Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

  • Accueil
  • > Recherche : druaga no tou perso

13 septembre, 2011

Automne 2011: une relève compliquée

Classé dans : [*Divers*],[*Preview*] — immelman @ 14:45

La saison été 2011 se termine, et j’ai envie de dire, pas trop tôt! Dans l’ensemble, les meilleures séries actuellement diffusées sont celles qui ont commencé au printemps (super saison, pour la météo comme pour les animés). Je dis bien dans l’ensemble car il y a Mawaru Penguindrum en ce moment, et ça déboite!  Les très bonnes séries du printemps se terminent donc, et très peu de séries d’été ont plus de 13 épisodes, et vont donc bientôt s’arrêter. L’automne arrive et va remplacer pratiquement tous les shows actuels. Il va falloir relever au pied levé les Mawaru Penguindrum, Tiger & Bunny et autres Steins Gate!Je ne vais présenter toutes les nouvelles séries une à une, je vais plutôt parler de celles qui m’inspirent le plus, et en lesquelles je place de l’espoir.

Commençons par les suites, remakes ou préquelles: (j’ai ajouté en lien les trailers lorsqu’il y en a)

Working’!!

Automne 2011: une relève compliquée dans [*Divers*] shot0002e

Le premier épisode a eu droit à une prédiffusion. J’ai plutôt aimé la première saison, et je suis aussi curieux de voir comment la relation entre Inami l’androphobe et Takanashi va évoluer. Par contre au vu de cet épisode, j’ai peur qu’elle n’arrive pas à se renouveler assez. Les gags sont les mêmes, voire les mêmes en moins bien, comme si cet épisode était un épisode récapitulatif. Au cas où on aurait oublié qui sont les personnages. Du coup, je n’ai pas souri une seule fois, et je me suis plutôt ennuyé. Dommage, parce que la qualité graphique et l’animation sont assez séduisantes pour une série de ce genre.

Shinryaku?! Ika Musume

shinryakuikamusumesaiso dans [*Preview*]

J’ai l’impression de parler des mêmes séries que dans mon billet précédent. La suite des aventures d’Ika Musume, la fille poulpe littéralement. Comme pour toutes les comédies, tout est question de nouvellement de gags (le contraire du premier épisode de Working). J’attends le retour d’Ika Musume avec autant d’impatience que d’appréhension, mais dans tous les cas, je vais les regarder. Au passage, je ne comprends pas cette nouvelle mode des studios japonais à changer les signes de ponctuation dans les titres pour signifier une suite. Ainsi, après Shinryaku! Ika Musume!, on a Shinryaku?! Ika Musume!. C’était le cas avec Himawari!, puis Himawari!! (même chose pour K-On si je me souviens bien aussi), et la palme du ridicule reviens à Working, avec Working!! qui se transforme en Working’!!  

Fate/Zero

fatezero2113703734

Fate/Stay Night était une série qui avait provoqué beaucoup d’engouements à l’époque. La raison principale est évidente: l’univers de la visual novel, la guerre du Graal développés sont vraiment intéressants. Et en plus, de voir des héros mythologiques ou réels venu de tous les âges s’affronter entre eux, c’était tout simplement jouissif, et ce malgré un animé mettant énormément de temps à démarrer (Je déconseille le film au passage que j’ai trouvé abominable). Le character design est aussi une force de cette série, et avait donné lieu à la création de personnages vraiment classes, comme Tohsaka Rin et Archer. Fate/Zero est une préquelle de Fate/Stay Night, et explique les évênements qui ont eu lieu 15 ans avant, lors de la précédente quête du Graal. On en apprendra un peu plus sur le père de Shirou. Cela s’annonce comme une valeur sure de la prochaine saison: le visionnage de Fate/Stay Night ne devrait pas être obligatoire avant de profiter de cette préquelle.

Last Exile: Fam, the Silver Wing

lastexileginyokunofam

Rien que l’évocation des mots Last Exile provoque chez moi une joie incommensurable (voire plus). Il s’agit d’une de mes séries préférées, dont le design est assurée par mon dessinateur préféré, Murata Range. Ce nouveau Last Exile est mystérieux. Je ne sais pas s’il s’agit d’un reboot de la série, ou d’une suite; apparemment Clause et Lavie, le duo de la première série ne devrait pas apparaître, mais on devrait revoir tout de même certains personnages. Le réalisateur est le même, et il s’agit de celui qui a fait pas mal de mes séries préférées chez Gonzo (qui au passage signe vraiment son retour); parmi elles, les Tower of Druaga. Ce Last Exile: Pam the Silver Wing s’annonce comme la meilleure prochaine série, et sera en compétition pour le titre de série de l’année.

Bakuman 2

bakuman2jpgscaled500

La suite de Bakuman, l’adaptation du manga écrit par le duo de Death Note, Tsugumi Ohba et Takeshi Obata. Puisque je suis le manga, je peux vous dire que les choses sérieuses continuent. Je ne peux pas en dire beaucoup plus sans spoiler. Ceux qui ont vu la première saison voudront sans doute voir cette suite. Pour ceux qui n’ont pas commencé, je leur conseille d’acheter le manga à la place de l’animé, ou au moins d’essayer de le lire. Attention, lire un Bakuman prend du temps et de la concentration, car il y a beaucoup de texte.

Hunter x Hunter

hunterxhunteranimeremak

Parfait, je n’en demandais pas tant. Je n’ai pas vu la série qui date de 2001 d’Hunter x Hunter. Je vais pouvoir rattraper ça en regardant ce remake, en espérant qu’on aura les mêmes améliorations que pour Full Metal Alchemist. Je pense qu’il est inutile de présenter le manga et l’animé, et pour ceux qui ne connaîtraient pas, sachez qu’il s’agit d’un très bon shonen issu du Jump, du même auteur que Yuyu Hakusho, et qui a eu quelques problèmes de publication il y a un an ou 2 (l’auteur aurait eu une dépression). On suit Gon un jeune garçon force de la nature, qui se met à la recherche de son père, un Hunter extrêmement renommé parti il y a des années. Les hunters sont des mercenaires officiels, qui obtiennent leur titre à la suite d’un examen physique et mental très exigeant. Gon va prendre part à cet examen pour devenir Hunter et obtenir des indices sur son père. L’animé devrait comporter beaucoup d’épisodes (plus de 45) mais sans doute moins (heureusement) qu’un Naruto ou Bleach ou One Piece. Pour ceux qui comme moi n’ont pas vu le premier animé, il faudra se jeter sur celui ci.

