Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

  • Accueil
  • > Recherche : animes 2009 été

31 juillet, 2009

The Melancholy of Haruhi Suzumiya (2009), et réflexions sur l’Endless Eight.

Classé dans : Melancholy of Haruhi Suzumiya (2009),[*Animés en cours*] — immelman @ 23:24

The Melancholy of Haruhi Suzumiya (2009), et réflexions sur l'Endless Eight. dans Melancholy of Haruhi Suzumiya (2009) haruhi0904haruhi0903 dans [*Animés en cours*]
haruhi0902haruhi0901

Je ne fais pas partie de la fanbase d’Haruhi Suzumiya. Pour moi, cela a été une des séries les plus surévaluées que je connaisse. J’ai passé un bon moment avec cette série, mais sans plus. Ce n’est qu’après que je me suis rendu compte de l’ampleur que la série avait prise sur la toile. Encore aujourd’hui, je ne comprends toujours pas l’engouement qu’a cette série. Enfin bref, je ne comptais pas regarder cette « deuxième saison » (qui n’en est pas vraiment une, mais plutôt un remake) jusqu’à ce que je tombe sur un article de moetron.com: « le créateur d’Haruhi Suzumiya présente ses excuses pour l’arc endless eight ».

A partir de là, ma curiosité a été titillée. Qu’est ce qui peut mériter un tel traitement? Je dois avouer, j’ai été victime de ce gros Buzz, qui frappe encore cette série que l’on peut qualifier de culte, au sens strict du terme. C’est ainsi que j’ai commencé à regarder cette 2ème saison. Les 11 premiers épisodes sont sans surprise si l’on a déjà vu la première. Certains choses changent, et des épisodes ont été rajoutés (si ma mémoire ne me fait pas défaut). Mais en gros, on se retrouve à re-regarder la même série, réarangée chronologiquement. Cela n’a pas été un calvaire, et je me suis surpris à prendre la série en affection. Les personnages complètement loufoques sont attachants, et mon préféré, à n’en déplaise les vénérateurs d’Haruhi, reste Kyon, le narrateur de la série (le seul personnage à peu près normal).

Les choses se corsent à partir de l’épisode 12, le moment que j’attendais avec impatience. Il s’agit du premier épisode de l’arc Endless Eight. A l’heure où j’écris ce billet, je viens de voir l’épisode 18, soit le 6eme épisode de l’arc Endless Eight. La vision de l’épisode 12 n’est pas pleine de surprises comme je l’attendais. Les personnages passent les deux dernières semaines de leut vacance d’été à faire plein d’activités telle qu’aller à la piscine, se balader, aller regarder des feux d’artifices…etc…  Au final, absolument rien d’extraordinaire; au contraire, l’épisode est plutôt ennuyeux. La série prend alors une toute autre ampleur dès l’épisode 13, et on découvre alors la vraie signification de l’Endless Eight. Pour ceux qui veulent garder la surprise ne lisez pas la suite, mais sachez que vous ne risquez pas grand chose à vous faire spoiler.

