Immelman-imés

Les animés diffusés actuellement au Japon

  • Accueil
  • > Recherche : sword of uruk 08

24 avril, 2009

Avis: ** Druaga no To (17/20) **

Classé dans : Druaga no Tou,[*Animés finis*],[*Evaluations*] — immelman @ 21:51

Avis: ** Druaga no To (17/20) ** dans Druaga no Tou druaganotoswordofuruk11druaga0903 dans [*Animés finis*]
druaga0803fw3 dans [*Evaluations*]druaga060706hp7
druaga060704cx0druaga0501xd1

Je vais noter l’ensemble des deux saisons en une seule fois, car à mon sens, il s’agit d’un tout indiscociable. Certes, tout le monde le reconnaitra, même moi, la première saison intitulée « The Aegis of Uruk » était meilleure que la deuxième saison, en terme de récit, d’intensité dramatique, et de comédie. La deuxième saison intitulée « The Sword of Uruk » était un peu moins bonne, notamment son dernier épisode, mais elle contient aussi son lot de suspense et bons épisodes.

Pour résumer rapidement, Druaga no To raconte l’histoire de Jill, de son frère Neeba, et de leurs compagnons qui tentent de monter dans une tour remplies de monstres, et censée abriter un trésor capable d’exaucer un voeu, à son dernier étage. Il est gardé précieusement par un monstre légendaire, le terrible Druaga. Les aventuriers se pressent tous dans cette tour dans laquelle ils se livrent une course, ce sont les « grimpeurs ». Voilà pour le pitch très général.

Druaga no To est un animé qui a réussi à mélanger action heroic fantasy et humour avec un équilibre parfait. Les blagues sont souvent légères, pas trop nombreuses pour ne pas que ça devienne lourd, mais arrivent juste quand il faut. Le reste du temps, Druaga no To est une série d’action, type RPG, dans laquelle les personnages affrontent des monstres différents à chaque étage, en se débarassant des groupes d’aventuriers malintentionnés, et en évitant les nombreux pièges de la tour. L’action n’est pas non plus complètement folle, et laisse place à de nombreux moments calmes pour développer les personnages. Cela permet de ravir tous les spectateurs, qu’ils soient fans d’action, ou d’histoire bien écrite. De nombreux twists agrémentent  la progression des grimpeurs, ce qui rend cet animé si savoureux.
La deuxième saison est nettement plus basée sur l’action, qui est, je le reconnais, assez mal animée dans l’ensemble. L’animation est assez cheap par rapport à la concurrence, mais en opposition, on a character design assez bien foutu (Fatina est un des personnages féminins les plus réussis de l’année dernière). L’autre point noir de cette deuxième saison, c’est son dernier épisode (que je n’ai pas bloggé par flemme). Le combat final est ridiculement « Narutesque », et ça ne colle pas du tout avec le reste de la série. C’est vraiment dommage de finir comme ça. Cette saison a deux épisodes qui sortent du lot: son premier, et l’épisode de « l’étage de la maison des morts ».

Pour finir, je dirais que Druaga no To est une série qui me tient vraiment à coeur, riche en bons moments passés devant, et qui m’a toujours gardé en haleine.

Histoire/Scénario/Dialogue: 3/4
Le scénario est à la base très classique, inspiré d’un vieux RPG sur nintendo. Mais les rebondissements sont souvent énormes.
Musique/Opening/Ending/Doublages: 2/2
Impecable de ce coté là, comme bon nombre d’animés d’heroic fantasy. Les musiques sont épiques, et les deux opening sont carrément énormes. Le premier ending est fantastique aussi.

Animation/Design/Character Design: 2/3
Bon character design, mais l’animation pêche parfois.

Réalisation/Emotion/Ressenti: 5/5
Oui, la note maximale. J’ai adoré cet animé remplie de moment drôles, tristes, et intenses dans tous les cas. J’ai hésité à pénaliser la série à cause de son dernier épisode, mais ça aurait été trop sévère.

Personnages: 3/3
C’est l’autre force de Druaga no To. Les personnages sont bien peints dans la première saison, et sont tous très attachants. Même le naïf Jill,qui a pourtant toutes les caractéristiques pour être énervant est un très bon personnage.

Bonus: 2/3
Bonus « Opening »: là je crois que ça s’impose. Deux Openings excellents comme ça, ça se note.
Bonus « Personnages »: Il y a un paquet de personnages, et pourtant, tous sont bien particuliers, et possèdent leur propre charisme et personalité. C’est tellement bien quand les personnages sont tous mis en valeurs, il n’y a presque pas de second role. 