 

Puis les nouvelles séries:

 

C3- Cube x Cursed x Curious

72948900

« Un jour, un lycéen reçoit un colis encombrant à son appartement, envoyé par son père voyageant à l’étranger. Il s’agit d’un cube très lourd, et très mystérieux. Il contient une fille nue, fan de crackers, et se dit sou l’emprise d’une malédiction. Le garçon et la fille vont tenter ensemble de la lever »
J’ai lu il y a longtemps les premiers chapitres du manga, et ça ne m’avais pas franchement emballé. « Banal » est l’adjectif qui correspond à cette histoire remplié de fanservice, et de situations cocasses vues et archi revues. Alors pour quelle raison est-ce-que j’en parle? Pour l’unique raison que le studio Silver Link s’occupe de son adaptation, soit la même équipe que les Baka Test, avec le même réalisateur, qui a baroudé chez Shaft. On peut donc s’attendre à une réalisation réussie, en espérant juste que cela suffira pour rendre C3 une série divertissante. Je n’en demande pas plus.

Phi Brain: Kami no Puzzle

phibrainkaminopuzzle

« Kaito est un fan d’énigmes et de puzzles. Ca tombe bien puisque l’école dans laquelle il vient d’arriver possède un célèbre puzzle réputé pour sa difficulté le « Phi Brain ». Avec l’aide de Nonoha son amie d’enfance, ils vont s’attaquer à ce challenge relevé. »J’aime bien les dessins, l’histoire est originale, et quand Sunrise ne fait pas d’animés de méchas, c’est souvent pas mal. A surveiller.

Kimi to Boku

kimitoboku

« L’histoire de quatre potes lycéens et d’un nouvel élève étranger qui vient d’arriver, qui rejoint leur groupe. »
Voici la prochaine comédie signée JC Staff. Je n’ai pas lu le manga, il va m’être difficile d’en parler plus; tout ce que je peux dire, c’est que ça sent bon. Le style ressemble à celui de Natsume Yuujinchou, ça doit être pour ça que je ressens des bonnes ondes. En plus de ça, JC Staff sait réussir ce genre de comédie; dois-je vous rappeler Toradora, Lovely Complex, Honey & Clover?

Chihayafuru

chihayafuru2

« Chikaya Ayase est la soeur d’une mannequin qui a réussi sa carrière. Elle aussi veut se donner à fond dans quelque chose. Elle découvre alors par le biais d’un copain, le monde merveilleux du Karuta, un jeu de cartes japonais… »
Raconté comme ça, le synopsis ne fait pas rêver. Mais le shojo dont est tiré cette adaptation a reçu beaucoup d’éloges et a été récompensé. Madhouse qui réalise un Shojo, ça me fait rêver. En ce qui concerne le Karuta, et bien même si ça n’a pas l’air transcendant, n’oublions pas ce que les japonais sont capables de faire avec des histoires de go (Hikaru no go), de shogi (Shion no Ou, ou King of Shogi en français), mahjong (Akagi).

Ben-To

bentok

« Comédie à propos d’un lycéen qui découvre le monde dur et cruel du shopping de bento (repas en boîte préparé) en promotion »
C’est le genre de série qu’on pourrait laisser tomber immédiatement après avoir lu le synopsis. Je n’y aurais sans doute pas prêté beaucoup d’importance si je n’avais pu vu quel est le studio qui réalise cette série. David Production! Les créateurs de Armed Librarians (2009), et Level E (2011), soit 2 des meilleures séries crées depuis 3 ans. Ces gars là sont assez énormes, un peu comme manglobe à leur début. David Productions s’attaque encore à un nouveau genre, la comédie burleque, un genre assez périlleux car très représenté en ce moment.

Mirai Nikki

mirainikki

« Mirai Nikki raconte le combat à mort que se livrent 12 personnes, toutes équipées d’un journal capable de prévoir certains éléments du futur. Parmi les participants de ce jeu mortel, Yukiteru va s’allier à Yuno, une autre détentrice d’un journal, folle amoureuse de lui, et surtout folle tout court. »
Je suis étonné que Mirai Nikki n’ai pas été adapté plus tôt, et par un plus gros studio. A part Minami-Ke (qui s’en souvient), Kiddy grade (??) et Ga Rei Zero, le studio asread n’a été qu’un studio sous traitant parmi tant d’autres. J’espère que l’animé ne sera pas bâclé, car il faut rendre justice au manga, un shonen original comme il est rare d’en voir, à la limite du seinen (comme Death Note). Le scénario est rempli de bonnes idées, et si vous voulez en savoir plus, achetez le manga, il en vaut la peine.

Guilty Crown

guiltycrown001

« En 2029, alors que le monde est gouverné par une multinationale, Shu, 17 ans, rencontre Inori, une rebelle appartenant à un groupe résistant qui utilise des méchas pour lutter contre le régime oppresseur. Shu n’est pas en reste puisqu’il possède le « pouvoir des rois », une habilité lui permettant de générer des armes ou objets des corps des personnes. Mais risquera-t-il sa vie pour autant? »
On n’entend pas beaucoup parler de production IG en ce moment. Pourtant ils continuent de sortir de très bonnes séries toutes les saisons (Usagi Drop pour ne citer que la dernière). J’adore les séries d’anticipation, car elles permettent souvent d’amener des idées originales. Les univers ainsi créés se suffisent souvent à eux même tant leur design et leur contexte politiques sont intéressants. Le synopsis de ce Guilty Crown n’est pas sans faire penser Code Geass, et ce n’est pas pour me déplaire!

