Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

  • Accueil
  • > Recherche : inceste mini harem

8 janvier, 2012

Bilan de l’année 2011: partie 2

Classé dans : [*Divers*] — immelman @ 18:13

Avant de passer au classement de mes dix animés préférés de l’année, je voulais faire un petit tour des autres séries que j’ai regardées, et que j’ai aimées ou pas.

                                     

Les autres séries (qui valent le coup)

 

Kimi to Boku

J’ai lu sur le site de Kurogane une phrase courte pour qualifier cette série: K-On avec des garçons et en mieux. C’est un peu ça. Petite série sympathique, du tranche de vie avec des garçons moins excités que les filles de K-On.

Fireball Charming

Apparemment créée par Disney, et réalisée entièrement en image de synthèse, voilà l’ovni de l’année. 12 épisodes de 2 à 3 minutes maximum dans lesquels une princesse robot discute avec son majordome robot. Ils jouent à des jeux bizarres, parlent très vite, et se font des blagues pas très drôles. J’y suis resté assez insensible.

Working’!!

Malgré le premier épisode extrêmement mauvais, Working s’est remis sur les rails qui ont fait le succès de la première saison. C’est assez drôle, quelques personnages dispensables font leur apparition, mais c’est toujours pareil. Les personnages n’évoluent pas, et du coup les blagues s’épuisent. Une deuxième saison en demi teinte donc.
Denpa Onna to Seishun Otoko

Le dernier projet Shaft en date en attendant Niseimonogatari, la suite de Bakemonogatari (autant dire que je l’attends au tournant). DOSO est une série tranche de vie avec des personnages barrés: un lycéen débarque chez sa tente pour une année, et un harem va se constituer avec:
-sa tante qui a quarante ans mais qui en fait 20, et qui est chaude comme la braise
-sa très jolie cousine qui se prend pour une extraterrestre, et qui reste enfermée chez elle enroulée dans son matelas.
-une camarade de classe moe qui parle d’elle à la troisième personne, et qui fait du vélo avec un casque jaune.
-une lycéenne un an plus agée qui aime se déguiser en légume.
-une fille en combinaison de spationaute, qui est en fait une vraie extraterrestre.
C’est une mini série harem sans vraiment l’être, drôle sans vraiment l’être, par contre munie d’un super character design (même si on est dans le moe total). Une série qui a finalement peu d’arguments en sa faveur, si ce n’est ses personnages atypiques. J’aurais pu dire ça aussi de Bakemonogatari, qui est une de mes séries préférées. Donc passer à coté de DOSO à cause de ce que je viens de dire pourrait être une erreur.

Boku wa Tomodachi ga Sukunai

Assez étrange que cela puisse être, le character design ressemble étrangement à DOSO. BWTGS (qui veut dire « Je n’ai pas beaucoup d’amis », je crois) est une pure série harem bourrée de fanservice. Mais il s’agit d’une bonne (dans le genre). Difficile d’expliquer ce qui fait d’une série de type harem  qu’elle soit bonne ou mauvaise. Tout est juste une question de divertissement et d’originalité, et de charisme de personnages. Niveau originalité, on repassera: les personnages sont très stéréotypés pour paraître différents. On a le droit à 2 ou 3 épisodes à la piscine ou à la plage juste pour avoir les héroïnes en maillot de bain. Niveau charisme, ça dépend des personnages. Au moins le héros masculin a du caractère, et côté héroïne, ça dépend. Enfin niveau divertissement, ça dépend aussi. Les brimades que lance Yozora à Miku (viande, le surnom de la blonde parce qu’elle en a une grosse paire) sont souvent drôle et rythme le show. Je ne prends même pas le temps d’expliquer le scénario, il n’y en a pas, comme ça c’est plus simple. BWTGS est juste mon plus gros plaisir coupable cette année, c’est un peu le Ore no Imoutou de l’année dernière.

Ben-To

Des gens qui se bastonnent dans des supermarchés pour avoir des repas préparés à moitié prix, c’est un synopsis assez hallucinant. Au premier degré, c’est une série divertissante, sans plus. Prise au second degré, on se rend compte du ridicule du scénario, et la série gagne en comédie. Cela dit, c’est pour moi le premier animé de David Production qui n’est pas un hit (après Armed Librarians et Level E). Ben-To est une série d’action loufoque, rien de plus.

Yumekui Merry

Qu’il est dur de se rappeler des séries du début d’année! Yumekui Merry ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Il s’agit d’une série de 13 épisodes sans doute massacrée à la hache à cause de son format. Je me souviens que la fin était nulle, et c’est à peu près tout. L’animation et les dessins sont de bonne facture; l’héroïne Merry était plutôt sympathique et porte la série à elle toute seule. Il s’agit d’un démon arrivée dans le monde des humains et qui souhaite retourner dans son monde. Elle est capable de voyager dans le monde des rêves humains et se bat contre d’autres démons qui les dévorent. Le héros était particulièrement énervant, le style de héros de shonen que je ne supporte plus, du genre on va sauver tout le monde et qui a tendance à le dire en criant. Une série ambitieuse qui finit pas devenir décevante.