Le concept en soi n’est pas révolutionnaire, il s’agit d’une boucle temporelle: les héros revivent les 2 semaines indéfiniment jusqu’à ce que quelque chose soit fait. On a pu voir ce genre de chose dans des films tels que « un jour sans fin », ou dans des animés tels que « Higurashi no naku koro ni ». Il reste rare certes. Ce qui est en revanche une première, et qui n’a jamais été fait (à tort, ou , et c’est ce que je pense, à raison), c’est de traiter ce concept comme le fait KyoAni avec Haruhi Suzumiya 2009. Ici, les personnages se rendent compte qu’ils sont prisonniers d’une boucle temporelle, mais ils ne gardent aucun souvenir des précédentes itérations. Cela a pour conséquence qu’ils refont les mêmes actions et les mêmes erreurs à chaque fois, et donc à terme, IL NE SE PASSE JAMAIS RIEN DE PLUS QU’A L’EPISODE PRECEDENT! On se retrouve alors avec 5 épisodes absolument identiques (si l’on met à part le premier de la boucle). Et lorsque je dis identique, c’est vraiment le cas: les dialogues sont les mêmes, les personnages font les mêmes activités, et aucun ne prend jamais d’initiative pour sortir de la boucle. Seuls les vêtements changent à chaque épisode. La vision de ces épisodes est très très très frustrante. Je me suis pris à crier contre les personnages qui restent totalement passifs. KyoAni joue avec les nerfs du spectateur en nous faisant espérer à chaque épisode un changement, ou une réaction d’un personnage, mais au final, rien ne se passe. Dès que je vois le générique de fin commencer, je me sens quasiment à chaque fois obliger de crier contre mon écran, comme Hitler dans ce détournement génial:
Image de prévisualisation YouTube

On peut espérer qu’il ne reste que deux épisodes de ce genre, même si certains pensent que l’endless eight aura 9 épisodes. Seul l’avenir nous le dira. En tout cas, à l’heure actuelle, la fanbase est en colère. 80% des fans crient au scandale, les autres 20% crient au génie. Moi même, je ne sais pas dans quelle catégorie me placer. Certes, regarder les épisodes de cet arc est d’un ennui et d’un inintérêt total. Mais en même temps, n’est-ce pas un coup de pub formidable de la part de KyoAni? Ils ont réussi à faire parler de leur série emblématique au moins autant que la première saison. Et d’un point de vue artistique? De prime abord, cela peut sembler dégueulasse, mais pourtant, chaque épisode, bien que scénaristiquement identiques, présentent des différences dans ses détails: ce billet d’un blog anglais en fait une liste, et présente son intéret pour ces détails: http://m3.dasaku.net/haruhi-suzumiya-feeling-shafte/559/
On peut aussi voir ça comme un moyen (assez cheap je le conçois) de faire monter le suspense pour le faire exploser lors du dernier épisode de l’arc. Il s’agit d’un moyen que le cinéaste japonais génial, j’ai nommé Takashi Miike, a avoué utiliser pour ses films; en résumé, il dit qu’il réaliste ses films de telles sorte que le spectateur se fasse chier tout le long, pour pouvoir mieux le sortir de sa torpeur en finissant par un coup de théatre magistral (voir le film Dead or Alive, le premier de la trilogie, qui possède les 10 dernières les plus folles que le cinéma aient jamais produite). Est-ce ici le même principe utilisé par KyoAni? Essayer de nous endormir, ou d’accumuler le plus grand montant de frustration pour pouvoir tout libérer à la fin, et nous laisser sur une impression des plus agréables? Ce n’est pas impossible non plus. Si c’est le cas, l’opération a échoué car de nombreuses personnes ont abandonné la série. Dans tous les cas, KyoAni restera dans l’histoire grâce à ces quelques épisodes, et l’avenir nous dira s’il s’agit d’un bon ou d’un mauvais souvenir.

Sur moi, ça a marché, la cocotte n’est pas loin d’exploser sous la pression de ma frustration. Je ne peux plus faire marche arrière. Je ne sais quel conclusion KyoAni va donner à la série, ou même de l’arc. Ces 6 épisodes n’ont donné aucun indice. Des théories se sont mises en place ici et là. Certains pense au dénouement romantique (Haruhi penserait-elle que les vacances d’été sont aussi faite pour se trouver un petit copain, et ce serait la source de ses regrets); d’autres pensent au dénouement catastrophe (la disparition ou la mort d’Haruhi).
Pour digresser là dessus, j’ai lu l’autre jour une idée intéressante sur cela. Lorsque l’intérêt d’une série commence à s’enfoncer, rien de tel que la mort d’un personnage principal, avec une mise en scène larmoyante. Le spectateur se sent alors touché, et il oublie alors tous les défauts que la série avait pu avoir, et ne se souvient que de ce final grandiloquant. Cela pourrait expliquer l’affection que j’ai pour Code Geass, Last Exile, ou Gankutsuou (je pourrais en citer un paquet d’autres), mais j’espère que l’intéret de ces séries ne viennent pas que de là. En bref, KyoAni pourrait tuer Haruhi pour magnifier cette série, pour laquelle les fans avaient beaucoup (trop?) d’attentes. Enfin, tout cela n’est que digression.