Ad Lib Anime Kenkyushou

normaladlib3

On en sait très peu sur ce projet. La seule chose que l’on sait, c’est que les deux doubleuses Katou Emiri et Fukuhara Kaori y participent. C’est un animé conceptuel dans lequel ces deux doubleuses vont créer elle-même le script et enregistrer les voix, avec un invité différent chaque semaine. Le studio (dont je ne connais pas l’identité) en charge de l’animation devra adapter ce script et ces dialogues chaque semaine. Tout cela à l’arrache. Inutile donc de s’attendre à une animation ultra chiadée, et à un scénario profond, si tenté qu’il y en ai un. Honnêtement, je pense que ça sera nul, mais l’initiative est sympa, et méritait sa place dans mon billet.

UN-GO
ungotrailer3

Encore une histoire de détective réalisé par le studio Bones. Je dis encore, car ils viennent de réaliser Gosick, qui en est une. Les différentes enquêtes sont tirées d’histoires écrites par Sakaguchi Ango, celui à qui on doit le deuxième arc de Aoi Bungaku (In the forest, under cherries on full bloom), un écrivain des années 50-60. L’univers de UN-GO sera transposée dans un futur proche.
Je n’ai pas trouvé Gosick mauvais, mais pour moi, ça n’est pas non plus un must. Malgré ses qualités, cette série raconte mal ses passages de détectives, je lui préfère ses passages de comédie romantique. Le trailer de UN-GO laisse présager tout de même un univers original, reste à voir si la narration sera meilleure que dans Gosick.

25 janvier, 2010

Animes 2009 Immelman Awards

Je sais, on est déjà le 24 Janvier. Un petit problème de santé m’a tenu à l’écart de mon ordinateur, et je n’ai pas pu m’atteler à écrire de nouveaux billets fin décembre. Mais me revoilà. Avant de raconter ce qu’il se passe en ce moment au Japon avec la saison hiver 2010 (et croyez moi, il ne se passe pas grand chose de terrible), revenons sur cette année 2009, qui ma foi nous a réservé de bonnes surprises. Les bloggers dans l’ensemble ont trouvé que 2009 était une année moyenne. C’est possible. A vrai dire, je n’ai pas de recul suffisant pour pouvoir émettre une telle affirmation. Tout ce que je peux en dire, c’est qu’à cause (ou grâce) à ce blog, c’est l’année où j’ai regardé le plus d’animés de ma vie. Je les ai comptées au nombre de 41, sans compter celles que j’ai abandonnées en cours. Il y aura 9 awards dont 5 avec classements entre nominés.

Ces récompenses sont totalement subjectives; c’est pour ça que je les ai appelées Immelman Awards. Si vous voulez, vous pouvez laissez en commentaires vos séries préférées de cette année, ou vos coups de gueule contre mes préférences. Attention, c’est parti!

 

MEILLEURS OAV

Eve no Jikan (Time of Eve)
Animes 2009 Immelman Awards dans Bounen no Xamdu evenojikan0402evejikan0101gh7 dans CANAAN

Honnêtement, si Eve no Jikan avait été une série, elle aurait été dans tous mes tops 10. J’ai adoré ces 6 épisodes, et la série est aussi intéressante qu’elle est belle. Elle est faite par le même réalisateur que celui de Pale Cocoon, un OAV qui a quelques années, mais assez réputé. Le sujet a pourtant été traité de nombreuses fois: les robots androïdes intelligents ont-ils leur place dans la société humaine? Eve no Jikan n’y répond pas vraiment, et s’intéresse plutôt aux intéractions robots/personnages. Un must de cette année 2009.

 

MEILLEURE COMEDIE

Seitokai no Ichizon
seitokainoichizen0101 dans Casshern Sinsseitokainoichizen0102 dans Code Geass: Lelouch of the Rebellion

Il faut dire qu’il n’y avait pas trop de concurrents. Apparement, Mari & Gali est aussi très bon. Malheureusement je ne l’ai pas regardée. Seitokai no Ichizon, est une des meilleures comédies que j’ai pu voir de toute ma vie. Elle arrive à titiller School Rumble (première saison) et les Full Metal Panic Fumoffu. Ses atouts sont son rythme de dialogue endiablé, ses références/parodies d’autres mangas faciles à comprendre, et des gags bien lourdingues et absurdes. Le seul défaut qu’on puisse lui trouver, ce sont ses moments un peu mélo-dramatiques qui cassent un peu la dynamique de la série.

 

MEILLEURE SERIE D’ACTION

Armed Librarians- Book of Bantorra (Tatakau Shisho)
tatakaushisho112 dans Cross Gamearmedlibrarians0102 dans Darker than Black 2

La série n’est pas encore finie, mais quelle série! Au fil des épisodes, elle devient de plus en plus intrigante et accrocheuse. Comme dans toute série d’action/shonen qui se respecte, chaque personnage possède sa propre manière de combattre. Chaque personnage possède alors aussi sa propre aura, et chacun est charismatique. J’ai dit shonen, mais l’ambiance est assez mature pour pouvoir dire qu’on se rapproche quand même beaucoup du seinen. Les prétendants à cet award étaient nombreux. Pour les citer: FMA 2, Bounen no Xamdu, Pandora Hearts, Guin Saga, To aru kagaku no railgun, Phantom, Canaan, Ride Back… du lourd quand même.

 

MEILLEURE COMEDIE ROMANTIQUE

Clannad After Stories
clannadafterstories01 dans Druaga no Touclannadafterstories02 dans Kampfer

Il n’y avait que deux prétendants pour moi à cette place. Clannad After Stories et White Album. Chacune de ces deux séries possède leurs points forts et leurs défauts. Au final c’est Clannad qui l’emporte, sûrement parce que c’est la plus triste des deux. Clannad after Stories est la suite directe de Clannad, Tomoya sort donc avec Nagisa. Et il va se passer plein de choses. Je ne peux pas en dire plus pour ceux qui ne l’ont pas vues. Les personnages vont devoir faire face avec les angoisses de la vie adulte, et si je peux me permettre, ils vont se les prendre violemment en plein poire. Je déconseille cette série à ceux qui sont un peu dépressifs, car sans tomber complètement dans le pathétique, elle touche juste sur la (ma) corde sensible. Les 10 premiers épisodes sont un peu pénibles à regarder cependant, mais c’est l’étape obligatoire pour pouvoir apprécier la suite.