Mitsudomoe Zouryouchuu!

La suite de la meilleure comédie de l’année dernière. 9 épisodes seulement, tous vraiment drôles, avec le même humour burlesque basé sur les petites culottes et les quiproquos. Contrairement à la majorité, je n’ai pas aimé la parodie de sentaï, et l’ai trouvée totalement banale, et peu inspirée. Malgré tout ça reste bien!

The World God Only Knows 2

La suite de la première saison. Si on a aimé la première, on aimera la deuxième, et c’est pareil dans l’autre sens. Pour ma part, je la trouve sympathique.

Number 6

J’en ai déjà parlé. Il s’agit d’une énorme déception, mais je salue l’effort, et l’ambition de l’univers proposé.

Baka to Test to Shokanjuu ni!

La première saison de Baka Test m’avait beaucoup accroché, cette deuxième saison est très décevante. C’est dû à un triple épisode qui utilise la même blague de tentative d’infiltration dans le bain des filles 4 ou 5 fois. C’est très lourd et pas drôle. Et dans l’ensemble, cette deuxième saison n’est pas drôle à un ou deux épisodes près.

La Croisée dans un Labyrinthe étranger

Petite série mignonne qui nous intéressera plus, nous, Français. Car la série retrace la vie quotidienne d’une fille japonaise de 8 ans qui vient habiter à Paris chez un vieil homme et son petit fils qui est ferronnier. Elle se passe au 19ème siècle. La série tombe parfois dans le mélo dramatique un peu facilement, mais c’est toujours sympa de voir comment les Japonais racontent l’histoire de France. Le rythme est par contre très lent et il ne s’y passe pas grand chose, mais je ne la déconseille pas, car il s’agit d’une belle série.

Kami-sama no Memou Chou

Je l’ai finie hier, et ma fois, c’était pas mal du tout. Il s’agit d’une autre série de détective crée par JC Staff. On reconnaît encore une fois la pate graphique du studio, à la Railgun. Les différentes enquêtes sont plutôt intéressantes, les personnages ne sont pas lourds, et le héros n’est pas aussi énervant qu’un Touma (dans Index), même s’il évolue dans le même registre. Le début m’avait un peu rebuté de par son rythme, et de sa première enquête qui est la moins réussie, mais la suite ne m’a pas fait perdre mon temps.

 

Les sous séries (* signifie que je ne l’ai pas finie)

 

Maji ni Koi Shinasai!*

Après un premier épisode correct arrive le néant. Même pour les amateurs de fanservice, c’est décevant.

Mahishi-iro Symphony*

A coté de cette série, Manglobe pourrait faire passer Seiken no Blacksmith pour un chef d’oeuvre. Une comédie romantique sans saveur, avec des personnages sans charisme. Shufuku no Campanella me parait même plus intérressant. Un seul mot: DEGUEULASSE!

Rio Rainbow Gate*

J’ai trouvé la version hentaï plus intéressante. Alors j’admets, je n’ai regardé que les deux premiers épisodes, mais j’ai trouvé cette série d’un ennui total. Pourtant, le thème du casino est rare, et souvent intéressant.

Freezing*

Le manga était mauvais, l’animé est pire car desservi par une animation pauvre. Les amateurs de grosses poitrines s’y retrouveront peut être.

Onii-Chan no Koto nanka Zenzen Suki Janai

Je n’arrive pas à croire que j’ai regardé cette série en entier. Comme l’a souligné Kurogane, il s’agit de la série qui a fait arrêter la mode de l’inceste dans les animés. Tous les personnages sont vraiment débiles, et le design correspond plus à une série comique qu’à une série echi . Le problême; c’est que ce n’est pas drôle.

Dragon Crisis

Pour donner du crédit à cet animé, je dirai qu’il est décevant. Ça aurait pu être un bon shonen, le scénario partait bien, mais les personnages sont vraiment trop mauvais.

Guilty Crown

Grosse déception. Visuellement très beau, je pourrais dire la même chose que ci-dessus. D’ailleurs, je le dis. L’histoire est même bonne, et les scènes d’action sont réussies, dommage que le script soit aussi creux.

Kore wa Zombie Desu-ka?

C’est une série borderline. C’est tellement n’importe quoi que je ne sais pas quoi en penser. Un zombie, une nécromancienne, une magicienne avec une tronçonneuse, une ninja vampire… La série est plutôt divertissante, et ses personnages sont originaux, c’est déjà ça. Et apparemment ça a plu, puis qu’une deuxième saison est programmée. Vous pouvez donc vous laisser tenter si vous avez envie de poser le cerveau.

Maken-Ki

Mais quelle horreur! Tout est nul! C’est Ikkitousen en plus mauvais, autant dire du lourd. A réserver pour ceux qui veulent du fanservice. Là ils seront servis.