Pour ma part, je ne sais pas quel dénouement ils vont trouver. J’était partant au départ pour le dénouement romantique; mais plus j’y pense, plus je le trouve improbable. Trop conventionnel pour cette série. Je pense plus à quelque chose de complètement débile, du genre Kyon ou Haruhi qui n’a pas fait ses devoirs (je n’ai pas inventé cette théorie, mais je la trouve carrément plausible). Cela serait complètement anti-climatique, et conluerait de manière bien ironique cet arc, qui est déjà un gros pied de nez aux conventions dans les animés, ou même dans les produits culturels en général. Je pense que je vais m’arrêter là, car je pourrais encore disserter sur ce sujet pendant des pages. En tout cas, je félicite KyoAni pour avoir tenté ce que personne n’avait encore jamais essayé par peur de se couvrir de ridicule, et je rigole d’avance pour les gens qui vont se retrouver devant le magasin au Japon, et qui vont se demander s’il vont acheter les DVDs qui vont contenir en gros 8 fois le même épisode, soit 2 DVDs….. pour rien….

7 juin, 2009

Bilan du mois: Mai 2009 (séries arrêtées ou interrompues)

Classé dans : [*Animés suspendus*],[*Classement du mois*] — immelman @ 19:36

Bon allez, finit de rigoler, je me donne un bon coup de pied au cul, et c’est reparti pour un tour. Désolé pour ces 3 semaines d’absences. Je me remets au sérieux ^^. On va commencer par faire un retour sur toutes les séries de cette saison, et ensuite je donnerai mon top du mois de mai.

Tout d’abord, j’ai le regret d’annoncer que je laisse tomber quelques séries. Plus de 10 séries en même temps, ça fait beaucoup, même pour moi, gros demandeur, et gros fan d’animés. Je sépare donc mon post en 2, avec en première partie, les animés que j’arrête, ou sur lesquels j’ai fait une pause.

Hanasakeru Seishounen

Bilan du mois: Mai 2009 (séries arrêtées ou interrompues) dans [*Animés suspendus*] hanasakeru2hanasakeru dans [*Classement du mois*]

J’ai arrêté après 4 épisodes. Inutile d’aller plus loin, j’ai très bien vu où la série voulait nous ammener. Une histoire à l’eau de rose avec des super riches, et des persos qui vivent dans leur monde de riches de merde. Pas très intéressant. (je n’ai rien contre les riches, mais je ne suis pas très sensibles aux drames qui s’intéressent à eux). En plus de ça, je n’aime pas l’héroine et le character design général. Série abandonnée.

Queen’s Blade

queensblade02queensblade01

Je ne peux pas prendre cet animé au sérieux. 6 plans sur des fesses ou des seins nus par minutes, ce n’est vraiment pas un atout de crédibilité. Certes, le design est agréable à l’oeil, et l’animation ne se ramasse pas trop, mais ça ne part vraiment pas sur des bases saines pour faire un bon animé, avec un scénario solide, comme se doit d’être un scénario d’une histoire d’heroic fantasy mediévale. J’ai passé plus de temps à rigoler qu’à lire les sous titres, avec notamment la scène du tournoi féminin de catch dans la boue. C’est tellement caricatural que ça en devient drôle. Mais ça ne me persuadera pas de continuer à regarder ce show.