 

MEILLEURE ANIMATION

5- To Aru Kagaku no Railgun

4- CANAAN

3- Aoi Bungaku

2- Eve no Jikan

1- Bounen no Xamdu (Xam’d Lost Memories)
bounennoxamdu02 dans Kurozukabounennoxamdu01 dans Melancholy of Haruhi Suzumiya (2009)

On voit vraiment que les progrès en animation ont fait un bond cette année. Les séries arrivent à être à présent presque aussi belles qu’un film d’animation (japonais). Xam’d Lost Memories en est le fleuron pour l’instant. Eve no Jikan n’arrive que 2ème car ce ne sont que 6 épisodes. Le soin apporté est donc équivalent à celui d’un film. Xam’d lui est incroyable de fluidité pendant 26 épisodes. Enorme.

 

MEILLEUR CHARACTER/ART DESIGN

10-  Umi Monogatari

9-  Full Metal Alchemist 2 -Brotherhood

8-  Birdy the Mighty Decode 2

7 – Guin Saga

6- Pandora Hearts

5- Michiko e Hatchin

4- Spice and Wolf 2

3- Bakemonogatari

2- Casshern Sins

1- Aoi Bungaku
aoibungaku112 dans Mouryou no Hakoaoibungaku113 dans Natsume Yuujinchou

Aoi Bungaku est une série en 12 épisodes, racontant 5 histoires indépendantes, issues de nouvelles japonaises du XXème siècle. Toutes les histoires ne sont pas dessinées par le même réalisateur. Cela donne un cachet à cette série assez énorme. Le design est franchement à couper le souffle dans chacune d’entre elles. La meilleure d’entre elle est la 4ème, Run Melos (Hashire Melos), qui est réalisée par l’homme derrière  Mouryou no Hako, et les dessins sont donc inspirés de Clamp si je ne m’abuse. C’est une vraie claque visuelle, et une vraie claque scénaristique. Ce sont les épisodes 9 et 10. Si vous ne devez voir que 2 épisodes de cette série, ce sont ceux là.

 

MEILLEUR OPENING

Dans cette catégorie, plusieurs facteurs sont pris en compte: la musique, les visuels, et la « chorégraphie », c’est à dire le mariage entre la musique et les images.
10-  The Melancholy of Haruhi Suzumiya 2009
Image de prévisualisation YouTube

La musique est catchy sans être exceptionnelle. Par contre, ça flashe de partout et très accrocheur visuellement.

9-  Spice and Wolf 2
Image de prévisualisation YouTubeMoins bien que celui de la première saison, mais c’est dans le même style: une ballade, et derrière, le design fait le reste, avec un background art très beau et très détaillé.

8-  Phantom- Requiem of the Phantom
Image de prévisualisation YouTube

Un opening façon James Bond, j’aime. Le rythme hyper lent surprend au début. C’est du Bee Train après tout.

7-  Birdy the Mighty Decode 2
Image de prévisualisation YouTube

Là c’est mon plaisir coupable. L’OP objectivement n’a rien de vraiment fantastique. Mais j’adore la musique (JPop pourtant), et puis le character design est juste énorme.

6-  Full Metal Alchemist 2 -Brotherhood (OP1)
Image de prévisualisation YouTube

Tous les openings des FMA ont toujours été au dessus de la moyenne. Les deux premiers de cette nouvelle série sont très bien, j’ai juste une petite préférence pour celui là. (le troisième OP est nul par contre)

5-  Bounen no Xamdu
Image de prévisualisation YouTube

Cet OP est juste énorme. La musique est sympa, et comme pour Spice and Wolf, l’art design fait le reste.

4-  Druaga no To – The Sword of Uruk
Image de prévisualisation YouTube

Celui de la première saison était dans le même style. L’OP est très drôle, et la musique est très catchy.

3-  Armed Librarians – Book of Bantorra
http://www.dailymotion.com/video/xb8vj9
Malheureusement je n’ai pas pu trouver le générique seul (il faut se taper 30 sec de l’épisode avant de voir le générique). La musique est signée Project Ali, avec leur style très reconnaissable. Pas toujours bonnes, ici la musique est bien.

2- Eden of the East
Image de prévisualisation YouTube

Je l’ai mis deuxième, et pourtant, je ne le laissais pas tout le temps quand je regardais les épisodes. Mais bon, Falling Down d’Oasis (dernier album) en musique, et les réalisateurs se sont embêtés à trouver un visuel original pour aller avec. Je ne peux que féliciter.

1- Ride Back
Image de prévisualisation YouTube

Un OP presque tout en CG, très classe, une musique spatiale, une entrée en scène totalement surprenante. Et hop, meilleur OP de l’année 2009. FUEGO GO!

 

Je dois quand même citer les laissés pour compte de ce top 10: Natsu no Arashi, Michiko E Hatchin, To Aru kagaku no Railgun, White Album, Pandora Hearts, CANAAN, Darker than black 2.
 

MEILLEUR ENDING

Pareil qu’au dessus. Autant, pour les openings, il a fallu en départager un certain nombre. Autant pour les ED, j’ai du lutter pour en trouver 10.

10-  Toradora
Image de prévisualisation YouTube

Un autre plaisir coupable. Cet ED m’a marqué à cause de la basse sur la musique.

9-  Eden of the East
Image de prévisualisation YouTube

Un ED très créatif, tout en papier. Etonnant.

8-  Bakemonogatari
Image de prévisualisation YouTube

Parce que j’adore cette série, et que la musique est catchy.

7-  Umineko no naku koro ni
Image de prévisualisation YouTube

Chantée par le doubleur qui fait le grand père, cet ED est sur la corde raide. On tombe presque dans le ridicule. Mais pour l’originalité de la chose (métal), ça mérite bien d’être dans ce classement.

6- Spice and Wolf 2
Image de prévisualisation YouTube

Symapthique. La musique est catchy, et c’est les dessins du manga papier qui sont utilisés.

5-  Kodomo no Jikan Second Term
Image de prévisualisation YouTube

Je n’ai pas vu cet animé, mais il faut reconnaître que l’ED est marrant.

4- Ride Back
Image de prévisualisation YouTube

Décidément, le point fort de cette série, c’est sa classe. Dommage que le scénario n’ait pas suivi. Comme l’OP, cet ED est vraiment surprenant de beauté.

