Code Geass se transforme en Gundam, où les batailles ne sont plus maitrisées par des tactiques, mais seulement par la puissance d’un ou de deux pilotes aux commandes de robots surpuissants, capables de renverser le cours d’une bataille. Une course à la puissance s’engage alors, comme dans un shonen basique de type Dragon Ball. Cet argument est totalement recevable, et je le concède volontier. C’est aussi un reproche que je fais à Code Geass.

Deuxièmement, et c’est surtout là la position de ses détracteurs, les « plot holes », ie les trous du scénario. C’est vrai que l’histoire dans Code Geass met en scène de nombreuses coïncidences, un peu trop fortuites, qui nuisent parfois à la crédibilité de l’ensemble.A vrai dire, je n’ai pas lu d’exemples concrets de ces plot holes, mais je peux en donner un qui m’avait moi même scandalisé quand je l’avais vu. Saison1, Euphémia, bain de sang, je n’en dirais pas plus pour ceux qui n’ont pas vu, ceux qui ont regardé comprendront tout de suite. Je me revois pousser un cri de colère devant ce rebondissement dégueulasse. Pile au mauvais moment, le Geass de Lelouch devient incontrolable, et quand je dis pile, c’est à la seconde près; ce n’est pas tout à cet instant même, Lelouch dit un truc qui n’a aucun sens, qu’il n’avait aucune raison de dire, ce qui provoque l’évênement le plus insensé de toute la série. En dehors de ça, c’est vrai que certains morts reviennent à la vie au mauvais/bon moment, encore que ça  doit arriver 3 ou 4 fois dans toute la série. Et vu la densité d’action et la multitude de personnages, ça ne m’a pas choqué plus que ça. Au final, je peux aussi concéder ce reproche.

Qu’est ce que je peux en retirer? Si je suis ces reproches, je devrais donc baisser la note dans la catégorie histoire. Ce qui réduirait considérablement la note de cette série, qui se place pourtant parmi mes préférées. C’est injuste, donc j’en suis venu à la conclusion suivante: l’histoire, quelle que soit les incohérences qu’elle peut parfois montrer, n’est pas plus importante que l’impression et le plaisir général qu’on en retire. De cette assertion très importante, je vais donc réajuster les coefficients de mes critères de notations:

Histoire/Scénario/Dialogue: /4

Musique/Opening/Ending/Doublages: /2

Animation/Design/Character Design: /3

Réalisation/Emotion/Ressenti: /5

Personnages: /3

Bonus: /3

En l’appliquant à Code Geass, on arrive à ce constat: 3/4; 1,5/2; 3/3; 5/5; 3/3; 2/3
Total: 17,5/20
En l’appliquantà RD Sennou Chosashitsu: 3/4; 2/2; 2,5/3; 3/5; 3/3; 1/3
Total: 14,5/20
 

27 février, 2009

Un instant de bonheur! (Murata Range inside)

Classé dans : [*Divers*],[*Preview*] — immelman @ 21:18

Ce soir, je suis heureux (et ce malgré les 1400€ de réparation de voiture). La raison, la voici:

Un instant de bonheur! (Murata Range inside) dans [*Divers*] 20080908shangrila

 

Ca fait 6 ans que j’attendais ça. 6 longues années les amis! Cette image, c’est l’annonce du printemps, au sens figuré comme au sens propre. C’est l’annonce de Shangri-la, un animé prévu pour être diffusé au Japon en Avril prochain. Certains l’auront peut être reconnu, mais il s’agit bien d’un dessin de Murata Range, mon character designer préféré. C’est Murata Range qui sera chargé du character design de Shangri-la, et ça fait 6 ans qu’il n’avait pas eu accès à ce poste, depuis 2003 avec Last Exile (des larmes de souvenirs remontent). Tout le monde se souvient (exagération mode on) du drame qui avait eu lieu il y a 2 ans: Mardock Scramble animé prévu pour 2007 était annulé, investissement trop lourd pour le studio Gonzo, puisqu’il devait être réalisé tout en 3D. La chance de revoir les divins dessins de Range-Sensei s’envolait en fumée. Mais aujourd’hui, tout redevient réalité! Pour ceux qui ne connaissent pas Murata Range, il faut regarder Last Exile, ou encore Blue Submarine n°6, tous deux sont de grandes réalisations du studio Gonzo. Ou alors, courrez acheter les fanzines « Robot ». Il y en a 2 sortis en France, les couvertures sont réalisées par lui même.

Murata Range is god! (dixit Oscar Wilde)

17 février, 2009

Refonte du style de notation

Classé dans : [*Divers*] — immelman @ 18:29

A cause de Kurozuka, je me suis aperçu qu’il fallait que je revois mon système de notation. Voilà comment je compte faire:

Histoire/Scénario/Dialogue: /5

Musique/Opening/Ending/Doublages: /3

Animation/Design/Character Design: /3

Réalisation/Emotion: /3

Personnages: /3

Bonus: /3

Je m’explique. Déjà, je me suis aperçu que le doublage devait être noté, car c’est quand même un élément essentiel. D’autre part, j’ai baissé coefficient sur l’animation et le design, car d’une part, je me retrouvais à surnoter les animés en leur mettant 5, et en ajoutant un point de bonus. D’autre part, parce que le standard en terme d’animation et de design est carrément haut à présent, et que pratiquement toutes les productions sont super belles. Ce n’est donc plus un critère de qualité décisive. J’utiliserai ce sytème dès le prochain billet, celui de Kurozuka.

14 février, 2009

Evaluation des séries

Classé dans : [*Divers*] — immelman @ 21:06

En plus des animés diffusés et que je suis hebdomadairement, je vais aussi noter des animés que j’ai déjà vus. Ce seront pour la plupart mes coups de coeur, ou mes déceptions. J’ai donc pensés à une notation sur 20 (original) décomposée comme ceci:

Histoire/Scénario/Dialogues : */5
Animation/Graphisme/Character Design: */5
Musique/Opening/Ending: */2
Réalisation/Développement des personnages/Emotions:*/5
Bonus:*/3

Les Bonus, ce sont des prix spéciaux que je donnerai aux animes pour des détails qui font que la note doit être plus élevée. Voilà quelques exemples:
*Hilarant
*héros (héroine) classieux
*Bonne fin
*Bon début
*Opening/ending excellent
*musique excellente
*J’ai versé une larme pendant un épisode
*Cri de désespoir suite à un cliffanger inatendu en fin d’épisode
*Histoire originale
*animation/Character design au dessus de la moyenne

12 février, 2009

Et voilà, j’ai craqué…..

Classé dans : [*Divers*] — immelman @ 22:13

… je crée un blog. Quel con !

123
 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100