Saki

saki01saki02

Je n’ai pas réussi à accrocher. Le rythme est trop lent pour un animé traitant de mahjong. Le jeu m’étant complètement inconnu, il est difficile d’accrocher à moins d’introduire des éléments extérieurs au jeu lui même, qui apportent assez d’éléments dramatiques pour rendre le tout intéressant. Dans Hikaru no go, l’introduction du fantôme de Saï, les grandes ambitions des personnages, et surtout les impacts dramatiques des matchs rendaient le tout addictif. Saki essaie de remettre des éléments du même genre, mais tout est moins crédible à partir du moment où le jeu fait appel à une grande partie de chance. Forcer la chance, ce n’est pas du tout aussi appréciable que la technique des joueurs de go. Il en est de même pour Shion No Ou, où les personnages sont de grands techniciens du Shogi; je ne parle même pas de l’histoire de meurtre qui rajoute du suspens à l’histoire, et le panel de personnages tous crédibles. On ne peut pas en dire autant des personnages de Saki qui sont tous des jeunes filles caricaturales du monde du manga, avec des design trop courants. J’abandonne Saki.

Sengoku Basara

sengokubasara02sengokubasara

Qu’est ce que j’aurais aimé aimer cette série. La petite dernière du studio production IG est vraiment magnifique graphiquement. Malheureusement, je n’ai pas du tout accroché à l’ambiance mi-action, mi-blague absurde. Les personnages sont tous très loufoques, et je trouve qu’ils ne collent pas bien avec l’époque. Les anachronismes et les actions de type dragon ball sont trop exagérées à mon goût. Cependant, beaucoup de gens aiment cette série, donc ne vous laissez pas décourager par mon avis.

Shinkyoku_Soukai_Polyphonica_Crimson_S

polyphonica01polyphonica02

J’ai laissé sa chance à cette série qui m’avait apparue sympathique au premier épisode.  Mais je n’accroche pas du tout à l’univers développé. Je trouve les instruments des étudiants assez ridicules, et le héros, bien que terriblement humain (beaucoup de défauts), n’arrive pas à convaincre, la faute aux autres personnages complètement incipides (plus que lui même).

Séries que j’ai interrompues temporairement

Asura Cryin’: La série est très ambitieuse, et veut toucher à un peu tout les registres. Ca en devient un peu écoeurant. Mais les personnages sont attachants, et compensent l’histoire décousue. Je vais m’y remettre quand j’aurais un peu de temps.

Guin saga: C’est uniquement par manque de temps que je n’ai pas continué à regarder. Mais ça a l’air du tout bon. Il s’agit de la meilleure série d’heroic fantasy de la saison.

07-Ghost : J’ai beaucoup de mal avec celle là. Il faut dire que ce début de série est vraiment très lent. Si il ne se passe pas vite quelquechose, je pense que je vais rapidement l’arrêter.

Ristorante Paradisio: aussi appelée Rispara dans le milieu « underground », la série ne m’a pas encore convaincue. Mais elle a du potentiel. Je trouve juste bizarre qu’une jeune fille aussi classe que l’héroine ne jette son dévolu que sur des hommes beaucoup plus agés qu’elle.

 

6 mai, 2009

Top 10 des suites que j’aimerais voir

Classé dans : [*Divers*] — immelman @ 12:38

J’avais envie de me faire plaisir (ou du mal), alors voici le top 10 des séries sur lesquelles j’aimerais que les studios se penchent. Certaines seront faites, j’en suis certain, d’autres ne restent que des fantasmes. Dans tous les cas, ces suites n’ont pas été annoncées, et quand je parle de suite, c’est une saison d’au moins 12 épisodes. Je tiens à faire savoir que la suite de Spice and Wolf que j’attendais a été annoncée pour la saison prochaine (un OVA est sorti il y a quelques jours, il est excellent, mais la qualité vidéo est médiocre pour l’instant). La saison trois de Nodame Cantabile à Paris a aussi été annoncée pour fin 2009.