3-Sora no Otoshimono (ED spécial, épisode 2)
Image de prévisualisation YouTube

Cette série est pleine de surprises. Comment ne pas craquer lorsqu’on voit cet ED? Je me suis pris les cheveux, et si je me souviens bien, j’ai du crier un gros WTF!!!! C’est ce qui fait le charme de cet animé; les créateurs se sont bien lachés dessus, et ça fait plaisir à voir. La musique est énorme, et puis y a des culottes volantes…. moto-propulsées!!!

2-  Casshern Sins (ED3)
Image de prévisualisation YouTube

On approchait de la fin de la série lorsque cet ED était diffusé. Une série tout en subtilité, contemplative, comme cette vidéo.

1- Guin Saga
Image de prévisualisation YouTube

Au début je croyais que c’était le retour de Barry Lyndon. Mais non, c’est Kanon, et « This is my Road ». Certes, ce n’est qu’un Diaporama, mais c’est drôlement zoli !!

 

MEILLEURE SERIE 2009

Autrement dit, c’est le prix le plus important. Ca a été très difficile de ressortir 10 séries des 41 que j’ai vues cette année. En effet, il faut se dire que ces 41 avaient déjà passées une sélection parmi toutes les séries de cette année. Elle possèdent donc toutes des qualités suffisantes pour que je les regarde en entier. Inutile de prolonger le suspense trop longtemps.

10- Bounen no Xamdu (Xam’d Lost Memories)
bounennoxamdu04 dans Pandora Heartsbounennoxamdu05 dans Real Drive sennou Chosashitsu

C’est une grande série d’aventure, avec des graphismes et un character design énormes. La fin a été critiquée par de nombreux bloggers. Moi elle m’a contenté, et la série ne m’a pas laissé sur ma fin. Il y a quelques longueurs vers le milieu de la série, mais globalement, on ne s’ennuie pas.

9-  Birdy the Mighty Decode 2
birdydecode20502 dans Sora no Otoshimonobirdydecode20602 dans Tegami Bachi (Letter Bee)

La première saison était bonne, bien que manquant d’un peu de rythme. On retrouve un peu le même problème dans cette deuxième saison, à la différence que la série atteint ici des sommets d’intensité et d’action. C’est un excellente série fantastique, faite par le même réalisateur que Noein, pour les amateurs… Birdy est quand même moins bizarre, mais possède aussi son lot de retournements de situation.

8-  Full Metal Alchemist 2- Brotherhood
fma2brotherhood0501 dans To Aru Kagaku no Railgunfma2brotherhood0101 dans Toradora

Est-ce bien la peine de la représenter? Full Metal Alchemist est excellent à tous les niveaux, et cette deuxième série dépasse de loin la première, pourtant déjà excellente. Tout ça grâce à une vision plus fidèle du manga, qui est pour moi le meilleur shonen de tous les temps.

7- Kemono no Souja Erin
kemononosoujaerin122 dans Umi Monogatarikemononosoujaerin121 dans Umineko no naku koro ni

Ce n’est que tardivement que je m’y suis mis. KNSE est une série assez lente dans sa narration qui suit l’histoire d’Erin, une fille curieuse très attirée par la vie des bêtes sauvages. Sa vie est bouleversée par de nombreux évênements tragiques et heureux, qui ont des rapports étroits avec ces animaux sauvages, ainsi que certains problèmes politiques qui vont finir par influencer sa vie. Il s’agit d’une série que je qualifierai d’épique. C’est l’épopée de la vie d’Erin, que l’on voit grandir au fil des 50 épisodes. La série est bientôt finie d’être traduite.

6-  Armed Librarians – Book of Bantorra
armedlibrarians01 dans [*Animés suspendus*]armedlibrarians121 dans [*Classement de l'année*]

J’en ai déjà parlé au dessus. Tatakau Shisho est une des meilleure série de 2009, avec tous ses personnages bien particuliers, ses scènes d’action inventives… Peut être sera-t elle meilleure série de 2010 aussi… C’est loin d’être impossible.

5- Spice and Wolf 2
spicewolf04 dans [*Classement du mois*]spiceandwolf2121 dans [*Divers*]

Une de mes histoires préférées. Spice and Wolf raconte le périple de Horo la déesse louve, et Lawrence le marchand. Deux personnages fascinants, qui font la série à eux seuls.

4- Michiko e Hatchin
michikoehatchin1901michikoehatchin1903

Après Samurai Champloo et Ergo Proxy, le studio Manglobe se devait de continuer son carton plein de séries pittoresques. C’est réussi cette fois avec Michiko e Hatchin, racontant les voyages à la recherche d’un homme de deux héroines, à travers la pampa d’Amérique du sud. Le lieu ajoute énormément à l’histoire et à l’originalité de l’histoire. Pas de lycéen en uniforme, pas de personnage japonais stéréotypé. Le duo des filles est explosif, bien plus que n’importe quel duo d’une série quelconque de Bee Train. Graphiquement, on retrouve la patte de Manglobe, avec ses personnages un peu difformes. C’est comme à leur habitude très beau, et le scénario, à l’image de Samurai Champloo n’a ni queue ni tête, et fait la part belle à l’action. C’est une série qui n’a pas de point faible, une des meilleures de l’année, et tout le monde sera d’accord avec moi. Dommage que The Sacred Blacksmith vienne détruire la belle série du studio Manglobe.

