Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

  • Accueil
  • > Recherche : druaga no to

14 février, 2009

Strike Witches 01-02

Classé dans : Strike Witches — immelman @ 23:32

Strike Witches 01-02 dans Strike Witches strikew0101jt7 strikew0104yk5 dans Strike Witches

strikew0103yp7  strikew0102oo4

Team: StrikeS

 

Honnêtement, je ne sais pas quoi penser de ces 2 premiers épisodes de Strike Witches. Pour info, la série est déjà terminée après 13 épisodes, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai eu dans l’idée de regarder les 2 premiers épisodes. Influencé par les avis d’autres amateurs sans doute, ou aussi parce que c’est une production du studio Gonzo, que je porte dans mon coeur depuis Last Exile et Gankutsuou. D’ailleurs, Gonzo sent bien passer la crise, puisqu’ils vont liscencier pas moins de 75% de leur effectif. Je fairais surement un billet sur eux un de ces jours; et il faut savoir au passage que ce sont eux qui produisent aussi Druaga no Tou.
Revenons en à Strike Witches. Pour dire la vérité, j’ai failli arrêter au bout des 10 premières minutes tellement j’ai trouvé ça mauvais. On se trouve en présence ici d’une série fan service, avec une dizaine de filles avoisinant les 10 ans, qui se battent contre des aliens qui sème la destruction sur Terre. Ca se passe pendant les années 1940, et franchement, je comprends pas pourquoi, parce que il n’y a rien qui s’y rapporte; au contraire, les filles possèdent des armes extrêment évoluées et des bottes qui les propulsent dans les airs, de telle sorte qu’elles volent aussi vite qu’un avion. Ah si! on voit des avions de guerre datant de la deuxième guerre mondiale… Et en fait, on s’en fout complètement de l’époque. De toute façon, c’est complètement occulté par le fait que les filles ne portent pas de pantalon ou même de jupe. En fait, c’est le grand mystère de cette série. Avec ça, toute tentative d’insinuer des moments d’émotion tombe à l’eau. Imaginez 30 secondes. Prenons un film assez émouvant, prenons Titanic, et pendant tout le film Leonardo Di Caprio est constamment en slip. Avouez, ça le fait pas. J’oubliais, tous les militaires dans Strike Witches sont en bermuda. Détail qui a son importance (ou pas).

Je ne sais pas si je vais télécharger l’épisode 3, je me tate encore. Si ça ne tenait qu’à moi j’arrêterai tout de suite, mais je suis intrigué par les bons commentaires que Strike Witches a eu. On verra.

12 février, 2009

Druaga no Tou: The Sword of Uruk 05

Classé dans : Druaga no Tou — immelman @ 23:18
Druaga05
Album : Druaga05

4 images
Voir l'album

 

Mon premier vrai post sur ce blog! Je vais parler d’une des séries que je suis actuellement, et qui est diffusée au Japon. Il s’agit de Druaga no Tou (la tour de Druaga), et plus précisément de la saison 2 sous titrée « The Sword of Uruk » . Elle suit la première saison: « The Aegis of Uruk » diffusée il y a près d’un an. Ce fut une des meilleures séries du début de l’année 2008, et c’est pourquoi j’attendais avec imapatience cette 2ème saison.

Druaga no Tou est tiré d’un très vieux RPG d’héroic fantasy sur Nintendo, et raconte les péripéties de Jill, un jeune guerrier inexpérimenté et de ses compagnons; ce sont des « grimpeurs » comme on les appelle, car ils ont pour objectif d’atteindre le sommet de la tour de Druaga pour obtenir un précieux artefact pouvant exaucer un voeu. Ce ne sera pas chose facile car elle est infestée de monstres, de grimpeurs rivaux, et surtout, au sommet, Druaga une créature démoniaque.

Je ne vais pas raconter tout en détail, pour ceux qui voudraient la découvrir. (Je leur déconseille alors de lire mes prochains messages et la suite même de ce post, jusqu’à ce qu’ils ratrappent la diffusion japonaise de la 2ème saison).

Cette 2ème saison commence 6 mois après la fin de la première. Jill et Fatina, ainsi que de nombreux protagonistes de la première saison souffrent tous du calme revenu sur le pays, et doivent se reconvertir pour survivre, car les « grimpeurs » sont tous réduits au chomage. Jill est celui qui souffre le plus après les évênements de la fin de la saison 1. Alors que Fatina essaie de le réconforter (voire plus…), ils rencontrent une mystérieuse petite fille, Kaï, poursuivie par des méchants (un méchant !! wouh wouh, où est-il?), Kaï, qui les persuade de l’accompagner dans la tour de Druaga, pour l’aider à remonter au sommet. Et c’est reparti pour l’aventure…

Dans cet épisode, Jill & co se retrouvent dans la tour mythique et arrivent à un étage qui ressemblent à un immense désert, avec de (trop) nombreux monstres. On assiste à une curieuse poursuite entre les monstres, le groupe de Jill, le groupe des ravisseurs de Kaï, et le groupe de Melt et des soldats. Au fait, je suis un grand fan de Melt, et ça m’a pas mal déçu de le voir aussi dégueulasse dans l’épisode précédent. Heureusement qu’il y a Fatina pour remonter le niveau de tout ça!

Au final, un épisode très sympa, comme tous les épisodes de cette série, avec un Melt qui redore un peu son blason, une Henaro plus geignarde que d’habitude (vivement qu’elle meurt), mais au final il s’est pas passé grand chose. Mais bon, ce n’est que le premier épisode depuis l’entrée dans la tour mythique, le meilleur est à venir!

1234
 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100