School Rumble ne figure pas dans cette liste, tout simplement parce que j’ai lu la suite de l’histoire dans le manga, et que … elle est assez étrange. Le comique laisse place à une sorte de tragi-comédie, et au vu de la deuxième saison (que j’ai trouvé nettement en dessous de la première), il vaut peut être mieux qu’on en reste là pour l’animé.

Voilà donc ce Top 10 qui vaut ce qu’il vaut. Cependant, il m’a été étonnant de constater que ce top 10 est exhaustif. Si j’avais voulu faire un top 11, il aurait fallu que je me fasse violence à trouver une onzième série. Je serais aussi curieux de savoir quelle série mériterait d’avoir une suite selon vous, lecteurs. N’hésitez pas à en parler en commentaire. (Si j’avais été sur un Skyblog, j’aurais pu sortir le scandaleux mais célèbre: « LaChé Vo CoM »)

 

10- Ouran High School Host Club

Top 10 des suites que j'aimerais voir dans [*Divers*] ouranhighschoolhostclubd

L’animé était une réussite: drôle, rythmé, peu d’épisodes faibles. C’est le seul essai du studio Bones (FMA, Wolf’s Rain, darker than black) sur une comédie légère, et je suis étonné qu’ils n’aient pas retenté le coup. Le manga donne matière à faire une suite conséquente, et même si la fin de l’animé était suffisante, une deuxième saison serait carrément envisageable.

9- Black Blood Brothers

blackbloodbrothers dans [*Divers*]

Je ne me souviens plus vraiment de ce qu’il se passe dans cette série de vampires. Mais je me souviens qu’elle possédait un casting de personnages assez variés et nombreux. Je me souviens aussi qu’au niveau du scénario, il y avait largement de quoi faire une préquelle, et une suite. L’univers crée par cette série était assez riche pour permettre de greffer d’autres histoires. Malheureusement, je ne crois pas que cette série ai eu un réel impact sur les spectateurs (à commencer par moi), mais il serait intéressant d’y revenir, tellement les 12 épisodes semblaient courts par rapport à son background.

 

8- Kurenaï 

kurena

Il s’agit d’un de mes animés préférés de l’année dernière. Avec seulement 12 épisodes (un peu trop court pour développer complètement les personnages), le couple Shinkurou/Murasaki était devenu irrésistible. En gros pour l’histoire, une jeune fille agée de 8 ans d’une famille très riche du Japon décide de s’enfuir de sa maison, pour quitter sa vie de séclusion. Elle engage un garde du corps lycéen faisant partie d’une sorte de groupe de « médiateurs » assez louche (comprendre négocier un peu, puis ça n’aboutit pas, ils bottent des culs). Shinkurou, 16 ans doit donc héberger et protéger dans son très modeste studio la petite fille. Murasaki est le personnage le plus attachant de toutes les séries de l’année dernière. Sa doubleuse est fantastique; bref en dehors du fait que la série est trop courte, elle est excellente. La fin se suffit, mais j’aimerais tellement voir les deux protagonistes se retrouver après quelques années. Il y a tellement de potentiel, ça pourrait être vraiment bon.

7- Elfen Lied

elfenliedp

Là par contre, je pense que cet animé a eu un sacré impact sur son public. De mémoire, je dirais que cette série de 12 épisodes est sortie en 2004, surtout remarqué par son premier épisode, et son entrée en matière sanglante (c’est le moins que l’on puisse dire). Son opening est aussi dans tous les esprits avec son chant de diva en latin. La série finit alors que de nombreuses questions sont en suspens. Une suite relève du fantasme, mais est complètement posible.