 

3- Tokyo Magnitude 8.0
tokyomagnitudesemaine1tokyomagnitude803
C’est la semi surprise de l’année. Surprise parce que c’est une histoire originale, semi parce que c’est quand même Bones qui réalise la série. Bones fait d’ailleurs une année énorme avec FMA2, Bounen no Xamdu, Darker than Black 2 et TM8, ça laisse rêveur. TM8 est d’actualité, avec le tremblement de terre à Haïti. Comme le générique le raconte, TM8 essaie d’être le plus réaliste possible. Du coup on peut avoir une bonne idée de ce qu’il s’est passé à Haïti, en tout de même mieux maitrisé. Les réactions humaines sont le premier point fort de la série; la série possède un paquet de personnages secondaires qui n’apparaissent que quelques secondes parfois, et malgré ça, on ressent la détresse de chacun d’eux. L’autre point fort de TM8, c’est sa fin qui est la meilleure fin de série 2009, voire plus. Elle ne laissera personne les yeux secs, pour sûr

2- Phantom- Requiem of the Phantom
phantom2302phantom2306
C’est la meilleure série du studio Bee Train selon moi. Malgré ses nombreux admirateurs, je ne suis pas fan de ce studio. Je partais avec de gros à priori, et malgré ça, j’ai été subjugué par les personnages et le scénario. Enfin Bee Train nous montre des vrais assassins, torturés, dépourvus d’émotion, complètement manipulés. Manipulés, comme le spectateur, par les scénaristes. On se laisse mener par le bout du nez par ce scénario presque complètement imprévisible. Tout le monde peut mourir à n’importe quel moment, même un personnage principal (on ne peut pas dire la même chose des autres séries Bee Train). Du coup, c’est une série très dure nerveusement, et très haletante.

1- Bakemonogatari
bakemonogatari04bakemonogatarisemaine2

Ce n’est pas mon intention de créer une polémique. Bakemonogatari est vraiment ma série préférée de l’année. Elle ne fera pas l’unanimité, c’est sûr. Pourquoi? Tout d’abord il s’agit d’une série Shaft, un studio vraiment atypique, et réalisée par Shinbo, l’homme à l’origine de Sayonara Zetsubo Sensei, le remake de Negima, Natsu no Arashi, Maria Holic… Toutes se ressemblent sur le plan graphique, avec des contrastes de couleurs très prononcés, et surtout avec l’abus d’image presque subliminales qui viennent entrecouper les plans fixes. C’est la marque de fabrique de Shinbo, avec ses dialogues omniprésents et interminables. Moi même, j’ai trouvé son style très lourd sur Zetsubo Sensei et Negima. Mais là, dans Bakemonogatari, tout fonctionne. Les personnages sont volontairement stéréotypés, et les dialogues sont à la base de 90% des scènes de Bakemonogatari. Avis à ceux qui recherchent de l’action, ils seront déçus. Et pourtant, ça serait passer à coté des délicieux dialogues, très mordants, des personnages truculents, un style graphique épuré très classe, et surtout des gags qui sont généralement drôles. Tout le monde n’adhèrera pas, les pauvres.

23 août, 2009

Résumés de la semaine (1)

En attendant que je finisse de reparler de toutes les séries que je regarde en ce moment, parlons juste des épisodes que j’ai regardés cette semaine. C’était une semaine chargée en émotions, tant du point de vue de ma vie réelle, que des épisodes. C’est normal, certaines séries du printemps font leur sprint final vers leur dernier épisode. En tout cas, nous téléspectateurs, on se régale.

Je mets de côté Guin Saga et Aoi Hana que je regarde par paquet de 3 ou 4 épisodes quand il m’en prend l’envie. A noter que Mouryou no Hako a pratiquement fini d’être traduite. Il manque juste le dernier épisode (13) qui met un peu de temps. Mais bon, ça faisait 6 mois qu’on avait pas eu de nouvelles, donc je ne suis plus à quelques semaines près. A noter que je regarde aussi Himitsu the Revelation, une série de l’année dernière dont je parlerai bientôt, et dont le manga paraît en France (« The Top Secret »). Je ne l’ai pas lu, mais s’ il est au niveau de la série, c’est du très lourd.  Je m’apprête à regarder dans le mois qui arrive quelques séries (sûrement quand j’aurais fini Himitsu): Utena (un vieux classique), Tytania (une série récente), et Hi-no-tori (Phoenix en anglais).

 

Full Metal Alchemist 2- Brotherhood (20)

Résumés de la semaine (1) dans CANAAN fmasemaine3vlcsnap355201 dans FMA 2 - Brotherhood

Après un épisode 19 qui est le meilleur épisode jusqu’à présent (aucune contestation possible, Roy Mustang a mis la barre très haut), voilà l’épisode 20 qui va avoir du mal à faire mieux que son prédecesseur. Il apporte quand même son lot de temps forts avec la première confrontation Honenheim/Edward, qui manque un peu d’intensité. Je ne veux pas parraître vieux grincheux-fanatique-du-manga, mais là, le manga réussit mieux à rendre la rencontre intense. L’animé réussit quand même à garder la froideur déconcertante de Honenheim, et tout le mystère qui l’entoure. La scène de l’exhumation vaut aussi son pesant de cacahouètes.

Umineko no naku koro ni (07)

uminekosemaine2 dans Pandora Heartsuminekosemaine1 dans Phantom -Requiem of the Phantom

Alors que Higurashi no naku koro ni mettait du temps à dévoiler son coté surnaturel, et au final tentait de ne pas insister dessus, Umineko semble prendre le chemin inverse. On a droit à un grand moment de WTF!! avec Shanon qui sort un Katar magique de son bras, et se bat contre des minotaures crées par Beatrice la sorcière. Il est à présent certain que Umineko restera inférieur en terme de qualité à Higurashi. La raison principale étant qu’il y a trop de personnages, et que leur mort m’indiffère. Umineko ne peut pas passer autant de temps à décrire le background de tous les personnages que Higurashi ne l’a fait. Dès lors on s’attache beaucoup moins aux personnages. Il reste quand même le coté « Phoenix Wright », et le jeu entre Beatrice et Battler. Les règles commencent à s’éclaircir. On y gagne donc en compréhension, mais on y perd aussi en mystère. Pour l’instant, la série a un peu le cul entre deux chaises (pardonnez moi l’expression), et n’assume aucun des registres qu’elle emploie. A suivre.