14 mars, 2009

Druaga no To: The sword of Uruk 10

Classé dans : Druaga no Tou — immelman @ 3:13

Druaga no To: The sword of Uruk 10 dans Druaga no Tou druaganoto1004druaganoto1003 dans Druaga no Tou
druaganoto1002druaganoto1001

Team: Anon

Je risque encore de me répéter, mais Druaga no To est énorme. J’ai aimé tous ses épisodes, et celui là ne fait pas exception à la règle. Et ce, malgré encore une fois à ma protection des causes sentimentales perdues. Une discussion entre Fatina et Jill laisse lourdement penser qu’ils ne finiront pas ensemble. A part ça, on n’en apprend pas beaucoup plus qu’on ne savait déjà, l’épisode faisant la belle part à l’action. Et de l’action, il y en a de tous les cotés, avec un grand nombre de cotés ^^: Neeba tout seul contre l’assassin à l’épée, Jill Fatina et Utuk contre l’assassine de glace et contre les nombreuses troupes du palais, la révolte entre les soldats d’Uruk  et les anciens soldats révoltés par le comportement du roi.

Là je commence à fatiguer un peu, je vais bientôt me coucher, j’en rajouterai si je pense à un autre truc. Et souvenez vous: All Your Base Are Belong to Us.

27 février, 2009

Druaga no Tou: The Sword of Uruk 08

Classé dans : Druaga no Tou — immelman @ 18:23

Druaga no Tou: The Sword of Uruk 08 dans Druaga no Tou druaga0803fw3druaga0802pt0 dans Druaga no Tou
druaga0801mt9druaga0804rd9

Team: Anon

Et si finalement c’était Druaga no Tou, mon animé préféré de la saison? J’ai un peu honte en disant ça, vu les gros calibres que sont Michiko E Hatchin et Casshern Sins, mais finalement, je ne me rapelle pas ne pas avoir aimé un seul des 20 épisodes qui sont déjà sortis. Cela est sûrement dû au casting impeccable de personnages, je ne sais pas, en tout cas, ça fait longtemps que je n’avais pas aimé un animé de type Shônen autant que celui là. Et pourtant, qu’il est dur de réussir à être original dans le monde de l’heroic fantasy!

(parenthèse, je reviens du garage auto pour la réparation, je viens de perdre 1400€; il fallait que ça sorte)

Bon, ben là, je suis un peu perdu, je sais plus trop quoi dire, à part que j’ai aimé cet épisode, qui signe la rencontre de Neeba et Jill. On comprend à présent un peu mieux les objectifs de tous les personnages, à part Hénaro. Druaga no Tou est énorme du point de vue de son casting: tous les personnages ont des objectifs différents, des raisons qui leur sont propre, et tout ça se mélange et donne un résultat intéressant. Cet épisode contient aussi la »Love Confession » la plus nulle de toute l’histoire de la japanimation. Fatina se résout enfin à dire à Jill qu’elle l’aime, et puis rien. Elle lui aurait dit qu’elle avait mangé de la purée il y a 3 mois, ça aurait eu le même impact émotionellement  parlant. Vraiment bizarre.Ah et un petit Cliffanger de fin d’épisode ne fait jamais de mal!^^

25 février, 2009

Druaga no To: The Sword of Uruk 06-07

Classé dans : Druaga no Tou — immelman @ 15:54

Druaga no To: The Sword of Uruk 06-07 dans Druaga no Tou druaga060701dr1druaga060704cx0 dans Druaga no Tou
druaga060703ej4druaga060702zg9

Episode 06: The four Assassins; Team: Hikimori
Aujourd’hui, double dose de Druaga no To. Vu la lenteur de la Team O-L, j’ai décidé d’aller voir ailleurs. Depuis à présent 20 épisodes, cette série ne m’a pas déçu à un seul moment. Chaque épisode apporte son lot de divertissement, avec un excellent équilibre humour/Action. Bien que le coté humour se fasse de plus en plus discret, il est quand même présent et laisse place à un coté plus sérieux, pas du tout désagréable.
On revoit enfin Kaaya et Neeba qui ont l’air de bien s’en sortir, même si Neeba n’est pas un grand trouble-fête. De nouveaux ennemis apparaissent, les 4 assassins marionnettes, qui appartenaient autrefois à Pazuz, le méchant sorcier de la saison 1; ces puissants pantins se retrouvent sans maître, incontrolables, ils sont bien décidés à exterminer tout le monde.
La petite troupe des kidnappeurs de Kaï se fait ainsi décimer, et est alors réduite à Kaï, la mystérieuse archère à lunette, et son(sa?) garde du corps magicien(ne). De leur coté, Jill et sa clique passent aussi un mauvais quart d’heure, et Henaro semble cacher un sérieux secret…. La suite dans l’épisode suivant.