6- Jungle: Hare + Guu

junglehareguu

C’est un ovni. Je me souviens avoir regardé les 26 épisodes de la première saison en une journée. J’ai adoré. La série originale a été complétée plus tard par 2 saisons, les Jungle Deluxe, et les Jungle Final. Certes le sous titre Final implique que c’est la dernière, mais bizarrement, les créateurs se sont permis un twist dans le dernier épisode, qui permet de laisser de la place à une suite. C’est une série drôle qui tape dans l’humour absurde, qui colle parfaitement avec mon type d’humour. Ca ne plaira pas à tout le monde, et les gémissements et cris continuels d’Hare tourmenté en permanence par Guu peuvent en énerver plus d’un. Quoi qu’il en soit, les gags sont lourds et hilarants.

5- Black Lagoon

blacklagoon

Black Lagoon, ou comment avoir la classe Tarentinesque. De l’action pure et dure, avec les scènes de gunfight parmi les plus réussies de toute l’histoire de l’animation.Tous les personnages sont ultra charismatiques, et c’est le genre de série qui pourrait ne jamais s’arrêter. Je ne sais pas bien où s’arrête (ou s’est arrêté) le manga, mais une suiteest toujours envisageable. Les douze premiers épisodes étaient sympas, les 12 derniers étaient incroyables.

4- BECK

beck

Je ne demande pas une nouvelle saison de 26 épisodes (quoique..) mais au moins 12 épisodes pour continuer cette superbe aventure musicale qu’est BECK. Le rythme lent et posé était parfaitemet adapté à cette série sur la jeunesse et la musique. Je ne suis pas indifférent à voir l’histoire de groupes de musique amateurs (un peu comme K-ON), et BECK m’avait pas mal accroché à l’époque. Le manga va beaucoup plus loin que l’animé, c’est pas impossible.

3- Amatsuki

amatsuki

Au début, cette série ne m’avais pas accroché plus que ça. Mais au fur et à mesure des épisodes, et à partir des 6 derniers (sur 12 ou 13), je m’étais pris au jeu. Un peu comme pour Black Blood Brothers, l’univers dépeint est très riche, et en plus de ça, la fin n’est pas du tout satisfaisante!!! Rien n’est réglé, on nous présente le grand villain de l’histoire, et ça finit là. Studio Deen, sortez nous une P$£ù%* de deuxième saison, et vite!

2- Fate/Stay Night

fatestaynight

La série a son lot de fans, dont je fais partie. Tiré d’une Visual Novel, l’univers de Fate/Stay Night est complexe, et s’étend sur plusieurs générations dans l’histoire. Apparement, il existe des préquelles et des suites (Fate/Hollow Ataraxia), et notamment, le fameux rapprochement Shirou/Archer (que je ne voulais pas faire au début, mais finalement je suis obligé d’admettre qu’il est réel. Le dénommé P.C. de Bordeaux se reconnaîtra). A noter que Rin Tohsaka fait partie des character designs féminins d’animé les plus réussis, et le character design des autres personnages en général sont aussi des merveilles. Ca serait vraiment bien d’avoir un autre animé sur cet univers très prenant.

1- Full Metal Panic

fullmetalpanic

What else? Je hurle depuis de nombreuses années (depuis la troisième saison en fait, The Second Raid), et toujours pas de suite annoncée. Pourtant les fans sont très nombreux, et il y a une réelle demande. Full Metal Panic, c’est l’idéal de ce que pourrait être un Shonen: de l’action et de l’humour parfaitement bien dosé, un scénario bien maitrisé qui ne s’égare pas en combats et présentations de nouveaux personnages inutiles. La suite existe pourtant, en nouvelles. L’histoire arrive à sa conclusion, mais n’est toujours pas terminée. Il doit encore rester une ou deux nouvelles à sortir encore, donc d’ici un an ou deux, l’histoire sera pliée. C’est peut être ce qu’attendent les studios pour commencer à réaliser la suite de « The Second Raid ». C’est en tout cas ce que j’espère. J’avais commencé à lire la suite, et c’était putain d’épique. Ca me fait vraiment du mal d’attendre ce succès déjà annoncé, et si KyoAni (le studio qui a fait les Second Raid et les Fumoffu) pouvait encore s’en charger, vu la perfection de leur travail sur cette série, ça serait sympa. Sinon, Gonzo (studio qui a fait la première saison), tu peux aussi t’en charger, mais s’il vous plait, DONNEZ NOUS CETTE SUITE !!!