Shangri-La (20)

shangrilasemaine2 dans Shangri Lashangrilasemaine1 dans Umineko no naku koro ni

Alors que la série avait commencé lentement, le rythme s’est rapidement soutenu, et Shangri-La est devenu une des valeurs sures du moment. Cet épisode tranche pas mal avec les épisodes précédents, avec l’évolution de la relation ambigue entre Kunito et Kunihito (frères/soeurs? amants?). Il en résulte des scènes comiques et attendrissantes. Le couple marche bien car les deux personnages se considèrent comme égaux (même si Kuniko porte la culotte). Momoko se place de plus en plus en retrait par rapport à Kuniko: normal, elle/il la laisse s’épanouir et grandir. On aperçoit enfin les « pouvoirs » des Digma, même si il n’est pas très impressionant pour l’instant. Les couteaux qu’ils transportent semblent être une sorte de clé pour diriger Atlas, et Mikuni se les approprie à l’aide de Karin (beaucoup de spectateurs aiment beaucoup Karin, ben moi pas trop). Plus que quatre épisodes pour la conclusion qui pourrait être énorme si la série continue sur sa lancée.

Phantom-Requiem of the Phantom (20-21)

phantomsemaine2 dans [*Animés en cours*]phantomsemaine1

Qui aurait cru que Phantom deviendrait ma série préférée de l’année. C’est pourtant le cas. Phantom me réconcilie avec Bee Train dont je pensais qu’ils ne fairaient que des séries soporifiques. Ca fait 10 épisodes maintenant que tous les épisodes de Phantom me laissent le cul vissé sur la chaise. Les créateurs arrivent à placer des moments anthologiques dans chaque épisode. Le scénario est béton, et les personnages sont torturés mais réalistes, et ne pleurent pas tout le temps sur leur sort. La série entame son dernier arc depuis l’épisode 20, l’arc Tokyo. Nouveaux génériques, qui marquent une ellipse temporelle. L’opening est complètement déconcertant, à la manière d’un opening de Druaga no To. (la musique est signée Ali Project, capable du pire comme du meilleur, et là ça se rapproche plutôt du premier cas). Je dois avouer que je me suis demandé si tout cela n’était pas juste un rêve de Reiji. Je ne rejette d’ailleurs pas encore totalement cette hypothèse; c’est 1 ou 2% probable, et j’espère qu’il ne s’agit pas de ça. Cet arc est vraiment étrange à tout point de vue: la vie quasi normale de Reiji et Elen, leurs nouveaux copains, leur vie lycéenne??? WTF? Et à coté de ça, Cal qui revient de nulle part (ou presque), et en deux ans, elle a pris 30cm, et 5 tailles de bonnet de soutien gorge. Ce dernier détail me fait vraiment tiquer, et du coup on a l’impression que Reiji est plus jeune qu’elle. En plus de ça, elle est vraiment devenu très méchante. Quelle ingrate! Ca me fait du mal de la voir en assassin, et ça me fait d’autant plus de mal qu’elle va devoir affronter les deux héros. Ca me met mal à l’aise, mais en même temps, la confrontation s’annonce tellement excitante!!! Ca va être HUUUUUGE!

Pandora Hearts (20)

pandorasemaine2pandorasemaine1

Un épisode très drôle. En dehors du petit Cliffanger de fin d’épisode, l’épisode ne sert à rien au niveau de la narration. Par contre, il présente une scène de beuverie entre tous les héros. Seuls Break, Oz et son oncle tiennent bien l’alcool. Les autres par contre sont complètement ronds. A voir!

CANAAN (7)

canaansemaine2canaansemaine1

J’aurais dû attendre avant de juger Canaan. Ce n’est pas la série de l’année loin de là. Mais en 3 épisodes, elle a réussi à me faire changer d’opinion. Canaan n’est pas juste un joli emballage. L’histoire ainsi que le background des personnages n’est pas très important, ni très étoffé. On sait à peu près tout, et on devine déjà les motivations des différents protagonistes. Mais les personnages eux mêmes se sont étoffés, car ils sont moins creux qu’ils n’en avaient l’air, et prennent leur responsabilité (j’adore cette expression). Ce qui aide encore plus à faire passer la pilule, c’est l’humour. Etrangement, je trouve même que c’est le point fort de la série. Les gags sont très droles je trouve, et arrivent toujours au moment où le spectateur aurait pu commencer à s’ennuyer. Merci à la serveuse chinoise espionne et au chauffeur de taxi! Cet épisode n’était pas très drôle, lui. Je l’ai d’ailleurs trouvé moins bien que les précédents. J’ai juste bien aimé le petit truc du père de Maria qui a simulé sa mort. C’était bien joué.

 

La suite demain (Bakemonogatari 7, Spice and wolf 7, Umi Monogatari 7, Haruhi 21, Tokyo Magnitude 8.0 7, Cross Game 20, Sora no Manimani 4, GA)

24 avril, 2009

Avis: ** Druaga no To (17/20) **

Classé dans : Druaga no Tou,[*Animés finis*],[*Evaluations*] — immelman @ 21:51

Avis: ** Druaga no To (17/20) ** dans Druaga no Tou druaganotoswordofuruk11druaga0903 dans [*Animés finis*]
druaga0803fw3 dans [*Evaluations*]druaga060706hp7
druaga060704cx0druaga0501xd1

Je vais noter l’ensemble des deux saisons en une seule fois, car à mon sens, il s’agit d’un tout indiscociable. Certes, tout le monde le reconnaitra, même moi, la première saison intitulée « The Aegis of Uruk » était meilleure que la deuxième saison, en terme de récit, d’intensité dramatique, et de comédie. La deuxième saison intitulée « The Sword of Uruk » était un peu moins bonne, notamment son dernier épisode, mais elle contient aussi son lot de suspense et bons épisodes.

Pour résumer rapidement, Druaga no To raconte l’histoire de Jill, de son frère Neeba, et de leurs compagnons qui tentent de monter dans une tour remplies de monstres, et censée abriter un trésor capable d’exaucer un voeu, à son dernier étage. Il est gardé précieusement par un monstre légendaire, le terrible Druaga. Les aventuriers se pressent tous dans cette tour dans laquelle ils se livrent une course, ce sont les « grimpeurs ». Voilà pour le pitch très général.