Un épisode plein d’action, dans lequel on revoit Kaaya et Neeba. Les retrouvailles ne sont pas finies….

druaga060705pi6druaga060706hp7
druaga060707gj3druaga060708

Episode 07: The house of eternal Spring; Team: Anon

Episode énorme! On retrouve de vieux personnages qu’on espérait ne plus revoir! Ahmey et Kally, les deux personnages morts dans la saison 1 réapparaissent juste le temps de cet épisode. L’étage de la tour dans lequel se retrouvent Jill, Utu, Fatina, Henaro, mais aussi Coopa et Melt permet de faire revenir sous forme d’illusions les personnages décédés qu’ils ont envie de revoir. C’est un épisode très nostalgique: qu’il est bon de revoir cette bonne vieille Ahmey, surtout qu’on la voit sans son armure !! Sinon, on apprend le secret d’Henaro (ça n’aura pas trainé). C’est la fille de Pazuz! Là, on peut imaginer pas mal de choses: est-elle là pour les espionner? est-ce un hasard? Même si l’épisode donne des pistes, on ne connait pas les sentiments d’Henaro.
Enfin, le chevalier Uragon qui menaçait dans l’épisode précédent Melt et Coopa, se retrouve livré à lui mêm: toute sa troupe s’est faite décimer. Le dernier soldat l’abandonne et décide de rester à cet étage d’illusions. Il n’est pas tout à fait seul puisqu’il repart avec l’une des 4 assassins qu’il a recueilli dans l’épisode précédent. Bonne ou mauvaise compagnie? On le saura par la suite.
Bref, excellent épisode ! Druaga no To devient mon animé préféré diffusé actuellement. Mais peut être que cela va changer dans les heures qui arrivent, puisque je vais à présent rattraper mon retard sur les Birdy the Mighty Decode.

12 février, 2009

Druaga no Tou: The Sword of Uruk 05

Classé dans : Druaga no Tou — immelman @ 23:18
Druaga05
Album : Druaga05

4 images
Voir l'album

 

Mon premier vrai post sur ce blog! Je vais parler d’une des séries que je suis actuellement, et qui est diffusée au Japon. Il s’agit de Druaga no Tou (la tour de Druaga), et plus précisément de la saison 2 sous titrée « The Sword of Uruk » . Elle suit la première saison: « The Aegis of Uruk » diffusée il y a près d’un an. Ce fut une des meilleures séries du début de l’année 2008, et c’est pourquoi j’attendais avec imapatience cette 2ème saison.

Druaga no Tou est tiré d’un très vieux RPG d’héroic fantasy sur Nintendo, et raconte les péripéties de Jill, un jeune guerrier inexpérimenté et de ses compagnons; ce sont des « grimpeurs » comme on les appelle, car ils ont pour objectif d’atteindre le sommet de la tour de Druaga pour obtenir un précieux artefact pouvant exaucer un voeu. Ce ne sera pas chose facile car elle est infestée de monstres, de grimpeurs rivaux, et surtout, au sommet, Druaga une créature démoniaque.

Je ne vais pas raconter tout en détail, pour ceux qui voudraient la découvrir. (Je leur déconseille alors de lire mes prochains messages et la suite même de ce post, jusqu’à ce qu’ils ratrappent la diffusion japonaise de la 2ème saison).

Cette 2ème saison commence 6 mois après la fin de la première. Jill et Fatina, ainsi que de nombreux protagonistes de la première saison souffrent tous du calme revenu sur le pays, et doivent se reconvertir pour survivre, car les « grimpeurs » sont tous réduits au chomage. Jill est celui qui souffre le plus après les évênements de la fin de la saison 1. Alors que Fatina essaie de le réconforter (voire plus…), ils rencontrent une mystérieuse petite fille, Kaï, poursuivie par des méchants (un méchant !! wouh wouh, où est-il?), Kaï, qui les persuade de l’accompagner dans la tour de Druaga, pour l’aider à remonter au sommet. Et c’est reparti pour l’aventure…

Dans cet épisode, Jill & co se retrouvent dans la tour mythique et arrivent à un étage qui ressemblent à un immense désert, avec de (trop) nombreux monstres. On assiste à une curieuse poursuite entre les monstres, le groupe de Jill, le groupe des ravisseurs de Kaï, et le groupe de Melt et des soldats. Au fait, je suis un grand fan de Melt, et ça m’a pas mal déçu de le voir aussi dégueulasse dans l’épisode précédent. Heureusement qu’il y a Fatina pour remonter le niveau de tout ça!

Au final, un épisode très sympa, comme tous les épisodes de cette série, avec un Melt qui redore un peu son blason, une Henaro plus geignarde que d’habitude (vivement qu’elle meurt), mais au final il s’est pas passé grand chose. Mais bon, ce n’est que le premier épisode depuis l’entrée dans la tour mythique, le meilleur est à venir!

 

manga |
les jeunes acteurs célèbre |
DOCTEUR WHO |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Casting de Scrubs
| patitofeodtmc190
| jeffhardy59100