 

26 avril, 2009

Cross Game 02-03

Classé dans : Cross Game — immelman @ 0:19

Cross Game 02-03 dans Cross Game crossgame0201crossgame0202 dans Cross Game
crossgame0203crossgame0204

Cross Game est un peu le Skip Beat de cette saison Printemps 2009: la comédie romantique qui redonne le sourire. Il faut dire quà la base, le manga d’Adachi est très bon, ça n’était donc pas bien dur d’adapter.

Donc oui, Wakaba, la fille du premier épisode qui semblait être LA fille de Cross Game, finalement meurt à la fin de ce premier épisode. Gros choc, et évidemment beaucoup d’intensité dramatique dès le premier épisode. C’est ce qui m’a décidé à blogger cet animé. LA fille, ça ne sera pas elle, mais ça sera sans doute Aoba, sa soeur. Quelques années ont passé, et revoilà tous les personages au lycée, tous portent encore la mémoire de Wakaba au fond d’eux, et tous le vivent plus ou moins bien. Aoba déteste Ko (le héros) pour une raison encore inconnue. Elle est devenue une pitcher assez forte, reconnue par ses camarades. Ko lui est un vagabond. Il erre un peu partout, et ne semble toujours pas s’intéresser au Baseball (oui, c’est une comédie romantique, mais comme tous les mangas d’Adachi, le sport joue un très grand rôle. Comme dans Touch, son autre manga, le sport choisi est le baseball). Il sait qu’Aoba ne l’aime pas, et il en profite pour la taquiner quand il le peut.

De nombreux flashbacks ponctuent cet épisode, dans lesquels on revoit Wakaba. Ils ont pour but de nous faire comprendre le comportement actuel des personnages. C’est assez bien foutu je dois admettre. L’épisode est charmant, et au final, il y a un petit coté réaliste irrésistible. Rien n’est trop tragique, mais les blagues ne sont pas non plus lourdes. L’équilibre est parfait, et on se prend à penser qu’on aurait aussi réagit comme ça à la place de tel personnage. C’est tout simplement magique.

crossgame0301crossgame0302
crossgame0303crossgame0304

Rebelote, l’épisode marche très bien. Les personnages continuent de tracer leur route. Cependant, les choses au niveau sportif commencent à se mettre en place. Ko accepte de participer à un match amical entre amis. Tout le monde découvre avec stupeur qu’il lance extrêmement bien. En fait, encouragé il y a longtemps par feu Wakaba, il a décidé de suivre un programme quotidien de musculation pour lancer plus fort.
Par contre, il y a une chose que je n’ai pas encore bien comprise. Est-ce que Aoba et Ko ont le même âge? J’ai l’impression qu’elle est d’un an plus jeune que Ko, ainsi, elle devrait rejoindre le même lycée que Ko après ses vacances d’été, et rejoindre le club de Baseball, apparemment en mauvaise passe, car dirigé par des sempaïs jemenfoutistes.

Encouragé par son ami du club de baseball (je ne connais pas son nom), Ko va sans doute rejoindre en même temps qu’Aoba le club de Baseball. J’imagine déjà le pitch: elle va se rendre compte que c’est un dieu du baseball, et va finir par l’apprécier, pour finalement sortir avec lui. Ca me parait être la seule issue possible. Mais connaissant Adachi, la route va être longue et parsemée d’embuches.

 

Pour clore ce billet, je tiens à m’excuser de ma méconnaissance des noms de tous les  personnages. Vu la quantité d’animés que je regarde en même temps, il m’est impossible d’assimiler tous les noms. Ca peut paraître ridicule, mais je suis obligé de tenir à jour des fichiers textes pour chaque série, contenant le nom de chaque personage. Dur Dur. C’est la première fois que je décide de tenter de suivre toutes les séries d’une saison. C’est extrêmement difficile.