Druaga no To est un animé qui a réussi à mélanger action heroic fantasy et humour avec un équilibre parfait. Les blagues sont souvent légères, pas trop nombreuses pour ne pas que ça devienne lourd, mais arrivent juste quand il faut. Le reste du temps, Druaga no To est une série d’action, type RPG, dans laquelle les personnages affrontent des monstres différents à chaque étage, en se débarassant des groupes d’aventuriers malintentionnés, et en évitant les nombreux pièges de la tour. L’action n’est pas non plus complètement folle, et laisse place à de nombreux moments calmes pour développer les personnages. Cela permet de ravir tous les spectateurs, qu’ils soient fans d’action, ou d’histoire bien écrite. De nombreux twists agrémentent  la progression des grimpeurs, ce qui rend cet animé si savoureux.
La deuxième saison est nettement plus basée sur l’action, qui est, je le reconnais, assez mal animée dans l’ensemble. L’animation est assez cheap par rapport à la concurrence, mais en opposition, on a character design assez bien foutu (Fatina est un des personnages féminins les plus réussis de l’année dernière). L’autre point noir de cette deuxième saison, c’est son dernier épisode (que je n’ai pas bloggé par flemme). Le combat final est ridiculement « Narutesque », et ça ne colle pas du tout avec le reste de la série. C’est vraiment dommage de finir comme ça. Cette saison a deux épisodes qui sortent du lot: son premier, et l’épisode de « l’étage de la maison des morts ».

Pour finir, je dirais que Druaga no To est une série qui me tient vraiment à coeur, riche en bons moments passés devant, et qui m’a toujours gardé en haleine.

Histoire/Scénario/Dialogue: 3/4
Le scénario est à la base très classique, inspiré d’un vieux RPG sur nintendo. Mais les rebondissements sont souvent énormes.
Musique/Opening/Ending/Doublages: 2/2
Impecable de ce coté là, comme bon nombre d’animés d’heroic fantasy. Les musiques sont épiques, et les deux opening sont carrément énormes. Le premier ending est fantastique aussi.

Animation/Design/Character Design: 2/3
Bon character design, mais l’animation pêche parfois.

Réalisation/Emotion/Ressenti: 5/5
Oui, la note maximale. J’ai adoré cet animé remplie de moment drôles, tristes, et intenses dans tous les cas. J’ai hésité à pénaliser la série à cause de son dernier épisode, mais ça aurait été trop sévère.

Personnages: 3/3
C’est l’autre force de Druaga no To. Les personnages sont bien peints dans la première saison, et sont tous très attachants. Même le naïf Jill,qui a pourtant toutes les caractéristiques pour être énervant est un très bon personnage.

Bonus: 2/3
Bonus « Opening »: là je crois que ça s’impose. Deux Openings excellents comme ça, ça se note.
Bonus « Personnages »: Il y a un paquet de personnages, et pourtant, tous sont bien particuliers, et possèdent leur propre charisme et personalité. C’est tellement bien quand les personnages sont tous mis en valeurs, il n’y a presque pas de second role. 

31 mars, 2009

Bilan du mois: Mars

Classé dans : [*Classement du mois*] — immelman @ 15:41

La première chose que je voulais dire, c’est merci à ceux qui viennent lire mon blog. Vous êtes de plus en plus nombreux, même si ça reste encore très modeste. En particulier les trois derniers jours ont cassé les records d’affluence. C’est grâce à Skip Beat et Toradora, les deux animés que je blogge les plus populaires en France. J’ai l’impression que ces 2 animés le sont tout autant dans le reste du monde. Ce que je souhaite, c’est que vous, les gens qui lisent ce blog, tentez de regarder d’autres séries que j’essaie de vous faire découvrir. Si j’arrive à en convertir certains, j’en serais très content.

 

Il m’a été plus difficile cette fois d’établir un top 5, car le mois de Mars a été assez énorme dans l’ensemble. C’est dû notamment aux fins de nombreuses séries de l’hiver. Je remarque que Skip Beat a disparu au profit de Birdy. C’est au final assez logique, tant Birdy est devenu énome, et au contraire, le rythme de Skip Beat s’est allègrement ralenti.

Je pense que ça sera mon dernier article de la journée, mais demain, il faudra s’attendre à de nomberux nouveaux billets, avec l’évaluation de Michiko E Hatchin, le dernier épisode de Skip Beat, ainsi que son évaluation, l’évaluation de la série Ride Back, la fin et l’évaluation de White Album, l’épisode 21 de Heroes, bref, j’ai du pain sur la planche.

Inutile de dire que j’attends le mois d’avril avec impatience, tant je pense que les nouvelles séries vont être énormes. Voilà ce fameux Top 5 du mois.

#5: Casshern Sins 24

Bilan du mois: Mars dans [*Classement du mois*] casshernsins2402casshernsins2404 dans [*Classement du mois*]

Le dernier épisode de la série. Un épisode à l’image d’une série aussy atypique qu’extrêmement belle. Il laisse quelques questions sans réponses, mais bon…

#4: Michiko E Hatchin 20

michikoehatchin2003michikoehatchin2001

Un des derniers épisodes qui m’a le plus marqué de la série, avec l’affrontement final entre Satoshi et ex collègue et ami. Une fin tarentinesque. Satoshi apparait enfin comme un personnage touchant au contact de Hatchin. Un épisode superbe.

#3: Druaga No To: The Sword of Uruk 11

druaganotoswordofuruk11druaganotoswordofuruk11

Au diable que cet épisode soit raté techniquement. Il s’agit du combat épique contre Gilgamesh, avec un tas de twists, et les retrouvailles Kaaya/Jill. Vivement la dernier épisode.

#2: Birdy the Mighty Decode (S2) 05

birdydecode20502birdydecode20504

Un épisode aussi palpitant que drole. La première partie avec le combat contre la Barik et la femme renarde est fantastique, et la deuxième partie lorsque Senkawa doit faire les boulots de l’idol Arita Shion est très marrante. Un des meilleurs épisodes de la série.

#1: Zoku Natsume Yuujichou 06/07

natsumeyuujinchou0702natsumeyuujinchou0701

Je n’ai pas mis longtemps à me décider pour savoir qui serait le numéro 1. Ce double épisode était tout simplement une merveille. Le meilleur de la saison 2.

 

Voilà. Les grands absents qui n’étaient pas loin d’intégrer ce top 5 était l’épisode 23 de Toradora, et le 9 de White Album. Ride Back aurait pu y être, mais malheureusemen, les derniers épisodes n’étaient pas les meilleurs.

123
 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100