Maria Holic: Alive*

Je n’ai vu que 3 ou 4 épisodes. Ce fut déjà une torture. J’avais réussi à regarder la première saison en me forçant un petit peu. Mais là stop. La plus mauvaise série de Shaft selon moi. Je n’aime pas le sens de l’humour dans cette série, et je trouve la réalisation d’Akiyuki Shinbo (que j’apprécie pourtant) extrêmement lourde. Ah oui, les personnages sont insupportables. C’est peut être pour ça.

Infinite Stratios

Et voilà la série harem nouvelle génération type de AIC. C’est très efficace, et ça utilise toutes les ficelles du genre, avec un character design banal mais séduisant. Par contre, pas d’histoire, ça sert à rien. Comme pour Kore…zombie Desu ka, C’est une série pour ceux qui aime les séries harem et ne pas réfléchir. (PS: je suis dégoûté pour la française, un des meilleurs personnages féminins de l’année)

Mayo Chiki

Infinite Stratios a bien marché, et ben on va reprendre les mêmes personnages, on va changer un tout petit peu les coupes de cheveux, et la fille la plus populaire (Char la française!) devient le personnage principal. On a Mayo Chiki. Je pense qu’on risque d’en revoir de nombreuses comme ça.

 

Les autres séries pas finies (par manque de temps)

 

A-Channel

Ça ressemble à du K-On: série tranche de vie avec 4 filles. Le début m’avait plutôt plu.

Hen Zemi

A l’occasion, je la finirai. J’avais bien aimé les 2 OAV. Une série assez crade dans les sujets qu’elle traite (le sexe le plus souvent), mais au final plutôt amusante.

Sacred Seven

C’est pourtant une série Bones. C’est très beau visuellement, et l’animation est remarquable. Mais qu’est ce que c’est chiant par contre!

Itsuka Tenma no Kuro Usagi

Une série étrange qui ressemble un peu Yumekui Merry dans son déroulement. C’était pas mal, mais pas assez bien pour que je vois la suite.

C3 Cube x Curse x Curious

Faite par Silver Link, le studio de Baka Test, le ton change un peu, même si la moitié de la série est une comédie. J’aime bien les effets visuels crées par le studio, déjà utilisés sur Baka Test. A l’épisode 8, j’ai l’impression que cet animé n’a plus rien à dire, mais je la finira pour m’en assurer.

Kuoka Senjou no Horizon

Il paraît que ça devient vraiment bien juste après le dernier épisode que j’ai regardé. Dommage, je vais devoir finir cette série que j’avais vraiment envie de laisser tomber. Une saison 2 est annoncée.

Persona 4

Tirée d’un jeu de baston du même nom, Persona 4 est assez étrange. A cheval entre envoûtant, mystérieux et ennuyeux. Les scènes d’action sont négligeables, et seul le suspense et le mystère tiennent en haleine le spectateur. Si j’ai le temps je regarderai la fin.

Oretachi ni Tsubasa wa Nai

Tout comme pour Horizon, je me serai arrêté au moment où ça devient bien. J’ai bien compris le concept des anges qui se partagent le corps d’un humain, un la journée, un le soir, et un la nuit. Mais l’histoire, elle est où à part ça? Je n’ai pas réussi à aller plus loin que 5 épisodes. Cependant, plusieurs personnes s’accordent à dire que ONTWN est une série très sous-estimée par la communauté Otaku. Si certains courageux qui me lisent ont vu cette série, où s’apprêtent à la regarder, je suis preneur de tout avis.

Hyouge Mono

Seuls les 9 ou 10 premiers épisodes ont été traduits, et on en est actuellement au 36 ème épisode au Japon. Il s’agit d’une série tout à fait atypique sur un héros atypique: un esthète amateur d’art, capable de tuer ou trahir son supérieur pour une tasse à thé artisanale créée par un maître potier. Les premiers épisodes étaient assez amusants, dommage qu’elle ne soit pas traduite plus loin.

Hourou Musuko (Wandering Son)

L’histoire d’une fille et d’une garçon qui ont pour hobby de se travestir. Beaucoup appréciée au sein de la communauté, je n’ai pas accroché à cette série. Mais je ne peux pas la déconseiller. La romance racontée est paraît-il la meilleure de l’année. Car oui, malgré le sujet amusant, il s’agit d’une comédie romantique sérieuse, à base de triangle amoureux.

Star Driver

Encore une déception pour moi de la part de Bones. Toujours impeccable graphiquement, je n’ai pas du tout accroché à cette historie de méchas. Les personnages ne m’ont jamais été sympathiques. La seule chose que j’ai aimée, c’est de voir les différents blogs se moquer du fameux surnom du héros: Ginga bishounen (très dur à traduire, alors je reprendrai celle des traducteurs anglais: le joli jeune homme galactique).

 

 

 

 

 

 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100