25 mars, 2009

Avis: ** Casshern Sins (15/20) **

Classé dans : Casshern Sins,[*Animés finis*],[*Evaluations*] — immelman @ 12:00

Avis: ** Casshern Sins (15/20) ** dans Casshern Sins casshern1904ql5casshern1902si1 dans [*Animés finis*]casshern2104xa5 dans [*Evaluations*]
cassernsins2201casshernsins2302casshernsins2402

Teams: Shinsen Subs

Voilà la première critique d’une des séries de cet Hiver 2009. Ceux qui recherchent une série d’action n’aimeront sans doute pas Casshern Sins. Même si la série contient beaucoup de combats plutôt bien chorégraphiés et animés, ce n’est pas là que se trouve l’essence de la série. Le rythme globalement est très lent, avec beaucoup de plans fixes, et peu de dialogues. Toutes les sensations et les sentiments sont passés par l’intermédiaire des images, et des musiques. Casshern Sins est une série très visuelle, qui ne s’appuie pas sur son histoire, mais qui puise sa force dans son ambiance, et dans ses nombreux personnages, principaux ou secondaires. Tous ont une histoire à raconter, et c’est souvent pas gai. Tous ont un rapport étroit avec la mort, et veulent utiliser leur vie à leur maximum avant de s’éteindre.
Ce qui est très particulier, ce sont que tous les personnages ou presque sont des robots, mais qui sont en tout point comparables aux humains. Au final, ce détail contribue à l’atmosphère assez froide que dégage Casshern Sins. Les personnages ne vivent pas vraiment, ils sont comme des mort-vivants. Cette ambiguïté participe à un sentiment de malaise de la part du spectateur, qui contraste avec la beauté des dessins et de l’animation, car oui, Casshern Sins est très beau visuellement, et très original, voire expérimental parfois.

 

Histoire/Scénario/Dialogue: 2,5/4
La série peut être découpée en deux grandes parties: la première qui correspond aux voyages de Casshern dans laquelle il rencontre beaucoup de personnages qui ont tous de lourds regrets, et qui finissent par vouloir tuer Casshern; et la seconde qui suit un fil conducteur plus solide, qui ammène à la rencontre Casshern/Luna. Dans la première partie se trouvent de superbes épisodes, mais aussi des épisodes ennuyeux. Je pénalise du coup la série. La seconde partie accélère la série, l’emmène vers des sommets. Malheureusement, la fin est trop rapide, et de nombreux éléments restent sans réponse.

Musique/Opening/Ending/Doublages: 2/2
Les musiques sont très bonnes, souvent orchestrales, ce qui donne un coté grandiloquant, et magistral. Rien de bien notable au niveau des doublages, ils sont corrects, et l’OP et l’ED sont bons.
Animation/Design/Character Design: 3/3
C’est une des plus belles séries de l’année, si ce n’est la plus belle. L’animation est très réussie.

Réalisation/Emotion/Ressenti: 4/5
Casshern Sins sait préparer ses grandes scènes, et le rythme lent donne ses fruits lorsqu’un évênement tragique ou heureux arrive. On est forcément ému pendant certaines scènes, pratiquement dans chaque épisode. Le point en moins est dû aux défauts cités dans la rubrique Histoire, qui gachent un peu le plaisir.

Personnages: 2,5/3
La série brille lorsqu’elle développe ses personnages. Malheureusement, certains personnages importants comme Leda et Braiking Boss manquent un peu de fond. Les raisons et objectifs de certains personnages sont aussi un peu trop obscurs.

Bonus: 1/3
Bonus »Visuels »: c’est beau, l’utilisation des couleurs est remarquable, le dessin est précis.

1234
 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100